Ramasse-miettes N°56

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Revue de presse militante

 

Madame Le Pen aime à faire le lien entre le chômage et les étrangers qui voleraient leur travail aux Français (de souche, cela va de soi).

Il y aurait 6 millions de chômeurs en France, ce nombre effroyable a plus à voir avec les stratégies néolibérales qu'avec la présence sur notre sol de travailleurs étrangers. Entre le fameux « volet de chômage » (élément de langage des années 70/80), si nécessaire à la « modération salariale » (encore un!) et les nombreux travailleurs au noir, le néolibéralisme sait entretenir son cher et si profitable stock de chômeurs.

Une information m'a intrigué et laissé rêveur, je vous la livre.

Plus d’un emploi sur cinq, soit 5,4 millions de postes de travail, demeurent inaccessibles aux étrangers non européens en France, tant dans le secteurs

public que dans le secteur privé ; c'est l’équivalent de plus de 20 % des emplois en France. Vous avez bien lu. On peut considérer que la France se protège plutôt efficacement contre les ces étrangers non européens qui angoissent tant Madame Le Pen et de ses affidés.

http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=1480&id_rubrique=155&id_groupe=17&id_mot=112

 

Confier la surveillance du poulailler à Maître Goupil, est-ce bien raisonnable ?

« Eh non, vous ne rêvez pas ! À partir de 2018, l’Arabie Saoudite rejoindra la Commission de la condition de la femme, des Nations unies, selon l’ONG UN Watch. L’Arabie Saoudite intégrera donc cette commission dédiée « à la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ». Selon l’ONG, 15 des 45 États membres auraient voté pour inclure l’Arabie Saoudite de 2018 à 2022. Douze autres pays rejoignent la Commission : l’Algérie, l’Irak, le Congo, le Ghana, le Kenya, les Comores, le Turkménistan, l’Équateur, le Nicaragua, Haïti, le Japon et la Corée du sud.

C'est à la fois stupéfiant et très pédagogique en ce que les états qui ont voté pour cette ânerie majuscule ont sans aucun doute eu d'autres préoccupations que le sort des femmes. Le pétrole ? La vente d'armes ? Quoi d'autre ? Et qu'a voté la France ?

http://www.20minutes.fr/monde/2056507-20170425-arabie-saoudite-rejoint-commission-condition-femme-onu

 

Quand l'Église patauge dans la fange droitière, même Henri Tincq s'étrangle.

« Que se passe t-il dans cette Église à laquelle je continue de croire et d’appartenir, dont j’ai commenté longtemps –comme journaliste à La Croix, au Monde, à Slate et dans des livres– la vie et les péripéties, dont les hommes et l’engagement ont si souvent éveillé en moi le respect et l’admiration, pour que, cette fois, je sois tenté de dire non, d’avouer ma gêne, de ne plus taire ma honte? » (…) « Pourquoi ce quasi-silence sur les dangers d’une possible victoire de Marine Le Pen le 7 mai, de la part d’évêques de France connus autrefois pour être plus courageux, redoutés pour leur combat contre ce parti «anti-évangélique» et d’inspiration «néo-païenne» comme le Front national? »

http://m.slate.fr/story/144646/aujourdhui-jai-honte-detre-catholique

 

Les « anti-système » sont bidon, tout le monde le sait, mais il faut le répéter sans cesse, car ils sont le système.

« Le site Quartiers libres montre que les positions « anti-système » de bon nombre de candidats, Marine Le Pen en tête, sont des attrape-nigauds, en s’appuyant sur l’expérience des premiers mois de présidence de Donald Trump.

« Le FN proclame que les patriotes musulmans sont les bienvenus … mais pas l’islam. On souhaite bonne chance aux patriotes musulmans ou aux patriotes des quartiers qui voient dans Marine Le Pen une alternative viable.

Le FN promet l’état social mais c’est l’économie libérale qu’il livrera aux Français. Qui peut croire que les avocats d’affaire et autres entrepreneurs nationalistes comme Peninque et Chatillon qui entourent Marine vont pour la grandeur de la France renoncer à planquer leur fric dans des paradis fiscaux ? »

« Le FN ne tiendra pas toutes ses promesses, comme Trump, mais nous pouvons être sur qu’il en tiendra certaines comme Trump. Il tiendra celles qui permettent à une minorité majoritairement blanche et masculine de capter l’essentielle des richesses. »

http://lahorde.samizdat.net/2017/04/15/presidentielles-le-retour-au-reel/

 

Le doux fumet de Matignon empeste quelque peu.

« Le candidat de Debout la France arrivé sixième au premier tour de l’élection présidentielle, avec 4,7 % des voix, s’était jusqu’ici montré critique envers le Front national ». « Est-ce que vous avez envie de confier la France à la famille Le Pen ? Non », affirmait-il le 26 avril 2014 dans l’émission On n’est pas couché, sur France 2 ...

… Et c'était naturel pour un politicien se réclamant du gaullisme. Le Grand Charles, si je peux remettre à la mode ce surnom, doit vitupérer et écumer de rage, là-haut chez le grand Barbu, car le fascisme et l’extrême-droite l'ont toujours combattu et même, au Petit Clamart, par ex., cherché à lui faire la peau. Dupont-Aignan montre, s'il en était besoin, que la promesse d'un maroquin est toujours extrêmement attractive et mère de tous les renoncements, de toutes les trahisons. Ses propres administrés ne s'y trompent pas, qui manifestent contre lui, écœurés et perplexes.


http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/29/le-spectaculaire-revirement-de-dupont-aignan-sur-le-fn_5120038_4854003.html#Hjjr8jddgtModyjl.99

 

C'est nouveau, le pape ne s'immisce pas dans l'élection française. Est-ce un progrès ?

« Interrogé sur l’élection présidentielle française, dans l’avion qui le ramenait d’Égypte, il a refusé de s’immiscer directement dans le choix pour le second tour, samedi 29 avril ».

Le pape se réfugie derrière un « Je ne sais pas, je ne connais pas les deux finalistes, je ne sais pas ce qu'ils veulent » et sur des subtilités à propos du « populisme ». C'est faire croire au monde que l'Église, qui dispose d'oreilles innombrables et d'intellos, souvent brillants, n'a pas sa petite idée sur les avantages et les inconvénients, pour elle, de l'un comme de l'autre. François vient de rééditer le « Je m'en lave les mains », sans doute parce que les deux gladiateurs restés en lice ne représentent pas un danger pour lui et son Église.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/04/29/sur-la-presidentielle-francaise-le-pape-francois-botte-en-touche_5120144_3214.html#5SDlYV2RQfuG3f9s.99

 

 

 

Commenter cet article