Antipodisme

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

          Mômes on nous expliquait que la terre était ronde, presque tous nous imaginions qu'aux antipodes on marchait la tête en bas, mais ça c'était avant. Plus tard, nous comprîmes combien cette idée était farfelue... et puis, patatras, voilà que nous découvrons qu'il est nul besoin d'aller en Australie pour marcher la tête en bas, Monsieur le Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, vient, le 3 octobre 2015, lors de la clôture des États Généraux du Christianisme, en la cathédrale de Strasbourg, de nous en administrer la preuve.

          Parlant au nom du Gouvernement, le Ministre a déclaré :«Je tiens à remercier La Vie (un canard qui a gommé le mot catholique de son titre, on se demande bien pourquoi) pour cette invitation qui me permet de contribuer à ma manière aux « États généraux du Christianisme » et qui m’offre l’occasion de m’exprimer pour la deuxième fois en deux semaines, dans l’enceinte même d’une cathédrale (!!!) sur des sujets essentiels comme la question des valeurs...

« Cette proximité spirituelle entre la République et l’Église [...] avait parfaitement bien été soulignée par le pape Jean-Paul II dans sa célèbre homélie du Bourget en 1980. Je le cite : «On sait la place que l’idée de liberté, d’égalité et de fraternité tient dans votre culture, dans votre histoire ». Au fond, observait Jean-Paul II, ce sont-là des idées chrétiennes. Je le dis tout en ayant bien conscience que ceux qui ont formulé ainsi, les premiers, cet idéal, ne se référaient pas à l’alliance de l’homme avec la sagesse éternelle. Mais ils voulaient agir pour l’homme. » On admirera au passage la « sagesse éternelle » dont la définition reste, j'imagine, implicite dans l'esprit de Karol Wojtyła .

          Voilà des propos qui laissent pantois tout républicain attaché à la fois à la laïcité, consubstantielle faut-il le rappeler, à la République française, et au message de liberté et d'émancipation de 1789.

          Et de poursuivre en substance que les catholiques français tout au long du 19ème siècle, ont eu bien des difficultés à « embrasser sans réserve l’héritage révolutionnaire, tant les séquelles de la constitution civile du clergé restèrent vivaces ». Et là, apothéose absolue : « La République elle-même ne fit pas toujours preuve de tolérance à l’égard d’une Église perçue comme un redoutable adversaire, plutôt que comme une source d’inspiration dans la recherche du bien public. »

          Si, si, il l'a dit ! Et comme à ce niveau de contre-emploi il n'y a pas lieu de se gêner, il a repris les citations de Jean Paul II qui prétendait que la devise républicaine rejoignait à bien des égards le message évangélique.

          Bref, nous voilà dans le maelstrom douteux des racines chrétiennes, il ne manque plus qu'une fine allusion moranesque à la blanchitude supposée des Français et le tableau sera complet. Gageons que cela viendra, au train où vont les choses.

          « La Fraternité est ici un mot qui prend tout son sens et le modèle alsacien montre que la fraternité passe par le dialogue. » Hou la la ! En venir à évoquer le modèle alsacien, c'est montrer clairement que nous avons là, en acte, la tentation concordataire que nous dénonçons sans cesse et qui toujours revient : le pouvoir politique qui se compromet sans complexe avec les religions n'a pour autant renoncé ni au gallicanisme ni au bonapartisme, qui lui donnent l'illusion du contrôle. Pauvre naïf !

          L'Association des Libres Penseurs de France (ADLPF) s'élève contre ce scandaleux mauvais coup porté, par un ministre de haut niveau, à la Laïcité qu'il est pourtant censé défendre étant l'interlocuteur naturel des religions et donc le porteur des valeurs républicaines auprès d'elles.

Le Bureau de l'ADLPF

Octobre 2015

 

 

 

 

 

 

Publié dans LAICITE

Commenter cet article

régis 16/10/2015 21:08

M. Corgaan à des propos antisémites et anti maçonnique. Il est sans doute un nostalgique de Pétain. Il dénonce, comme les fafs, le fameux complot judéo maçonnique... Il aurait pu avoir une bonne carrière dans la Police de Vichy...

Duterroir 16/10/2015 18:09

Je ne comprends pas cette rafale anti juive, anti maçonnique anti, anti, anti! Ce genre de propos ne fait guère avancer le débat et sent le recuit de tous les fantasmes en usage. Monsieur Corgaan doit être un adepte du "pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour", posture ô combien confortable, mais d'une vacuité totale.

régis 16/10/2015 21:09

On a à faire à un mec qui croit au complot "judéo maçonnique" comme dans les années 40 !

corgaan 13/10/2015 21:50

Laïcité républicaine ? quid de l'implication de la franc-maçonnerie, secte secrète, possédant temples, rituels, maitres, concept pyramidal loin de l'égalitarisme ? Quid de l'implication du judaïsme et du protestantisme, son bras chrétien ? alors qu'ils ne sont que 1% de la population, et occupant 90% des hauts postes ? Quid de la dépendance des médias des mêmes quise prétendent citoyens du monde et la France "un hôtel " J. Attali ? Quid d'un Manuel Valls au discours du Trocadéro qui déclare "les juifs sont l'avant garde de la république ". Est-ce que les 99% restant de la population sont d'accord avec çà , La république et la laïcité cachent mal un nouveau pouvoir q'une élite mensongère et violente. 1789 n'aura été qu'un coup d'état d'une nouvelle classe bourgeoise et franc maçon. Ce fut la 1ere révolution orange ( fausse révolution sponsorisée )