TRAVAIL DU DIMANCHE : Liberté ou contrainte ?

Publié le par JAP

Dernière trouvaille de N.S. faire travailler le dimanche…Pour plaire au patronat! Tous les sondages en témoignent: Seuls les patrons sont d'accord pour l'ouverture des magasins le dimanche. Et précisons : les patrons de chaînes et autres grandes surfaces! Les associations de petits commerçants sont unanimement contre: elles ont bien compris que leurs adhérents n'avaient plus les reins assez solides pour ouvrir tous les dimanches !

Et puis toutes les études vont dans le même sens : L'ouverture le dimanche entraînerait au bas mot, 30.000 suppressions d'emplois. Le pouvoir d'achat étant de moins en moins extensible, les achats qui seraient faits le dimanche, ne le seraient pas un autre jour. Pourquoi remplacer la civilisation des loisirs par celle…des chariots? Qui travaillera le dimanche dans les magasins, sinon une majorité écrasante de femmes et de jeunes précaires à bas salaires? Qui fera les courses…sinon "les autres"!

N. S.nous dit que ce serait sur la base du volontariat, mais il n'existe pas de liberté de volontariat en droit du travail: tous les salariés sont subordonnés juridiquement et c'est l'employeur qui, seul, décide!

C'est le 16 Juillet 1906 que l'Assemblée Nationale votait à l'unanimité le principe du repos dominical….Un siècle plus tard, nous aurions besoin, d'aller le dimanche, acheter des vêtements, des meubles ou des chaussures ? Sur le fond, rien n'oblige à infliger à quelques millions de salariés et à leurs familles, un travail du dimanche, qui n'est pas indispensable, économiquement, ni socialement. Pourquoi risquer de fragiliser davantage les liens familiaux déjà tant menacés ? Une société à besoin de temps commun, de moment de rencontre collectif: le dimanche reste une rare occasion de cohésion possible sans stress productif, ni merchandising.

Le dimanche doit être protégé et étendu. La gauche devrait faire entrer le principe de deux jours de repos consécutif pour Tous dans le Code du travail. Le progrès, c'est la semaine de cinq jours qui serait à coup sûr créatrice d'emploi, moteur d'embauche… Alors à quelques jours des congrès socialiste et communiste…espérons un réveil et des idées innovantes… ou Rêvons….encore, en disant : Non au travail le dimanche.

 

Publié dans BILLET D'HUMEUR

Commenter cet article

Reebok jackets 03/09/2014 08:53

Working on Sunday should not be encouraged. Sunday is an important day for the Christians and when you are forced to work on this day, I think many should oppose this idea. In addition, after six days of work, you need one day to get refreshed.