Ramasse-miettes n°39

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Une revue de presse militante

 

Wauquiez à la manœuvre : clivage hautement politicard et violation de la loi de Séparation.

On connaît la propension du président de Région Rhône-Alpes-Auvergne à la provocation pour la provocation, une stratégie qui rappelle des bien mauvais souvenirs. Mais que demander de mieux à un enragé de la droite décomplexée, la pire qui soit ?

Donc, installation à l'Hôtel de Région et arguments d'une part religieux – ben voyons ! - et d'autre part artistiques – ah ! Les traditions perpétuées par les artisans du coin ! - en s'appuyant sur la jésuitique décision du Conseil d'État à propos des crèches installées dans des lieux publics, que d'ailleurs nous avons vertement dénoncée. Ah ! J'oubliais, ça coûte quand même 3000€, somme non débattue et donc non votée. Cul béni, provocateur et moyennement démocrate, le président.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/installation-creche-noel-au-conseil-regional-fait-polemique-1155007.html

 

L’allégement de la dette grecque suspendu après l’annonce de mesures sociales prises par M. Tsipras et son gouvernement.

Si, si, vous ne rêvez pas, l'Europe et singulièrement le ministre des finances allemand ne supportent pas le social, cette horreur surannée, c'est comme ça, circulez !

« Le puissant ministre des finances allemand, Wolfgang Schäuble, aurait mis son veto à cette décision du MES (principal détenteur de la dette publique grecque) devant se prendre à l’unanimité. Il réagissait à l’annonce faite par le premier ministre grec, Alexis Tsipras, le 8 décembre, de rétablir pour les plus petites pensions de retraite, un 13e versement annuel et de reporter la hausse de la TVA sur les îles de l’est égéen, où s’entassent plus de 16 000 migrants et réfugiés, « tant que dure la crise des réfugiés ».

On voit à quel point la sinistre doxa néolibérale mâtinée ordo-libéralisme germain peut ôter toute humanité à certains personnages, par ailleurs ivres de leur toute puissance.

http://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2016/12/14/l-allegement-de-la-dette-grecque-suspendu-apres-l-annonce-de-mesures-sociales_5049015_3214.html

 

Si en France chaque attentat est un prétexte à la surenchère sécuritaire, la réaction en Allemagne paraît diamétralement opposée.

"Une mentalité aux antipodes de celle qui prévaut en Allemagne, frappée lundi 19 décembre par une attaque sur le modèle de celle de Nice en juillet. Et pour cause. Alors que le pays avait été visé à plusieurs reprises, et figurait en bonne place sur la liste des cibles de l'État islamique, le marché de Noël n'était pas prémuni contre ce type d'attaque au camion, malgré le précédent de la Promenade des Anglais."

Le ministre de l'Intérieur Allemand Thomas de Maizière a déclaré, dans un communiqué diffusé au lendemain de l'attaque: "Peu importe ce que nous allons apprendre sur les motivations et le mobile de l'assaillant, nous ne devons pas nous laisser prendre notre mode de vie fondé sur la liberté".

Sagesse et pugnacité: on ne touche pas à notre mode de vie, se laisser aller équivaut à une victoire de fait des assassins. Position que la France est, semble-t-il, incapable de tenir, ce qui est révoltant.

Mais il y a pire et c'est la publicité tapageuse que les média accordent à tous ces furieux. Que les journaux, les radios et même les télévisions rendent compte, quoi de plus normal? Mais que les chaînes d'info en continue moulinent pendant des heures des images sans intérêt, des interviews de trottoir ineptes, cela passe l'entendement. Quand les rédacteurs en chef de ces boîtes à décerveler comprendront-ils qu'ils servent la soupe gratuitement à des gens qui commettent ces attentats en comptant sur le buzz et surtout les images qu'ils engendrent? De carcasses brûlées en burquinis sur les plages, EI et ses affidés exploitent sans coup férir la sottise médiatique et le voyeurisme des foules. Il faut arrêter cela! Bon sang!

http://www.huffingtonpost.fr/2016/12/21/pourquoi-lallemagne-nenvisage-pas-le-tout-securitaire-apres-l/?utm_hp_ref=fr-homepage

 

Le canton de Vaud et la laïcité.

Chez le voisin suisse, des citoyens s'inquiètent des (mal) menées de certains politiques. En effet, dans le canton de Vaud, la ministre verte Béatrice Métraux se fait reprocher son application de la loi sur la reconnaissance des communautés religieuses par l’UDC, qui lance une initiative contre l’intégrisme. La loi d’application, qui tire son principe de la Constitution vaudoise votée en 2003, vise à accorder une reconnaissance publique à des confessions minoritaires. L’initiative UDC souhaite y ajouter une mention pour interdire l’octroi de dérogations. Les citoyens engagés rejettent ces point de vue et sont "Opposés à la loi vaudoise sur la reconnaissance des communautés religieuses aussi bien qu’à l’initiative contre l’intégrisme religieux, les membres du Réseau laïque romand prônent une troisième voie: Celle d’un État neutre où le fait religieux relève de la sphère privée". Position de sagesse qu'on ne peut qu'approuver.

https://www.letemps.ch/suisse/2016/12/09/pronons-laicite-contre-lintegrisme

 

L’ex-ministre de l’économie et toujours directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a été reconnue coupable de « négligences » dans l’arbitrage en faveur de Tapie dans son litige avec le Crédit lyonnais.

Toutefois, pas folle la guêpe, elle ne fera pas appel: il ne faut quand même pas "tenter le diable", n'est-ce-pas?

Ce qui est remarquable, c'est les soupirs de soulagement de tout un petit monde qui ne goûte guère qu'on s'en prenne à l'un des siens. À commencer par le Fond Monétaire International (FMI) qui la soutient et lui renouvelle sa confiance. En d'autres termes, vous pouvez diriger un machin qui brasse des milliards, asticote rudement des nations comme la Grèce tout en ayant été reconnu coupable de négligence? Coquet, non? Et accessoirement d'une logique imparable et impayable.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/12/20/le-fmi-apporte-sa-pleine-confiance-a-christine-lagarde-malgre-le-jugement-de-paris_5051449_1653578.html#wW5h0RhjemII4UF1.99

& http://www.slate.fr/story/132050/lagarde-elites

 

Le chef du FPÖ espère former une alliance entre les États-Unis de Trump et la Russie de Poutine.

Sur sa page Facebook, le chef du parti autrichien d'extrême-droite FPÖ, Heinz-Christian Strache, a récemment annoncé qu'il avait signé un accord de coopération avec le parti de Vladimir Poutine, Russie Unie. Selon le New York Times, il s'agit d'un accord qui établit un calendrier de rencontres régulières entre les deux partis sur des projets économiques et politiques, particulièrement sur la «crise migratoire» en Europe. Strache a aussi mentionné sa rencontre à la Trump Tower avec l'ancien général Mike Flynn, le conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale. Strache explique qu'une alliance entre les États-Unis et la Russie est «particulièrement importante» pour régler les crises en Syrie et en Crimée, ainsi que pour revenir sur les sanctions économiques prises à l'encontre de la Russie. Faut-il s'en inquiéter?

https://m.slate.fr/story/132128/leader-extreme-droite-autrichienne-rencontre-conseiller-trump

 

Publié dans La chronique de Gilles

Commenter cet article