Ramasse-miettes N°52

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Revue de presse militante

 
« Après son échec sur l'Obamacare, Donald Trump a lancé, mardi 28 mars la déconstruction du bilan de Barack Obama sur le climat, martelant sa volonté de "mettre fin à la guerre contre le charbon", dans un discours au cours duquel il n'a pas mentionné une seule fois la question du changement climatique. »
 
Chacun sait qu'il n'y a pas de plus pur égoïsme que l'égoïsme d'état ; avec Trump on atteint des sommets. Cela est-il dû au fait que le Président des É.-U. n'a aucune réelle expérience de la diplomatie et donc des traités, qu'on ne foule pas impunément aux pieds, ou bien d'une lubie, une de plus, d'un personnage hors normes, porteur de tout ce qu'il y a de plus délétère et de plus ravageur dans la doxa néolibérale des néoconservateurs : America first, God with us and in God we trust. Others can die ? What else ?
 
 
 
Y a-t-il plus buté qu'un croyant prosélyte ?
 
Il semble que non. L'État se soucie, depuis des lustres, de la présence de plus en plus visible, voire envahissante, du culte musulman et de ses adeptes. Au nom de la laïcité, il a le devoir de s'en préoccuper. Une des pistes suivies est la formation en France des imams, avec l'ambition de leur faire appréhender la nature républicaine et laïque de notre pays, deux dimensions qui ne sont pas négociables.
« La régulation de la formation des imams en France ressemble à un labyrinthe sans issue. Et ce n'est pas le septième rapport sur le sujet - en trois décennies - qui devait être remis, jeudi 16 mars, aux ministres de l'Intérieur et de l'Éducation nationale, respectivement Bruno Le Roux et Najat Vallaud-Belkacem - qui ouvre des perspectives innovantes. ». « L'islamologue Rachid Benzine et les professeurs d'université Catherine Mayeur-Jaouen et Mathilde Philip-Gay, les trois auteurs très autorisés sur le sujet, n'ont pourtant pas démérité dans l'analyse de la situation. Leur diagnostic d'une situation complexe tient en deux idées-forces: la formation de l'écrasante majorité des quelques 1800 imams actifs en France échappe à tout contrôle sinon à celui des fédérations musulmanes ; la tentative de renforcer la formation universitaire en islamologie pour travailler à la dé-radicalisation voit plutôt les quelques apprentis imams qui s'y rendent contester cette lecture universitaire du coran. Ils la récusent même en bloc. «Les enseignants du supérieur, écrivent-ils, se heurtent à des contestations croissantes».
 
On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif !
 
 
 
Mais qu'ont-ils été faire dans cette galère ?
 
« Prophétique et lucide, le Pape François rappelle aux fondamentaux les chefs d’État et de gouvernement de l’Union Européenne » (Il y a des titrailles qui ne mégotent pas !)
« À la veille des célébrations, commémorant officiellement la signature des deux textes fondateurs de l’UE – le premier instituant la Communauté économique européenne (CEE), le second la Communauté européenne de l’énergie atomique (Euratom) – le Saint-Père a livré aux dirigeants européens la recette du chrétien face aux événements douloureux : l’espérance. Cette espérance qui est « à l’origine de la civilisation européenne », a-t-il rappelé dans son discours ce 24 mars au soir.
 
Revoilà, accourant au galop, les racines chrétiennes de l'Europe. Mais qu'ont été faire des chefs d'État élus chez un pseudo roitelet de droit divin, régent d'un royaume qui n'est pas de ce monde, selon l'expression consacrée ? Encore et toujours ce goût, plutôt louche, des bénédictions et/ou le ratissage des voix de la bigoterie ?
 
 
Lire aussi cette analyse de Charles Arambourou.
 
 
 
Euh ! Il faut leur interdire d'approcher le pot de confiture.
 
Le chevalier blanc Wauquiez, grand donneur de leçons, guerrier intransigeant de la sarkosie et maintenant de la droite plombée de Fillon, se serait laissé aller à une magouille impossible à imaginer (si,si) pour un être si respectable... Et pourtant...
 
« Laurent Wauquiez a-t-il financé une soirée de soutien à François Fillon à Shanghaï, dans le cadre d'un voyage officiel en Chine, avec de l'argent public? La justice s'interroge sur la question. Selon les informations de Rue89 Lyon et France Info, le parquet de Lyon a ouvert fin février une enquête préliminaire pour "détournement de fonds publics" à l'encontre du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. En cause, une rencontre de soutien au candidat de la droite à l'élection présidentielle, assortie d'un appel aux dons, organisée à Shanghaï mi-février. Laurent Wauquiez a reconnu y avoir participé tout en assurant via son cabinet que "pas un euro d'argent public n'a été dépensé pour cette rencontre". Ce que contestent plusieurs élus d'opposition, dont l'un a décidé de porter plainte. »
 
C'est plus fort qu'eux, il y a un tropisme du pot de confiture.
 
 
 
Madame Bareigts est une femme courageuse et une ministre qui a l'intelligence du moment. Chapeau ! N'en déplaise aux pisse-vinaigre.
 
Au cours des discussions en préfecture, « Gaëlle Laponpéronne, chef de file de l’Union guyanaise des transporteurs routiers (UGTR), un des syndicats déclencheurs du mouvement, interpelle la ministre des outre-mer, la Réunionnaise Mme Bareigts, pour avoir tardé à réagir et à venir sur place : « Mme la ministre de La Réunion, le peuple guyanais vous demande de vous excuser. Nous pouvons comprendre la bêtise, nous ne pouvons pas comprendre le mépris. »
La ministre prend la parole au balcon de la préfecture. Des huées accompagnent ses propos. Elle fait front, crânement, revendique trente ans de combat pour l’égalité et la reconnaissance des outre-mer, avant de s’exclamer, le bras tendu et le poing fermé pour montrer la couleur de sa peau : « Je suis ultramarine ! ». « « Si j’ai blessé la Guyane, alors ce ne sera pas moi, ultramarine, qui reculerai devant des excuses. Pour beaucoup de choses, si on s’était excusé, peut-être qu’on aurait avancé beaucoup plus sereinement et qu’on n’en serait pas arrivé là. Alors, pour l’intérêt de la Guyane, je le fais, parce que ma petite personne et mon petit ego n’ont aucune importance. »
Ça c'est crâne !
 

Publié dans La chronique de Gilles

Commenter cet article

Ledru françois 19/04/2017 02:07

Wauquiez est un voyou, c'est vu. Voyou catholique ? J'en ai vu pas mal au lycée. (c'est ancien) Ledru