Ramasse-miettes N°19

Publié le par Gilles POULET

Vers une déclaration universelle des droits de l'humanité ?

« Lors de la Conférence environnementale de novembre 2014 à Paris, dans l'intention de préparer la COP21, le Président F. Hollande a émis le souhait que soient posés « les droits de l'humanité, c'est-à-dire le droit pour tous les habitants de la Terre de vivre dans un monde dont le futur ne [serait] pas compromis par l'irresponsabilité du présent ». Ces droits constitueraient une nouvelle étape historique en matière de droits humains. C'est pourquoi, le 4 juin 2015, Madame Corinne Lepage a été chargée par le Président français d'initier un groupe de travail afin de mettre au point un instrument ayant vocation à protéger l'humanité. Le travail de ce groupe a abouti à la rédaction de la « Déclaration universelle des droits de l'humanité » remise dans un rapport de 133 pages, en date du 25 septembre 2015, à Monsieur Hollande. Ce projet sera soumis au cours de l'année 2016 à l'Assemblée générale des Nations unies. »

Nous serons curieux de voir quelle carrière il aura.

https://revdh.revues.org/1769

__________________________________

Du rififi à l'Observatoire de la Laïcité de Jean-Louis Bianco.

À la suite de l'entretien donné par Élisabeth Badinter le 6 janvier dernier sur France Inter, le rapporteur général de l'Observatoire de la Laïcité, Nicolas Cadène, avait vertement critiqué sur Twitter les propos de la philosophe. La réaction ne s'est pas fait attendre. Trois personnalités : le député Jean Glavany, la sénatrice Françoise Laborde et Patrick Kessel, ancien Grand Maître du Grand Orient de France, ont annoncé suspendre leur participation aux travaux de l'Observatoire.

Des tensions qui ne datent pas d'hier en effet, JL Bianco a un mal fou à voir quelque problème que ce soit avec la laïcité en France. Ce qui, par l'absurde pose la question de l'utilité de sa formation « indépendante », bien que voulue par le Président et rattachée à Matignon.

http://www.marianne.net/les-propos-elisabeth-badinter-dechirent-observatoire-laicite-100239362.html

__________________________

Et puisqu'on parle d’Élisabeth Badinter, petite piqûre de rappel : en lien une interview à lire avec profit pour qui se bat sur le front, tant malmené, de la laïcité adjectivée.

« Le mercredi 6 janvier 2016 sur France Inter, Élisabeth Badinter a appelé les défenseurs de la laïcité à ne plus se taire par crainte d'être taxés d'islamophobie. Tout en accusant la gauche d'avoir "abandonné" ce combat à Marine Le Pen »...

http://www.marianne.net/elisabeth-badinter-je-ne-pardonne-pas-gauche-avoir-abandonne-laicite-100231005.html

__________________________________

 

Razzia sur le denier du culte.

« Il y avait foule dans la salle d’audience du tout nouveau palais de justice de Foix pour tenter de comprendre comment et pourquoi un curé de paroisse, un « enfant du pays », qui n’a jamais quitté son Ariège natale, a pu détourner pendant vingt-six ans les offrandes de ses paroissiens et les achats de bougies votives pour un montant de près de 700 000 euros ».

Toutefois, René Heuillet, 80 ans, curé de Saint-Lizier, poursuivi pour cette malversation, ne s’est pas présenté mardi 12 janvier devant ses juges car il est hospitalisé et « accablé de remords », a indiqué son avocate.

Nul doute que le paradis lui soit néanmoins ouvert grâce à sa repentance. Dieu aime à pardonner, c'est d'ailleurs pour cela qu'il a inventé le péché.

http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2016/01/12/le-cure-la-peur-de-manquer-et-les-700-000-euros-de-denier-du-culte-detournes/

_______________________

Jusqu'où ira la paranoïa des effets ?

Après le voile, la kippa, et demain le béret basque ? Rappelons que le principe de la laïcité dispose que chacun est libre de pratiquer sa religion, voire d'exposer sa conviction religieuse en public, dans la limite bien compréhensible de ne pas nuire à la tranquillité publique. C'est ainsi que seule la burqa (le voile intégral) est interdite en public au motif, non religieux, qu'elle rend impossible toute identification (Circulaire du 2 mars 2011 relative à la mise en œuvre de la loi du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public). Les éternels ergoteurs comprendront cette interdiction, largement justifiée en cette période chaude de menaces d'attentats.

http://www.huffingtonpost.fr/xavier-delucq/port-de-la-kippa-comment-shabiller-pour-eviter-les-agressions_b_8972966.html?utm_hp_ref=fr-culture

_________________________

Chaud devant !

Le « Little Bird », sextoy connecté par Bluetooth à un e-book coquin, réagit aux passages « caliente » du texte. De nouvelles et vibrantes possibilités de lecture en alcôve. Affaire de bits et de con-nectique. Et orgasme garanti, paraît-il.

http://rue89.nouvelobs.com/rue69/2016/01/08/les-culottes-petit-oiseau-vibre-nouvelles-erotiques-262756

__________________________

Penalty !

Le gardien de l’équipe nationale iranienne de foot, Sosha Makani, est aux mains des gardiens de la vertu pour des photos, piratées et mises en ligne, où on le voit avec des femmes dont la tenue n'est pas vraiment hallal. Comme c'est une star dans son pays, dans l’attente de son jugement, il a été libéré, moyennant la modique somme d'un milliard de tomans, soit environ 250K€. Là-bas, le libertin a intérêt à être friqué s'il veut éviter le cul-de-basse-fosse.

La religion reste un corset redoutable.

http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2016/01/15/le-gardien-de-but-de-l-iran-etait-trop-proche-des-femmes_4848114_4497186.html#xtor=EPR-32280631-[Mlemagazinedumonde]-20160115-[titres_haut]

_____________________

Le parquet de Paris a ouvert une enquête visant la société French Properties Management, qui gère la fortune de l'ancien émir du Qatar Hamad al-Thani. Ce « family office » est soupçonné d'avoir validé une opération de fraude fiscale ; cette fraude fiscale présumée a été dénoncée, documents à l’appui, dans un signalement envoyé en janvier 2015 au procureur de Paris par un ancien salarié de French Properties Management (FPM). Oh le vilain ! Gare aux 1000 coups de fouet.

Le Qatar et ses nababs se croient tout permis, est-ce là la nouvelle politique arabe de la France ?

https://www.mediapart.fr/journal/france/140116/lancien-emir-du-qatar-est-vise-par-une-enquete-pour-blanchiment?utm_campaign=Alerte&utm_medium=email&utm_source=Emailvision&utm_content=20160114&xtor=EREC-83-[Alerte]-20160114

_____________________________

Sommé de créer un comité d'éthique chargé de garantir l'indépendance éditoriale de Canal+, Vincent Bolloré s'est exécuté mais a installé dans cette instance des affidés de son principal conseiller, Alain Minc. Pour le CSA comme pour la ministre de la communication, c'est la marque d'une désinvolture et d'un mépris affichés : les règles éthiques qui devraient encadrer les médias peuvent ainsi être piétinées sans que la puissance publique ou le régulateur ne s’en émeuvent. Réveillons-les.

Les petits marquis de la Vème République ont toutes les audaces, le fric les met de facto à l'abri des pouvoirs (?) publics, le nouveau dieu est bien le pognon et ses adorateurs ont l'échine très très souple.

https://www.mediapart.fr/journal/france/150116/canal-le-csa-et-pellerin-ridiculises-par-le-pied-de-nez-de-bollore

______________________________

Publié dans Ramasse-miettes

Commenter cet article