À propos des émeutes bouddhistes en Birmanie et au Sri Lanka

Publié le par Gilles POULET

Les beaux esprits ne manquent jamais de nous dire que le bouddhisme est une religion sans dieu, tolérante et non violente. Mieux, un nombre non négligeable de scientifiques voire de philosophes y trouve son compte en terme de structure de pensée puisqu’aussi bien le bouddhisme ne fonctionne pas sur le modèle dualiste de la pensée européenne, ce qui ouvre bien des perspectives intellectuelles.

Bien ! Mais alors que font ces bonzes violents qui mettent à feu et à sang la Birmanie et birmanie-m 7le Sri Lanka au nom de leur religion, de leur culture et d’un nationalisme étroit assez peu éloigné du fascisme ordinaire ? Je dis fascisme car les gens agressés, musulmans et chrétiens en l’occurrence, ne sont pas étrangers au pays et donc il ne s’agit pas là de xénophobie ordinaire mais bien d’émeutes internes à caractère purement confessionnel, en outre aggravées d’un insupportable parfum de nettoyage ethnique.

La conclusion s’impose qui nous amène, une fois de plus, à constater que la religion n’est qu’un moyen de la politique, et peut-être le pire. Rien de nouveau donc, tout se passe à la manière des « trois religions du Livre » qui ont montré, au cours des siècles, comme elle s’avaient s’y prendre pour asservir, exploiter et martyriser les peuple avec la complicité active du glaive et des aristocraties foncière, financière ou intellectuelle. Voilà le constat, les religions, mêmes celles considérées comme d’harmonie, de douceur et de tolérance, ne sont que des outils d’asservissement et de violence. Ils ne l’admettent jamais, leurs prêcheurs, mais leurs pratiques les dénoncent, eux qui prient leur dieu, et lui offrent leurs bras assassins, pour qu’il ruine et éradique tous les autres qui ne sont pas de leur chapelle en sorte qu’il ne reste que les membres dûment répertoriés de leur propre troupeau. Qui peut encore soutenir de tels barbares ?

Gilles Poulet

Publié dans BRÈVES

Commenter cet article

Simonne 15/07/2013 11:36


Certains bouddhistes et les tamouls (une des formes du bouddhisme) ne s'entendent pas .


 


 


Un peu comme les catholiques et les protestants en ULSTER.


Ou comme entre les catholiques et les témoins de Jéhovah qui se réclament tous de la Bible.