"Affaire du voile islamique" et laïcité : le piège

Publié le par Antoine THIVEL

Dans la conjoncture actuelle, j'ai trouvé cet article d'Antoine THIVEL de dec. 2003 , fort interessant , écrit évidemment avant la loi du 15 mars 2004 .

trouvé sur le site de l'Association des Libres Penseurs

des Alpes-Maritimes

                                "Contre tous les dogmatismes."

                     Membre de l'Union Mondiale des Libres Penseurs

  •              Affiliée à l'Association des Libres Penseurs de France
O n sait que la majorité des Français (60 ou 70 % ?), il n'y a pas de statistiques précises à ce sujet) ont pour unique moyen d'information la télévision. Or, que voient-ils quand ils allument mécaniquement leur petit écran ? A part les émissions de variétés, de sports, de jeux, et les publicités pour des voitures ou des parfums (il faut se rappeler que l'automobile est la première industrie mondiale et que l'Oréal est la première entreprise française), et quand ils ont réussi à sauter toutes les interviews de Laurent Fabius et de Tarik Ramadan, les deux vedettes du moment (mais pour lequel, déjà, faudra-t-il voter en 2007 ?), ils en arrivent enfin au morceau de choix : les informations. Et là, de quoi leur parle-t-on ? Ce ne sont qu'attentats, ce ne sont qu'ambulances hurlantes, que blessés et mourants, que sang sur le pavé, ce ne sont que G.I. désespérés réconfortés par la dinde de Thanks Giving que leur a apportée G.W.Bush, en un mot il n'y a que de la propagande, et pour ce qui se passe en France on ne voit que le voile islamique, la ségrégation des sexes dans les piscines, et les musulmanes qui refusent de se faire examiner dans les hôpitaux par des médecins hommes. Propagande, mais propagande pour qui ? contre qui ? Heureusement il y a les inondations qui nous permettent de respirer un peu, parce que là tout le monde est d'accord : et si cela vous arrivait, à vous ?

Soyons sérieux : la télévision n'est pas seule en cause, tous les médias sont complices, et bien rares sont les articles ou les émissions qui nous apportent de vraies informations et des réflexions objectives. Il faut le dire clairement : l'affaire du voile islamique est la machine de guerre qui a été montée depuis treize ans pour détruire la laïcité en France. Montée par qui ? pour quoi ? et secondée par qui ? qui a intérêt à ce crime ? La pire erreur serait de tomber dans le piège des médiass et de croire que le monde est actuellement divisé en un parti du bien et un parti du mal, que vous situiez le premier à l'Ouest et l'autre à l'Est, ou bien l'inverse. Certains disent même que le 11 septembre 2001 a été le commencement de la troisième mondiale. Si c'était vrai, il faudrait donner raison au sinistre Samuel P. Huntington, ce prétendu sociologue, idéologue géopolitique, principal conseiller des présidents américains, dont toutes les analyses prouvent que les États-Unis sont menacés, et que pour les sauver, il faudra, un jour ou l'autre, faire la guerre à la Chine, et pour commencer mettre hors d'état de nuire ses satellites, les pays auxquels elle vend des armes : l'Irak, l'Iran, la Corée du Nord… ceux que G.W.Bush, précisément, appelle " les pays voyous". Et de leur côté, en montant en épingle quelques cas isolés, en répandant la confusion sur la laïcité à l'école, dans les piscines et dans les hôpitaux, les médias français nous invitent à rejoindre le camp du bien, à lutter contre le mal bien identifié, donc à devenir racistes, comme si le monde était à la veille d'un conflit Est-Ouest généralisé, et pourquoi pas atomique ? Il est vrai que les budgets militaires n'ont jamais été si importants, USA en tête, évidemment. Mais remettons les choses en place : les pays occidentaux ne sont pas occupés par une soldatesque musulmane, ce serait plutôt le contraire. On voudrait nous imposer l'amalgame : arabe = musulman, musulman = fanatique, fanatique = terroriste, mais il y a des musulmans tolérants, il y a même des Arabes athées, et tous les musulmans ne sont pas arabes. Certains, affolés par la " montée de l'islamisme ", proposent de " revigorer le vieux christianisme " qui au moins était tolérant ( ?) pour barrer la route à l'islam. Mais ce serait céder à la pression conjointe des extrémistes musulmans et des médias qui jouent leur jeu en faveur d'autres extrémistes, ceux qui attendent leur revanche sur la Révolution française et la loi de 1905. La réalité est tout autre : à notre époque, la laïcité progresse dans tous les esprits, y compris chez ceux qui ont reçu une formation chrétienne, juive ou musulmane. La laïcité n'est pas une religion, ce n'est pas non plus une anti-religion, ce n'est pas " l'exception française ", c'est un idéal universel. On sait depuis longtemps que les journalistes cherchent avant tout le sensationnel, mais jeter de l'huile sur le feu, jouer avec les nerfs et la conscience des citoyens, c'est un travail aux conséquences néfastes. Il faut savoir raison garder, et expliquer inlassablement que les droits de l'homme, la laïcité et les acquis sociaux doivent être défendus et étendus, et qu'on ne combat pas le fanatisme par un contre-fanatisme, mais par la tolérance, que Voltaire, au XVIIIème siècle, définissait parfaitement : " Je ne partage pas vos idées, je les combats, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez les exprimer. " On aimerait que ces idées simples et saines, l'humanisme, le pacifisme, le rationalisme, fruits d'un long combat contre le fanatisme, ne soient pas seulement chuchotées par de petits groupes, mais puissent enfin s'exprimer comme elles le méritent à la télévision et dans les médias, et servent à écarter les cauchemars dont on nous menace.

                                                                                                           Antoine Thivel

                              

Publié dans LAICITE

Commenter cet article

Julien 07/10/2009 00:53


La liberté de pensée et une chose que l'on a tous mais ceux qui l'utilisent pleinement DOIVENT trouver les moyen de diffuser cette libertée propre à l'être humain et doivent en faire prendre
consience au gens autour c'est la première choses a faire et l'on s'en satisfait, mais non il faut allez plus loin .
votre article me touchent comme tant d'autre , je suis actuellement en train de lire mein kampf par exemple et je pense que ce livre comme beaucoup d'autre devrait être étudier dans les écoles de
philo ou autres, je ne sui pas issu d'une éducation scolaire "générale" mais professionnelle et j'aurais téllement aimer lire des chose comme Victor hugo, voltaire, platon, zola, sartre ... j'ai 24
ans ojourd'hui et un petit bébé de 1 an et 1 mois qui est resté 8 moi à l'hopital et j'ai peur en regardant la société ojourd'hui pour sont avenir.
C'est pour cela que touts les personnes censées doivent travailler pour une construction d'une réele démocratie et libertée.
Sur le net c'est bien on peu échanger mais il faut allé plus loin cela reste du virtuel...


LEVOTRE GERARD 23/09/2009 10:11



Le fait de s'opposer à l'obscurantisme et à la provocation d'un fanatisme religieux
qui veut s'exprimer entre autres faits,par un signe vestimentaire ostentatoire ne
peut être considéré comme un acte raciste,mais comme la nécessité de combattre au nom de la laîcité,de la dignité,du respect de l'humain un mouvement spirituel extrémistequi remet en cause le
principe même de la loi de 1905.
Non la loi des Eglises ou autres mouvements philosophiques ne peut se substituer
à la loi des états démocratiques



Albert Nemmi 17/09/2009 11:40

Que voici un discours clair et limpide que j'aimerais voir s'appliquerA.N.

Célestin 17/09/2009 11:16

Depuis 2003 beaucoup d'eau est passé sous les ponts : les opinions de cette époque sont démodées depuis des faits nouveaux et inattendus survenus depuis.