Ramasse-miettes N°57

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Revue de presse militante

 

Un peu d'air frais. Marion Maréchal-Le Pen renonce à ses mandats.

La PME familiale perd une de ses vedettes. C'est elle qui était en charge plus particulièrement de la cathosphère réac. Mais ne nous illusionnons pas, c'est provisoire. Pour l'heure, il s'agit d'emmerdrer – comme dit le Père Ubu – sa chère tante qu'elle ne peut plus supporter, la jugeant emphilippotée au-delà du raisonnable. Marion est la vestale de son grand-père, elle maintenait la flamme – sans jeu de mot - du FN historique, celui des pétainistes, du quarteron de généraux de l'OAS, des anciens Waffen SS français aussi. Dans l'immense recomposition politique en marche – toujours sans jeu de mot – il sera intéressant de voir quand et surtout comment elle reviendra sur la scène politique, car elle reviendra.

« Comme le souligne le 20h de TF1 ce mardi 9 mai, l'annonce imminente de son retrait à la veille de la campagne des élections législatives constitue aussi "un énorme handicap" pour son parti alors même que Marion Maréchal Le Pen répétait sa volonté de "ne pas nuire" à sa formation politique, il y a moins d'une semaine encore. Mais ça, c'était avant la défaite de sa tante, Marine Le Pen, à la présidentielle. »

http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/09/pourquoi-lannonce-de-marion-marechal-le-pen-sur-son-retrait-de_a_22078196/?utm_hp_ref=fr-homepage

 

Une leçon à tirer, que cela plaise ou non : La Présidentielle 2017 montre une explosion du vote blanc ou nul particulièrement spectaculaire. L'offre politique est-elle encore, sinon suffisante, au moins pertinente ? L'étude en référence apporte des réponses à méditer pour se faire une idée éloignée des nouveaux pilonnages des grands média qui refont, comme d'habitude, l'histoire, comme ils l'aiment.

« Le second tour de l’élection présidentielle, dimanche 7 mai, qui a vu la victoire d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen, a été marqué à la fois par une forte abstention (12 millions d’électeurs inscrits) et par un grand nombre de votes blancs et nuls (4,2 millions). Céline Braconnier, directrice de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) et Jean-Yves Dormagen, professeur de science politique à l’université de Montpellier (Hérault), analysent ces chiffres. »


http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/05/09/presidentielle-2017-l-explosion-du-vote-blanc-ou-nul-est-spectaculaire_5124535_4854003.html#1vqT3OqVj3yu4uci.99

 

À l'Étoile, Accueil Chrétien de Loisirs d'AGEN, paroisse de Sainte Foy, maintenant on plie !

Ce jeu de mot poussif est sans doute en réplique à la colère de nos camarades du « Cercle Théophile de Viau » du Lot-et-Garonne, devant l'attribution d'une subvention de 10K€ par la municipalité à cette association chrétienne qui affiche clairement ses objectifs dans son « projet pédagogique ».

«Ici on prie... Chacun, enfant, jeunes et animateurs, est invité à son arrivée, à "Dire bonjour au Seigneur", dans l'église attenante à l'Accueil de Loisirs. À chaque demi-journée, un court moment est dédié à la prière pour s'ouvrir au monde intérieur ». Entorse caractérisée à la laïcité.

Nos camarades, éconduits par le Préfet au nom de la « Charte de la Laïcité de la branche famille » porteuse « d'une laïcité bien accommodante », comme l'écrit notre camarade Danièle Briquet, se sont tournés vers la Chambre Régionale des Comptes. Affaire à suivre.

http://etoileagen.over-blog.com/2014/05/quoi.html

http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/28/2427790-laicite-et-subventions-municipales-quand-l-etoile-provoque-des-etincelles.html

 

Le fait religieux -individuel ou collectif - vise à contrôler, pour en tirer un avantage, les forces invisibles du destin humain à travers un pacte formalisé par des rites ou textes irréformables, figeant un mode de vie sociale au risque de conduire, indépendamment du progrès technologique, au communautarisme. De ce fait, attribuer à Dieu l'initiative du scellement d'une Alliance -verset 9.9 de la Genèse- entre Lui et ses créatures relève du sophisme.

Une analyse, qui s'appuie sur les avancées des sciences cognitives et qu'il est intéressant de lire.

http://cognition2000.blogspot.fr/p/ii-croyances-et-religions.html

 

Revenir encore sur la pensée spinozienne relève de l'exercice intellectuel fécond.

Lire « Étude de certains aspects de la rationalité et de l’irrationalité chez Spinoza », par Myriam Morvan. De l'Académie de Rouen, sur Cairn.

Magnifiquement documenté, principalement sur la correspondance d'un Spinoza la plupart du temps singulièrement plus éclairé que ses correspondants : « Ces derniers, soit par sottise, soit par une conception trop divergente de la rationalité, ont parfois empêché que la rationalité de Spinoza se déploie pleinement ; du coup, bien des échanges n’ont guère eu de suite mais, loin de limiter l’approche du spinozisme, ces interruptions font voir comment les rapports entre la rationalité, les difficultés à penser et l’irrationalité se pensent ou s’ordonnent en lui. »

https://www.cairn.info/revue-de-metaphysique-et-de-morale-2004-1-page-9.htm

 

To care signifie, en anglo-américain, prendre soin, to care about, s'intéresser à.

Ce fut l'un des grands chantiers du président Obama dont il était fier. « I don't care, for all I care. » répond ce grand président social qu'est Trump. « Ça m'est égal, qu'est ce que j'en ai à f... »

Les étasuniens ont élu un furieux dont le besoin de détruire prime sur les projets constructifs. Faut-il les plaindre ? Après tout, ils l'ont élu, même si c'est grâce à des lois électorales archaïques (3 millions de voix en plus pour la battue Hillary Clinton!). Le libéralisme dans toute son horreur égoïste.

« La Chambre des représentants des États-Unis, à majorité républicaine, a adopté, jeudi 4 mai, un texte d’abrogation et de remplacement de la loi emblématique sur la santé de Barack Obama.

« Cette loi est la concrétisation de la promesse que nous avons faite aux Américains », a déclaré le président de la Chambre, Paul Ryan, en qualifiant l’« Obamacare », adoptée en 2010, d’« expérience ratée ». « Nombre d’entre nous attendaient ce jour depuis sept ans », a-t-il ajouté, adressant des remerciements appuyés au président Donald Trump pour son implication.

No comment.


http://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2017/05/04/etats-unis-la-chambre-des-representants-adopte-un-projet-d-abrogation-de-l-obamacare_5122490_4853715.html#LoSf1hEPDBx2ydif.99

 

Le produit de vos quêtes m'intéresse !

Jeudi 11 mai est la Journée nationale de la prière aux États-Unis. Donald Trump doit recevoir des leaders religieux à la Maison Blanche à cette occasion et il pourrait bien leur offrir une friandise, espérée par la cathosphère conservatrice américaine depuis des lustres. « Des membres de l’administration Trump ont annoncé, mercredi 3 mai, que le président américain pourrait signer dès jeudi un décret remettant en cause une loi de 1954 sur la capacité des établissements religieux à participer à des campagnes politiques ». Trump l'avait promis, il va le faire. On n'arrête pas la régression.


http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/05/04/donald-trump-pourrait-assouplir-une-loi-limitant-l-activite-politique-des-eglises_5121903_3222.html#GC6hoJUQDxp7k5Uh.99
 

 

Publié dans La chronique de Gilles

Commenter cet article