Ramasse-miettes N°2

Publié le par Gilles POULET

Perturbateurs endocriniens (PE) :Ces molécules agissent sur l'équilibre hormonal de nombreuses espèces vivantes sauvages ou domestiquées. Elles sont suspectées d'avoir des effets indésirables sur la santé en altérant des fonctions telles que la croissance, le développement, le comportement et l'humeur, la production, l'utilisation et le stockage de l'énergie, la fonction de repos et la circulation sanguine et enfin la fonction sexuelle et reproductrice. Malgré les recommandations de l'OMS et de l'ONU, Bruxelles se laisse berner et séduire par le lobbying forcené de l'industrie chimique. Il faut dire que l'Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire qui a établit un rapport honteusement indulgent sur les PE compte pas moins de 18 experts directement liés aux industries chimiques. On n'est jamais si bien servi que par soi-même.  

 

L’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, en publiant un rapport édifiant et extrêmement critique ainsi qu’une série de recommandations adressées aux États membres, entend remettre au goût du jour l’encadrement et le contrôle des mesures de surveillance. Elle s'inquiète en effet de l'étendue massive de la surveillance des télécommunications et des violations du droit à la vie privée qui y sont liées. Elle réclame la nécessaire actualisation d'un cadre juridique visiblement inadapté à la protection de la vie privée et préconise le strict encadrement et le contrôle effectif des mesures de surveillance, condition du respect de la vie privée. Aux USA un Freedom Act édulcore au grand soulagement des Étasuniens, le Patriot Act... et pendant ce temps, le Gouvernement, appuyé par les deux Chambres nous en vend un « à la française ». OTAN suspend ton viol.

https://revdh.revues.org/1300

Le Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER) ne veut pas de l'interdiction du voile à l'Université. « L’article L 141.6 du code de l’éducation dispose que « Le service public de l’enseignement supérieur et de la recherche est laïque et indépendant de toute emprise politique, économique ou religieuse; il tend à l’objectivité du savoir et respecte la diversité des opinions. Il doit garantir à l’enseignement et à la recherche leurs possibilités de libre développement scientifique, créateur et critique. Le législateur interdit par ailleurs, dans l’enceinte scolaire, le port de tout signe religieux de quelque confession que ce soit ; le principe de neutralité s’impose à l’accueil d’enfants ou d’adolescents. Cependant, il ne vise délibérément pas l’Université qui depuis le Moyen Age accueille des adultes, universitaires, chercheurs et étudiants ou étudiantes de toutes origines ou opinions philosophiques, religieuses ou politiques. L’Université obéit aux lois de la République ; elle ne saurait être soumise aux mêmes règles que celles qui s’appliquent aux enseignements publics primaire et secondaire, sauf à déroger à ses propres franchises qui fondent son universalité ». Soit, mais pourquoi refuser et combattre les recommandations du passé Haut Conseil à l'Intégration qui avait, lui, évité de sombrer dans un angélisme béat? il y a des forces obscurantistes qui mènent des actions de sape jusqu'en les amphis. Vigilance donc. http://www.laicite-republique.org/alain-seksig-5513.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=facebook

Une manifestation a rassemblé 300 à 400 lycéens dans les rues de Saint-Maur-des-Fossés.

Louis, un lycéen de 17 ans, rédacteur en chef du journal lycéen « La Mouette Bâillonnée », avait publié, le 22 janvier, un numéro spécial « Je suis Charlie », en hommage à Charlie Hebdo. Depuis, il a reçu sept menaces de mort, au lycée, dans la boîte aux lettres du journal ou à son domicile, certaines accompagnées d’une ou plusieurs balles. Une fois de plus la connerie et le haine rôdent comme la triviale banalité du siècle. La réaction des lycéens qui avaient pour slogans : « Liberté dans nos classes. Ni censure, ni menaces » ou « Résistance contre la censure » constitue cependant un réel espoir, ils sont l'honneur de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) où a eu lieu la manif.

A Cognac on veille … contre la loi Taubira sur le mariage pour tous. Les Veilleurs, c'est ainsi qu'ils se nomment, chaque premier mercredi du mois à 21h installent leur sit in à l'entrée de la rue d’Angoulême et débitent des textes censément non religieux car nous sommes «Un mouvement non-confessionnel», soutient dur comme fer François Méhaud, l’un de leurs leaders.

Que pensez-vous qu'il arriva ? « En face, ils sont onze, debout, à chanter à tue-tête, accoutrés de chapeaux pointus, turlututu, et de bonnets de père Noël; flûte de pan, clochettes et tambourins en bandoulière. «Des citoyens en overdose de leur présence», dit Caroline Renaud, membre de ce groupe. », selon le journal La Charente libre.

Cette histoire nous fait songer aux levées de fourches engendrées par les prières de rue, desquelles n'étaient pas étrangers ces mouvement cathos qui, dans le cas d'espèce et nonobstant leurs allégations contraires, se conduisent de façon radicalement anti démocratique en remettant en cause une loi votée. Qu'ils l'abrogent, s'ils l'osent, quand ils seront revenus aux affaires ! En attendant, un petit verre de pineau des Charentes nous fera le plus grand bien, avec, bien sûr, la modération que n'ont pas ces Veilleurs embrumés par leur vision étroite du monde.

http://www.charentelibre.fr/2015/06/04/cognac-les-veilleurs-ont-leurs-opposants,2001326.php#xtor=EPR-2

 

L’Indonésie met fin à la mention de la religion sur la carte d’identité : La mention obligatoire de la religion sur la carte d’identité date du président Suharto (1966-1998), qui avait instauré cette mesure afin de lutter contre le communisme : les communistes étant supposés athées, chaque Indonésien devait fournir la preuve qu’il appartenait à une religion. Cette mesure très attendue a reçu l’assentiment du ministère des affaires religieuses, ainsi que celui du Conseil des oulémas d’Indonésie. Jusqu'à présent elle conduisait les millions d’Indonésiens adeptes de cultes non reconnus officiellement à se déclarer musulmans, religion dominante, afin d’avoir accès à des emplois dans la fonction publique et à d’autres services. Pratique pour gonfler les statistiques ! Mais enfin, ne boudons pas notre plaisir et posons nous la question : La sagesse rôderait-elle en ces contrées pourtant largement islamisées ? 

Le 5 juin 2015, le Cour d’assises des mineurs de Rennes a acquitté Daniel Legrand poursuivi, pour la énième fois pour viols et agressions sexuelles en réunion. Du côté des groupuscules d’extrême droite on gamberge dur à la recherche du complot maçonnique, aussi a-t-on entendu des cris « Francs-Maçons en prison » à la sortie du tribunal. Ces ânes n'ont définitivement guère d'imagination, depuis les année 30, ils nous font le coup du complot judéo-maçonnique. C'est ubuesque par ma chandelle verte ! mais c'est aussi lassant.

 

A un croyant qui lui demandait si c’était grave de continuer à se masturber en étant marié, le prédicateur turc Mucahid Cihad Han a répondu qu’il fallait «résister aux tentations de Satan… Ceux qui ont des rapports sexuels avec leurs mains trouveront leurs mains enceintes dans l’au-delà». Ils sont forts ces imams, plus fort que nos curés qui prétendaient que la masturbation rend sourd.

 

Profession de non foi : «Nous sommes d’anciens musulmans d’origines et de croyances diverses. Nous sommes pour le sécularisme (séparation de la religion et de l’État), la liberté de conscience et d’expression. Nous sommes contre la bigoterie, l’extrémisme et les lois sanctionnant l’apostasie.» proclame le Forum des Ex-Musulmans qui affiche près de 20.000 abonnés sur Twitter et plus de 5000 sur Facebook. La toile a du bon parfois et on peut y vérifier qu'il n'y a pas que des intégristes bigots hallucinés.

 

Bigoterie (encore)... au Koweit. Une femme, seins nus sur une barricade, tient un drapeau tricolore par la hampe, c'est La Liberté guidant le peuple de Delacroix. Sur les manuels du lycée français on l'a recouverte d'un autocollant rouge. D'autres manuels d'autres disciplines ont eu la visite des colleurs et des caviardeurs de dessins ou photos jugés impropres avant d'être mis à disposition des élèves et c'est bien le ministère de l'éducation koweitien qui est à la manœuvre. Qui l'eut cru? ,
http://www.lemonde.fr/bac-lycee/article/2015/06/09/le-koweit-censure-les-photos-de-nus-dans-les-manuels-du-lycee-francais_4650712_4401499.html#C2UW6AP3ohI7isyY.99

 

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article

Dudule 24/06/2015 16:16

Cette histoire nous fait songer aux levées de fourches engendrées par les prières de rue

T' es d'accord avec les prières de rue ?????????

Poulet G 24/06/2015 17:55

à Dudule: tu m'as bien lu? et t'as vu qui j'incrimine?