Conférence : Laïcité : un art de vivre ensemble?

Publié le par Gérald CLEMENT

L' ALPAM ( Association des Libres Penseurs des Alpes Maritimes) participent à :

 

Conférence : Laïcité : un art de vivre ensemble?
Conférence : Laïcité : un art de vivre ensemble?

Publié dans ALPAM, LAICITE

Commenter cet article

Poulet Gilles 20/08/2014 12:15

A Huot de Neuvier Arthur. Je suis bien d'accord avec vous quand aux dégâts qu'engendrent les religions et leur cortège d'arrières mondes, de miracles et autres vierges enceintes et qui le demeurent... Toutefois, le combat laïque, i.e. le combat pour la Séparation ou si vous préférez pour tenir en respect les intrusions du religieux dans la manière de vivre, de croire ou de ne pas croire, dans sa propension à édicter des interdits de toutes sortes qui relèvent de la haine du corps, du plaisir, du bonheur... doit être vigoureusement soutenu car on ne peut malheureusement pas faire litière du fait qu'existent bel et bien les nécessités de ce combat; sauf à capituler en rase campagne devant les forces toujours renaissantes de l'emprise religieuse sur les esprits et au-delà sur les comportements.

Alain Daumer 19/10/2014 17:30

J'approuve ! Il y a du Michel Onfray derrière vous....!!!!

Huot de Neuvier Arthur 20/08/2014 08:15

Plus de 100 ans après la séparation de l'église et de l'Etat, cette phrase illustre comment l'ignorance générale prend le pas sur la connaissance. Il est certain que la laïcité est un "art" de vivre ensemble. La laïcité, c'est tolérer les différentes croyances. Or la tolérance est née du christianisme. Et cela, en vérité, pour tolérer le fait que l'on puisse croire en Dieu, ici le Dieu de la religion chrétienne.
Dieu n'existe pas. J'ai vraiment cru en Dieu il y a peu de temps. Et quand je dis vraiment je pèse mes mots. Je dialoguais avec lui, je priais, je pensais à lui à chaque instant, il était là à chacun de mes pas. Or cette croyance qui au début m'a rassuré car elle donnait un sens à ma vie m'a en vérité perdu. Je devenais fou en vérité. J'en suis heureusement sorti mais ça a été très dur. C'était comme être dans une secte de la pensée vu que je m'étais forgé ma propre vision de Dieu. Je n'étais sous l'influence d'aucun groupe religieux. Eh bien le fait de croire en Dieu a fait que la courbe oscillant entre mon bonheur et mon malheur et devenue encore plus mouvementée que ce qu'elle n'était avant que j'y crois. J'ai commencé à y croire car j'ai commencé à voir des signes de partout et à interpréter chacun de ces signes. J'aurais pu devenir le gourou d'une nouvelle secte, j'ai même écris tout ce que je constatais, toutes mes pseudos découvertes métaphysiques sont encore intactes. Bref. Aujourd'hui je peux affirmer que croire en Dieu est une secte de la pensée. Avant de croire en Dieu, commençons par croire en nous même et en les autres. Soyons vrais dans nos rapports avec les autres. Croire en Dieu c'est s'écarter de l'altruisme. On donne pour Dieu, on vit pour Dieu. Tout ceci n'a été pour moi qu'auto-persuasion, auto-manipulation et j'ai faillit passer à côté de ma vie à cause de ça. J'ai faillit me faire voler ma vie par cette croyance qui a déjà volé la vie de plus de 99% des êtres humains auparavant. Cette croyance doit cesser. Il faut croire en soi, affronter la mort. La vie se doit d'être vécue intensément, en accord avec le juste, et avec un soucis de l'humanité toute entière. De plus, et ce qui est extraordinaire, c'est que toute la morale humaine est en train d'être prouvée scientifiquement. Des professeurs sont parvenus à prouver scientifiquement que l'homme naît bon et qu'il est attiré par le bien dès sa naissance. Evidemment puisqu'il en a besoin pour survivre ! A ton déjà vu un nourrisson méchant ? Non. Tout cela pour dire que les religions se sont emparées de vérités sur notre nature humaine pour endoctriner les gens. Aujourd'hui je suis vrai, je n'ai plus besoin de croire en quoi que ce soit d'autre qu'en moi-même et en les gens. Nous sommes tous de la même espèce, l'espèce humaine, ce qui signifie que nous avons tous les mêmes besoins vitaux. Et parmi eux il n'y a pas que boire, manger et dormir qui eux sont nécessaires pour sa propre survie, il y a les deux essentiels pour la survie de l'humanité qui sont aimer, c'est à dire aimer ceux qui aiment et apprendre à ceux qui n'aiment pas, donc que l'on aimera pas a priori, à aimer ET, inclus dans l'amour, s'aimer soi même donc avoir confiance en soi et donner confiance en eux en les autres. Le but des croyants est il de nous donner confiance en nous même ?. Ce débat serait oh combien plus intéressant que celui qui s'apprête à être soulevé lors de cette conférence. Je m'arrêtes là.

Fabienne Courvoisier 03/08/2014 09:41

pourquoi poser la question et ne pas affirmer ?:
"Laïcité : un art de vivre ensemble"
Liberté Egalité Fraternité Laïcité