Ramasse-miettes N°46

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Revue de presse militante

 
La vraie sagesse est dans la formule de Rita Levi-Montalcini : " Donnez de la vie à vos jours plutôt que des jours à votre vie."
 
« Le transhumanisme ignore que son développement coïncidera avec le développement de forces de chaos et de catastrophes. Ou bien il sera emporté dans une grande régression due aux catastrophes, ou bien il sera isolé dans des réserves protégées et blindées pour une élite du pouvoir et de la richesse, tandis que le monde autour s'effondrerait. Ainsi le transhumanisme deviendra inhumain. »
 
Edgar Morin met des points sur le i et pointe trois mythes ou illusions y afférent : l'immortalité, l'homme augmenté et le big data et ses algorithmes comme nouvelle idole, qui ignore le bonheur, le malheur, la souffrance, la joie, bref ce qui fait notre humanité.
 
 
 
Le chercheur de l’INED Mathieu Ichou publie une enquête qui montre que les pays d’accueil sont loin de recevoir « toute la misère du monde » lorsqu’ils octroient un titre de séjour.
 
« En France, le migrant reste, souvent, perçu comme un pauvre hère débarqué en haillons. Cette mythologie s’éloigne pourtant de plus en plus de la sociologie réelle de l’exilé. Même assignés au maniement du balai ou à un poste de vigile, les migrants installés dans l’Hexagone ont souvent des diplômes en poche »....que n'ont pas bien des Français... et dont on refuse de reconnaître l'équivalence.
Il va falloir réviser ta copie, Marine, toi qui racontes à journées pleines que nous accueillons la lie de la lie et qui sonnes l’hallali, en bonne xénophobe décomplexée que tu demeures.
 
Bon sang ! Mais c'est bien sûr !
 
Une étude menée auprès de quatorze anciens joueurs hospitalisés au pays de Galles révèle un lien potentiel entre l’encéphalopathie traumatique chronique et la pratique du foot.
Toutefois, l’étude précise que les risques pour les footballeurs du dimanche d’avoir une affection cérébrale sont « extrêmement faibles ». On respire...
 
Traiter les pros de « mous du cerveau », ce serait-il pas très exagéré ?
C'est vous qui voyez...
 
 
L'art du ratissage à la fois très fin et très large est-il enseigné dans les Grandes Écoles de la République ?
 
On pourrait en effet se le demander à écouter les postulants à la monarchie élective. Exemples emblématiques :
« Une des erreurs fondamentales de ce quinquennat a été d'ignorer une partie du pays qui a de bonnes raisons de vivre dans le ressentiment et les passions tristes : les anti-mariage gay ont été humiliés durant le quinquennat », déplore Macron.
Et pour faire bonne mesure, le même se livre à un acrobatique exercice de repentance sur la guerre d'Algérie en qualifiant la colonisation de « crime contre l'humanité ». On voudrait que ce soit sincère, mais personnellement j'en doute, et j'y vois plutôt cet art du ratissage, au prix de l'indécence et de la cautèle.
 
Il paraît que, s'agissant du locataire de l'Élysée, « les agences de renseignement [étasuniennes] estiment que les informations [à son sujet] relèvent de sujets "stratégiques", pouvant « potentiellement gravement endommager les États-Unis ou leurs intérêts ».
 
OUPS ! Jusqu'ici, on nous rebattait plutôt les oreilles sur les nocives manœuvres de la Russie « de Poutine ». Bien sûr, les unes ne sont pas exclusives des autres, les impérialismes sont définitivement à mettre dans le même sac des égoïsmes exacerbés propres aux grandes puissances, qui ne tolèrent que des affidés et pressentent tous les autres comme des ennemis à réduire à merci et à museler.
M'est avis que nous en reparlerons et notamment au cours de la campagne qui vient.
 
Pour ceux qui ne croient pas que le libéralisme économico-financier n'est pas une idéologie et moins encore qu'elle serait ravageuse...
 
La ministre de l'éducation de Trump, Betsy DeVos, une idéologue anti-gouvernement, veut appliquer la logique du marché aux écoles. Dans son État du Michigan, elle a dépensé des millions de dollars pour que de nombreuses écoles publiques soient remplacées par des écoles semi-privées moins régulées (les charters schools), et dans un discours de 2015, elle a expliqué que «le gouvernement, ça craint vraiment».
En fait, ce sont les gens comme De Vos qui craignent vraiment. Imagine-t-on l'Éducation Nationale livrée aux religieux, au MEDEF ou à quelque pseudo doctrine philosophique que ce soit ? On y fabriquerait, à coup sûr, de bon petits intégristes, des ouvriers formatés et à la botte, ou des crétins hallucinés. Encore un combat pour les Libres Penseurs, car les mauvaises idées étasuniennes ne tardent guère à venir titiller nos atlantistes militants.
 

Commenter cet article

Ledru françois 21/02/2017 13:35

En fait le néolibéralisme n'est pas une doctrine économique certes, une idéologie déjà plus mais pas vraiment puisqu'il ment sur cette idéologie ! C'est d'abord un "mort aux pauvres", très dur, sans pitié avec le tiers-monde, et s'il ose prétendre que laisser gagner le maxi aux riches est la solution, les pauvres ayant leur part qui "ruisselle" (on pleure de rire), c'est sans savoir comment les riches sont devenus riches et les autres pauvres !! Car ça serait forcément honnête ? Poser que non est tout simplement le vrai maître-mot de la Gauche ! Ledru