Ramasse-miettes N° 32

Publié le par Gilles POULET

Comme la langue d'Ésope, Facebook est à la fois la meilleure et (surtout) la pire des choses.
« Retranché au domicile de ses victimes, Larossi Abballa, un Français de 25 ans, s'est revendiqué de l'EI lors des négociations avec le RAID. Il s'est ensuite filmé durant 13 minutes via Facebook Live, l'outil de diffusion en direct du réseau social, dans une vidéo publiée par l'agence A'Maq, liée au groupe jihadiste. Il y réaffirme son allégeance à Daech qui a rapidement désigné ce dernier comme l'un de ses combattants. »
Les terroristes islamiques qui détestent l'Occident, son mode de vie et la démocratie qui lui est consubstantielle, savent très bien se servir des instruments qu'ils sont censés honnir. Cette histoire l'atteste. Reste la responsabilité des dirigeants de Facebook qui ont laissé passer 13 minutes de cette horreur sans intervenir pour y mettre fin. Toujours l'appât du gain parce que ça, c'est vendeur.
 
 
Et voici l'oracle de Delphe ressuscité.
« Le Sénat, à majorité de droite, a adopté dans la nuit de jeudi 16 à vendredi 17 juin le très controversé article 2 du projet de loi travail en le durcissant, revenant en particulier sur la semaine de 35 heures. […] « Nous voulons pousser la logique de cet article jusqu’au bout sur la durée du travail, tant sur les 35 heures que sur la durée minimale de temps partiel », avait annoncé le rapporteur de la commission des affaires sociales, Jean-Baptiste Lemoyne (LR) en défendant la version du Sénat » .
Pour ceux qui en douteraient, la droite revenue au pouvoir continuera la destruction systématique de ce qui reste des dispositions sociales du CNR et de « La vie heureuse ». La révolution néo libérale est en route et poursuivra ses ravages.
http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/06/17/loi-travail-le-senat-adopte-l-article-2-en-le-durcissant_4952219_823448.html#37HKOrKTFX9aO8Ki.99
 
 
Avec son équipe, une institutrice a soudé un village autour de la rénovation de l’école publique, à la fois écologique et artistique.
Dans les Côtes d'Armor, l'école publique de Trébedan recrée du lien social grâce à Nolwen Guillou et deux consœurs institutrices « Freinet ».
« Quand on demande (à Nolwen) pourquoi elle investit autant dans un village qui n’est pas le sien, et alors que ses propres enfants sont scolarisés à Dinard, Nolwenn répond qu’«  on ne peut pas faire classe si l’on n’a pas quelque chose à transmettre sur notre vision de la société, le lien, la solidarité ».
Voilà pour faire mentir et peut-être se taire ceux qui ont fait de l'École de la République un échec et de ses instits. des pelés, des galeux.
http://www.lemonde.fr/festival/visuel/2016/06/17/ceuxquifont-dans-le-morbihan-l-ecole-de-trebedan-recree-du-lien-social_4952853_4415198.html#PUD9iikjyGb678Qu.99
 
 
Incorrigibles enfants de Mister Colt : pendant les massacres le Sénat américain (peuplé de réacs embondieusés) continue de se soumettre au lobby de la NRA (National Rifle Association).
« Après la fusillade d’Orlando, le Sénat américain, à majorité républicaine, a rejeté lundi 20 juin sans surprise un durcissement des lois sur les armes à feu proposé par les démocrates après la mort de 49 personnes à Orlando dans la pire fusillade de l'histoire récente des États-Unis ».
Cette pitoyable affaire restera comme un échec patent de M. Obama qui n'a pourtant pas ménagé ses efforts pour rendre son pays moins dangereux.
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/06/21/etats-unis-le-senat-rejette-de-nouvelles-restrictions-aux-ventes-d-armes-apres-la-tuerie-d-orlando_4954524_3222.html#j8uW5DXP1dUXfQof.99
 
Traditionalistes et ultra-libéraux à l’assaut de l’école
« Profitant de la misère sociale, du désarroi d’une partie des classes populaires et du délitement des services publics, les créateurs d’écoles privées « pour les banlieues » tentent d’ouvrir un nouveau front contre l’école publique, qui demeure, pour eux, « l’école du diable ». Différentes personnalités et mouvements proches des milieux traditionalistes catholiques entendent ainsi œuvrer à la « libéralisation » du « marché » scolaire afin de restaurer des pratiques et des méthodes pédagogiques rétrogrades ».
Ces gens ont depuis longtemps compris et intégré tout l'intérêt de l'école, il ne semble pas que ce soit le cas de notre ministère de l'Éducation Nationale.
 
Islamophobie, le nouveau tabou. À propos du rapport « sur l’islamophobie en Espagne en 2015 »
« On ne va pas être en reste, se sont-ils dits. Voyez Israël, comme ça leur est facile : n’importe qui voulant critiquer ses politiques se fait accuser d’antisémitisme et le tour est joué. L’occupation de la Palestine ? Le lobby sioniste aux USA ? Netanyahou fasciste ? Antisémite celui qui le dira ! Je lisais aujourd’hui que le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) demandait l’interdiction du mouvement BDS, celui qui veut le boycott d’Israël tant que continuera l’occupation… en l’accusant d’antisémitisme !»
Nous, à l'ADLPF, il y a lurette que nous dénonçons ce phénomène, j'ai même écrit quelque part, pour me moquer, que se plaindre d'un printemps pourri pouvait conduire à se faire traiter de météophobe.
 
Au revoir Benoîte Groult et merci d'avoir été ce que vous fûtes.
"A toutes celles qui vivent dans l'illusion que l'égalité est acquise et que l'Histoire ne revient pas en arrière, je voudrais dire que rien n'est plus précaire que les droits des femmes. À celles qui ne regardent ni derrière elles ni autour, je voudrais rappeler que les Allemandes de l'Est par exemple ont perdu, à la chute du mur de Berlin, des droits qu'elles croyaient acquis pour toujours. Que les Algériennes, les Iraniennes, les Afghanes et tant d'autres, qui avaient goûté aux premiers fruits de la liberté, ont disparu, du jour au lendemain, sous un voile de silence." Benoîte Groult.

Publié dans Ramasse-miettes

Commenter cet article

Duvallet 05/07/2016 17:23

C'est toujours un délice, un réconfort, une information légère et crédible à la fois.
Encore...
G. D.