Par JAP - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Encore une idée d’"Y se mêle de tout"!.. Notre vibrionnant président, voulait sans doute occuper Mme Mignon… Emmanuelle de son prénom, quelque peu reléguée au fond de l'Elysée, puisque c'est elle qui se retrouve "coordinatrice" de ce Grenelle de la Presse!

"Y se mêle de tout" a donc mis en place, quatre "pôles" dirigés par des «experts» arbitrairement sélectionné par le Prince, lequel à maintes fois montré le peu de cas qu'il faisait des journalistes et de la liberté de la presse. Ce qui explique sans doute la réaction des Sociétés de journalistes s'interrogeant : "Pourquoi ne sommes-nous pas invités" ?
Il semblerait à ce jour que le groupe de travail présidé par Bruno Patino se réunisse, pour une première fois, ce jeudi 23 octobre. Quelques journalistes, bien sélectionnés, auraient reçus une invitation de dernière minute… Les trois autres auraient décidés de se passer des sociétés de journalistes et à plus forte raison, des lecteurs de la Presse ! Drôle de conception d'"Etats-Généraux" du 21e siècle !

Alors oui, on peut se poser la question : Que veut N.S. ? Des Etats placebo ? Une concentration plus grande entre les mains des amis Bolloré, Bouygues, Lagardère ?

Quid des questions économiques et industrielles les plus urgentes ? (distribution et fabrication de la presse , passage au numérique, indépendance des rédactions, qualité de l'information ?)" J'écouterai et je tiendrai compte de ce qui sera dit "a précisé le président ! On a connu engagement plus contraignant et on commence à connaître ses promesses !

Dans son discours à l'Assemblée Constituante de 1848, Victor Hugo, le rappelait déjà : " Le principe de la liberté de la presse est aussi essentiel que celui du suffrage universel(…) La liberté de la presse, à coté du suffrage universel, c'est la pensée de tous éclairant le gouvernement de tous. Attenter à l'une c'est attenter à l'autre".

Quatrième pouvoir, la Presse existe pour contrôler les trois premiers. Il n'est pas du domaine du président de la République de vouloir le "remodeler…" et puis, neuf mois après la recomposition arbitraire et brutale de l'audiovisuel, on peut craindre le pire ! N.S. ne veut-il pas tout simplement renforcer ces groupes capitalistes (ses amis !) pour lesquels les média ne sont que la cinquième roue du carrosse, et qui étouffent, depuis des décennies, le pluralisme de la presse française ?

La France doit s'ouvrir aux groupes européens de média à 100% qui eux, savent à la fois, créer des quotidiens, appréciés des lecteurs et développer le pluralisme.

Sans presse libre, restructurée par ceux qui la font, la République sera en danger.


Mercredi 22 octobre 2008 3 22 /10 /Oct /2008 20:12
- Publié dans : BILLET D'HUMEUR
Retour à l'accueil

A.D.L.P.F.

Rechercher

Derniers Commentaires

La séparation :Lithographie représentant Emile Combes tranchant le lien entre la République et le Vatican - Musée Jean Jaurès Castres

combes04.jpg

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés