Non, Madame Vallaud-Belkacem

Publié le par Mireille Popelin pour ADLPF

Les sorties scolaires relèvent du service public !

La circulaire du 27 mars 2012 ( Luc Chatel ) rappelait fort justement que le principe de laïcité « permet d'empêcher que les parents manifestent par leur tenue leurs convictions religieuses ou politiques ...lors des sorties scolaires »

Que diriez-vous si un parent d'élèves accompagnait une sortie badgé de slogans politiques du Front national ?

Faire référence au conseil d’État est un bien triste rappel de la loi sur les signes religieux à l'école (Lionel Jospin ) qui provoqua une bataille scolaire, divisant parents d'élèves, enseignants et tous les partis, syndicats pendant des années ! Finalement, la loi fut votée, et apporta la paix scolaire.

Il y a bien d'autres intervenants à l'école maintenant, avec les nouveaux rythmes scolaires ? Ces animateurs vont donc pouvoir afficher leur religion, dans l'enceinte scolaire, y avez-vous songé ?

Ces « accommodements (dé) raisonnables » sont un cadeau à tous les intégristes dont le but est de s'attaquer à l'école publique et laïque, socle de la République une, indivisible, démocratique sociale et laïque ! Les manifestations ont bien montré l'alliance des intégristes des religions catholiques et musulmanes , contre le mariage homosexuel et contre les ABCD de l'égalité. Ces ABCD ont été retirés, recul du gouvernement regrettable : c'est l'égalité garçons-filles que les parents musulmans refusent, sous la pression des intégristes !

Ayant été déléguée départementale de l’Éducation Nationale, je sais que la majorité des inspecteurs du primaire et du secondaire sont contre l'accompagnement de parents affichant leur religion.

Des associations laïques, l'UFAL, République et laïcité, les libres penseurs ont clairement exprimé leur opposition à cet abandon ( un de plus ) du principe de laïcité dans le service public d'éducation.

Les laïques se doivent de dépasser leur appartenance à un parti politique quand il s'agit de défendre la laïcité !

Et les élus, à quelque niveau que ce soit, sont des représentants de la République, qui doit rester laïque !

Quelle différence entre une sortie scolaire d'une école confessionnelle musulmane et d'une école publique ( où les mères sont presque toutes voilées comme à Vaulx en Velin ? )

Cette décision inacceptable est une incitation au communautarisme qui divise déjà fortement notre société, provoquant tensions, agressions, une haine qui favorise racisme et antisémitisme.

La neutralité devrait au contraire réunir tous les intervenants de l'école publique, la laïcité doit être un bouclier contre les pressions des intégristes qui déjà, minent l'enseignement même de l'école publique et laïque.

Mireille Popelin

 

Publié dans LAICITE, SOCIETE, Education

Commenter cet article

lucette Petitjean 05/11/2014 15:03

ce serait bien de prendre ce communiqué comme socle d'une pétition. Peut-être que sous cette forme,les lecteurs seraient plus nombreux, et, on peut toujours rêver, le nombre se signataires pourrait renverser la vapeur!!!!!!!!!!!!

francois braize 04/11/2014 09:16

Vous avez entièrement raison, cette reculade est extrêmement surprenante de la part d'une ministre qui avait su briller sur les droits des femmes par une action aussi résolue que courageuse ...
Que s'est il passé ? Comment a t-elle pu oublier quel statut certaines confessions réservent aux femmes?
Et il faudrait par un oecuménisme à la gomme leur laisser le champ libre dans une partie du champ scolaire...
Alors que l'on sait qu'aucun compromis n'est souhaitable avec les prosélytes de tout poil.
Surtout à l'école, ils savent bien ce qu'ils font, comme les marchands de tabac, il faut investir les jeunes...
C'est une honte !
J'attends avec impatience que des femmes comme E Badinter se prononcent... et que NVB se reprenne.