La Laïcité : éditions 2014

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Note de lecture:
 
En ces temps d'inquiétudes laïques nous observons nombre de politiciens faisant n'importe quoi. C'est l'affaire des crèches qui, nous l'avons rappelé dans un précédent article, ne date pas de cette année. C'est aussi celle des mosquées qui, avec l'arrivée de l'extrême-droite dans certaines communes, repose le problème de leur non-construction. Autant de signes qui témoignent des difficultés actuelles de la remise sur pied d'une véritable éthique et pratique de la laïcité.
 
En cette période de fin d'année, nombreux sont ceux qui offrent des cadeaux. Rappelons qu'il existe des ouvrages récents et de très grande qualité sur la question. Nous en citerons trois en rappelant que  les deux premiers auteurs eurent cette année le prix de la Laïcité décerné par la Comité Laïcité République :
- Catherine Kintzler – Penser la laïcité, Ed. Minerve 2014, 22 euros.
- Henri Pena-Ruiz – Dictionnaire amoureux de la laïcité, Ed. Plon 2014, 25 euros.
- Michel Miaille – La laïcité, Ed. Dalloz 2014, 3 euros.
 
Le dernier livre et son auteur restent moins connus. De bonne facture cela va de soi, cet ouvrage reste bien dans la ligne éditoriale qui fait la réputation de cette maison d'édition. Il possède également deux autres spécificités dignes d'intérêt : extrêmement petit (8x12 cm) et peu cher pour ses 312 pages.
 
Alors, faites et faites-vous donc plaisir...
                                                     Roland Bosdeveix
La Laïcité : éditions 2014
La Laïcité : éditions 2014
La Laïcité : éditions 2014

Publié dans LIBRAIRIE, LAICITE

Commenter cet article

fantômette 22/12/2014 16:09

la présence d'une crèche dans une commune heurte votre vision de la laïcité ; curieusement, lorsque le Ministre de l' éducation nationale autorise les mères voilées à accompagner les sorties scolaires, vous ne bronchez pas.....

un catholique 24/12/2014 18:27

vous n avez rien d autre a faire les musulments qui prie dans la rue sa ne vous derenge pas moi si

Michel 22/12/2014 13:04

Il faut faire une distinction entre les fêtes proprement religieuses et celles qui appartiennent à tous au-delà de la religion. Noël c'est aussi la fête de la famille et des enfants, c'est aussi la fête du solstice d'hiver du renouveau de la nature. Pourquoi ne pas partager entre tous sans forcément faire référence à la religion pour les pratiquants qui ne sont pas concernés et qui sont majoritaires aujourd'hui.
Par contre si la laïcité a pour but d'effacer toutes traces de la religion comme on a cherché à le faire à la révolution, il faut aussi renommer toutes les villes portants des noms de saints chrétiens. On en arrive à une absurdité qui en revient à effacer une bonne part de nos traditions alors que la loi de 1905 est souvent détournées par des subventions.
Il ne faudrait pas que les libres-penseurs veuillent interdire tout ce sui ne collent avec leurs façons de pensée. Pour la plupart d'entre nous nous desirons vivre dans un monde libre. Je ne suis pas musulman, je ne suis pas catholique mais une mosquée ou une église ne me gêne pas fu moment que l'on ne m'impose rien, je ne suis pas obligé de la regarder ou d'y entrer. Cette façon de penser des soi-disants libres-penseur commence à avoir un goût totalitaire.