Communiqué de l'ADLPF du 23 Juin 2009 : NON à la Burka

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

 

L'association des Libres Penseurs de France (A.D.L.P.F.) indéfectible dans sa volonté de faire respecter les valeurs de la République Française, laïque et républicaine, approuve et soutient la démarche du groupe de députés, souhaitant voir disparaitre de la sphère publique, la burka et le niquab.

Ce vêtement traditionnel afghan, porté en France, par des femmes, se réclamant d'une tendance de la religion musulmane ne peut être considéré autrement que comme un signe extérieur, ostentatoire d'une appartenance religieuse. Prescrite il y a 70 ans en Afghanistan par les salafistes, elle est en France, leur signe de reconnaissance religieuse et sectaire. Ce costume islamique de la honte est une torture imposée aux femmes musulmanes, c'est la négation de leur existence, c'est une atteinte à leur liberté, c'est un crime contre leur dignité.

Cette " prison ambulante" la plupart du temps, imposée à la femme, est un signe flagrant de discrimination tendant à la réduire à l'esclavage par une soumission totale à l'homme, contraire au respect de la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen. Chadort Djanan a écrit :" Le voile intégral est une maltraitance physique, c'est l'étoile jaune de la condition féminine, c'est l'expression d'une véritable aliénation".

L'A.D.L.P.F. le rappelait lors de son récent Congrès national : "Il appartient à l'Etat de faire respecter les valeurs laïques et républicaines". Il doit donc, au nom de ces valeurs ,interdire la burka et le niquab.Il doit également agir ,pour l'insertion dans la République Laïque et Sociale de tous les jeunes citoyens ,en développant et valorisant le concept et les principes de Laïcité, à l'école comme dans la Société.

 

Publié dans LAICITE

Commenter cet article