Communiqué

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

image001-copie-2AVEC CAROLINE FOUREST, UN FRONT UNI CONTRE LES INTEGRISMES FASCISANTS

 

Caroline Fourest a été une fois de plus empêchée de prendre la parole au cours d’un débat sur le Front National. Le service d'ordre a dû s'interposer pour qu'elle ne reçoive pas de projectiles. Cela s’est produit le 15 septembre à la fête de l’Huma. Des manifestants qui scandaient « liberté d’expression » ont interdit tout débat.

Ce n'est pas la première fois que cette combattante des droits de l'Homme et de la laïcité est agressée et privée de parole, alors qu’elle s’apprête à dénoncer les falsifications du Front national ou le prosélytisme d’un islam radical se servant de l’antiracisme comme alibi. Cela s'était déjà produit le 7 février 2012 à l'Université Libre de Bruxelles, un lieu éminent de la pratique du libre examen.

On ne peut accepter plus longtemps que la liberté d'expression ou la liberté de conscience soient revendiquées par des mouvements qui ne s'en proclament que pour mieux les entraver.

Alliés objectifs dans ce combat fascisant, les intégristes religieux et l'extrême droite dévoilent par ces actes, leur volonté d'utiliser la violence pour imposer le silence aux laïques et aux féministes.

Ils doivent savoir qu'ils rencontreront devant eux des républicains, des démocrates, des défenseurs des droits universels, déterminés à n'autoriser aucune régression vers le totalitarisme.

 

 

Gérard Delfau                                                            Martine Cerf

Président                                                                    Secrétaire Générale

Ancien Sénateur de l’Hérault                                        Co directrice du dictionnaire de la

Auteur d’Éloge de la laïcité (2012)                                laïcité (2011)

 

 

Contact courriel : contact@egale.eu

Publié dans LAICITE

Commenter cet article

HIRAM Abi 19/09/2012 23:04


C'est le combat de ce siècle... à n'en pas douter... un travail immense nous attend pour "éclairer le peuple, à l'instruire, à lui faire part des vérités morales (laïques), que notre travail
matériel et intellectuel nous a fait connaître et que son travail, trop souvent purement matériel, mené dans des conditions de peine et de misère, ne lui a pas toujours permis de découvrir
lui-même"... Cette ambition n'a pas pris une ride ! Je me mêle !