Ramasse-miettes N°7

Publié le par Gilles POULET

Nouvelles d'Australie : le Premier ministre Tony Abbott a interdit aux membres de son parti, le Parti Libéral, de voter « oui » au mariage pour tous. C’est une manœuvre politique répugnante, car la loi sur le mariage pour tous a été soumise au Parlement, et le gouvernement qu'il préside a promis que cette idée, si elle rassemblait un large soutien, serait prise au sérieux. Mais, comme l'hypocrisie est le sport favori de bien des gouvernants et qu'elle n'a pas de limites, on découvre qu'il s'est livré à de fausses promesses en interdisant aux membres de son parti de voter même selon leur conscience. Ainsi vont les « démocraties » quand elles sont aux mains des pires conservateurs !

 

Le viol comme arme de guerre, bénie par le Coran. Les djihadistes ont construit une véritable théologie du viol appliquée à des femmes réduites en esclavage. Prises de guerre, elles deviennent des biens meubles dont on use comme on veut et qu'on revend ensuite, y compris à leur propres famille le cas échéant. La minorité religieuse Yézidie, présente en Irak et en Syrie, en est la principale victime. L'esclavage sexuel des femmes et des jeunes filles sévit depuis août 2014. Un marché aux esclaves est en place, où s'échangent les femmes Yézidies qui vivent dans cette région. Une minorité religieuse exclue des religions du livre, selon l'Islam, ce qui justifie, pour le groupe État Islamique, un destin d'esclavage ou de mort. Le viol des femmes est devenu systématique, inscrit dans les principes fondamentaux de l’organisation car lié à la théologie radicale des djihadistes.

On se demande quelle sorte de séduction de tels comportements peuvent bien exercer sur les gens, en dehors des frustrés sexuels, des pervers et des crétins endoctrinés.

http://www.franceinter.fr/depeche-le-viol-arme-de-guerre-du-groupe-etat-islamique

La FNLP parangon de l'anti anti islamisme. On le sait, la Fédération Nationale des Libres Penseurs, vieille combattante tombée entre d'étranges mains, n'a plus dorénavant que les cathos et la calotte comme ennemis, ainsi que la loi Debré. Dans son dernier texte qu'elle intitule « L'instrumentalisation de l'Islam est une violation de la laïcité », elle s'en prend au gouvernement accusé de mener « une énième tentative d’instrumentaliser  l’Islam contre la laïcité de  l’État et contre la loi de 1905 », puis au maire Front National de Mantes-la-Ville dans les Yvelines qui entrave la vente d'un immeuble à une association musulmane en faisant jouer son droit de préemption, et enfin au maire de Chalon-sur-Saône qui entend supprimer les repas de substitution quand il y a du porc à la cantine, le tout au nom de la laïcité, bien entendu. C'est selon elle « le grand orchestre communautariste (sic) [et] chacun joue de son instrument ».

Pour notre part, nous avons depuis longtemps dénoncé les errements du gouvernement sur tous ces sujets (qu'on se reporte à notre congrès de Dole, à ses débats et à ses résolutions), idem des manœuvre du FN arc-bouté sur sa prétendue laïcité pour cacher ses pulsions racistes, et de la même façon pointé du doigt les débordements, maintes fois avérés, des élus ex UMP qui vont dans le même sens et ont le même objectif qui est de flatter la tendance raciste et xénophobe de leur électorat – le racisme en France est hélas une réalité préoccupante. La démarche de la FNLP relève, quand le loup se cache sous la toison, de la même volonté d'instrumentalisation car écrit-elle : «  Les authentiques partisans de la laïcité et de la défense de la loi de Séparation des Églises et de l’État, manifesteront à Paris le 5 décembre 2015 avec la Libre Pensée. Gageons qu’on n’y rencontrera pas les  faux « laïques », mais vrais calotins qui n’ont comme seule préoccupation « laïque » que de stigmatiser toujours plus les musulmans. » (Martyrologe des musulmans unifiés , confondus et essentialisés par la grâce de la FNLP en dépit de leur grande diversité, dont les barbares qui s'en réclament).

Et voilà ! C'est bien de ça qu'il s'agissait, la promotion d'une manif qui est loin de se présenter sous un jour favorable pour les patrons de la FNLP tout en stigmatisant par avance ceux qui ne passeront pas par ses exigences quelque peu impérieuses.

 

Le dernier exploit d'un géant de la pensée.

Que de gorges chaudes, que de cris d'orfraies à l'annonce de la destruction des bouddhas par les Talibans, des tombeaux de Tombouctou ou des œuvres millénaires des musées syriens par les incultes fous de dieu. « Barbares ! » Crie-t-on indignés, mais le sera-t-on tout autant quant à un exploit en préparation à Levallois-Perret.

Le géant de la pensée, homme infiniment cultivé et raffiné, et maire de Levallois-Perret, avec sa dulcinée pour 1ère adjointe !, Monsieur Balkany en personne, « veut raser une crèche (sans doute dans son esprit le symbole du collectivisme nord-coréen), édifiée en 1968 (annus horribilis), située rue Vergniaud (affreux révolutionnaire de 1789), au numéro 13 (un malheur n'arrivant jamais seul) et portant le nom fort encombrant de Louise Michel. » C'est beaucoup pour ce fidèle de cet autre géant, Nicolas Sarkozy. Le problème est que «  la crèche Louise Michel (...) est ornée de panneaux en ciment gravé de l'artiste Boris Taslitzky (1911-2005). Ces œuvres sont, de toute évidence, promises à la démolition, comme en témoigne le permis de construire sauvagement vissé à même la création ». Les c... ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.

Mais quelle mouche peut bien avoir piqué ce type, à la couenne pourtant fort endurcie, pour se comporter comme un vulgaire barbare iconoclaste, si ce n'est une haine recuite contre tout symbole d'un prestigieux passé de générosité ? C'est que Boris Taslitzky a composé (là) un hommage à Louise Michel, la militante de la Commune, bannie en Nouvelle-Calédonie, (qui y) apparaît telle une madone républicaine ouvrant les bras à la différence kanak, aimée, respectée. Insupportable !

Tout pour déplaire en effet à ce membre éminent de l'ex UMP, gavée du discours de Grenoble.

http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/170815/levallois-patrick-balkany-met-lart-la-casse

 

On l'attendait celle là !

Un lecteur, fréquentant ce site, nous met au défit de commenter l'apparition, quelque part en France, d'une mosquée qui diffuse l'appel à la prière (l'Adhan) en nous reprochant, mais on en a l'habitude maintenant, d'avoir critiqué, en leur temps, les crèches installées dans des mairies ou de Conseils Généraux ; et financées sur deniers publics, cher correspondant !

Cela appelle deux réflexions : d'abord, nous n'appartenons pas aux bêlants qui taxent d'islamophobie toute critique portée à cette religion, à ses pompes et à ses œuvres ainsi qu'à ses pratiquants, simplement, nous combattons tout manquement à la laïcité, comme par exemple les petites et les grandes lâchetés du monde politique quant à cette même laïcité violée soit au titre de la chasse aux suffrages, soit au titre d'un certain relativisme, grand amateur d'épithètes à y accoler.

Secondement, dans le cas de figure, il faut encore distinguer deux choses : premièrement dans cette affaire, qui ne met pas d'argent public en cause, il s'agit, j'ose le dire, d'une pollution sonore que naturellement personne n'est obligé de supporter, d'autant qu'il s'agit d'appels tonitruants à la prière dans un espace par définition public; deuxièmement, il y a en effet derrière cette provocation une volonté de grignoter un avantage communautaire. Lisons-les :

« Il existe sans doute d’autres mosquées qui suivent ce même chemin. Ailleurs en Europe, des villes autorisent déjà l’Adhan en public. », et de poursuivre en s'appuyant sur l'exemple des cloches : «  La France qui se définit comme laïque, doit elle aussi, autoriser l’Adhan au nom de l’égalité des cultes. Pourquoi les cloches des églises ont-elles le droit de sonner plusieurs fois par jour et pas l’appel à la prière musulmane ? ». Comparaison biaisée puisque les cloches sonnent en général l'heure, tout comme nos laïques beffrois, et plus guère autre chose en dehors du glas, lors d'obsèques religieuses.

On voit la manœuvre ! Mais qui peut douter honnêtement que nous ne seront pas vigilants et que nous ne tannerons pas les élus pour qu'ils sachent raison garder et soient vigilants ? Notre correspondant peut-être...

http://www.desdomesetdesminarets.fr/2015/08/04/video-adhan-appel-a-la-priere-en-public-quelque-part-en-france/

 

 

Publié dans Ramasse-miettes

Commenter cet article