Nicolas Bedos et les religions

Publié le par Martine Bosdeveix pour ADLPF

Quand l'humour nous permet d'affirmer aussi que nous en avons "marre" d'entendre parler des religions! Nous affirmons ne vouloir entendre parler que de citoyens! Le reste fait partie de notre intimité. Et le principe de laïcité, au niveau de l'Etat, est le garant de la liberté de conscience. Que les élus s'occupent de ce pour quoi ils sont payés, c'est à dire de la gestion de la cité. "La" religion n'a pas à y intervenir!

Merci à Nicolas Bedos pour ce moment de bien être "spirituel" .                                                                                                     Martine Bosdeveix

Publié dans LAICITE, SOCIETE

Commenter cet article

amalou 11/02/2015 16:20

Du courage pour reconquérir les territoires laissés libres aux différents fanatismes. L'humour peut participer à cette reconquête pour permettre à tout le monde de vivre librement, et de croire librement à condition de ne pas laisser ses propres croyances déborder sur les espaces publics et faire des ravages incroyables. Politiser la religion c'est la guerre civile en permanence ou c'est l'emprisonnement des esprits au nom de dieu. C'est facile à comprendre le religieux ne croit qu'à sa propre religion, les autres doivent faire de même sans un moindre questionnement, un simple détails peut être l'origine d'une bataille ou d'une guerre qui peut détruire tout. Plusieurs groupes religieux sont entrain de s'entre-tuer au Moyen Orient au nom de dieu, chaque Imir dirige un groupe de fanatiques et chaque groupe se croit le seul à comprendre le message de dieu, les autres il faut les éliminer, ils n'ont pas droit de vivre, il n'y a pas de consensus ni de négociations ni de dialogue.
L'humanité a laissé une partie d'elle-même écrasée par les idéologies fanatiques, des millions de gens sans espoir sans devenus des bombes à retardement qui menacent tout le monde.
Il faut libérer ces populations, et après, leur permettre de croire au dieu et au prophète qu'elles choisissent.Cependant, dans notre contexte actuel, il faut commencer par la libération des esprits parce que sans un processus de libération profond, on reproduit, tout le temps les mêmes blocages qui risquent de contaminer tout le monde. Je ne pense pas que l'Occident est la seule civilisation préparée à vivre dans la liberté et la laïcité. L'Occident est un produit de l'histoire, le Moyen Âge contemporain est aussi un produit d'histoire, et rien n'est définitivement acquis, l'obscurantisme est toujours présent, le laxisme, la politique politicienne, le politiquement correct et le manque de courage préparent le terrain aux fanatismes de tout bord.
Merci à Nicolas Bedos.