Communiqué de l'A.D.L.P.F. : "Durban II"

Publié le par Association des Libres Penseurs de France


    La Conférence des Nations Unies sur la lutte contre le racisme, la xénophobie et l'intolérance, dite de « Duban II », se réunira en avril à Genève. Son comité préparatoire (présidence : Libye, vice-présidence : Iran) a élaboré un projet de déclaration finale qui constitue une caricature grimaçante et particulièrement dangereuse du concept de défense des Droits de l'Homme.

 


    Ce texte propose l'établissement d'un délit de blasphème qui serait la négation de la laïcité, de la liberté d'expression et de la liberté de conscience. Les Libres Penseurs regroupés au sein de l'Association des Libres Penseurs de France ( ADLPF, membre de l'Union Mondiale des Libres Penseurs) défendent le droit absolu de l'individu à pouvoir examiner librement toutes les idées et à mettre en cause et critiquer tous les dogmes, notamment religieux ; ils mettront toute leur ardeur à s'opposer à cette vilenie qui nous ferait revenir plus de deux siècles en arrière, à l'époque où le jeune chevalier de La Barre a été torturé et exécuté pour impiété, blasphème et sacrilège.


    Arguant de « spécificités culturelles », ce projet nie l'universalité des Droits de l'Homme en défendant les thèses hostiles à l'émancipation des femmes. Il refuse de condamner les Etats pratiquant la discrimination et concentre ses accusations de racisme sur le seul Etat d'Israël.


    L'A.D.L.P.F., considérant qu'il est absolument nécessaire de dénoncer l'orientation prise par « Durban II », notamment en cette période de célébration du soixantième anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, refuse que les représentants de notre République laïque cautionnent cette mascarade en participant à cette conférence.


                                                           Communiqué de l'ADLPF : Paris, le 25 mars 2009


Publié dans LAICITE

Commenter cet article