Communiqué

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Cela fait quelques mois que la France connait une montée de l’intolérance religieuse qui veut interdire ou faire interdire tout ce qui ne lui plaît pas au nom de Dieu ou d’Allah. Ces pressions remettent en cause le droit fondamental de liberté de conscience et de la presse… qui sont essentielles en système démocratique. Le délit de blasphème n’existe plus mais certains aimeraient bien le remettre au goût du jour.

 

Ainsi, à Avignon, un commando catholique a détruit l’œuvre d’art Piss Christ, le Directeur du musée a aussi reçu des menaces de mort.

Peu après, des catholiques ont voulu faire interdire le festival hard rock Hellfest.

Enfin, ce sont maintenant des pièces de théâtre telles que "Sur le visage du fils de Dieu" de Roméo Castellucci, jouée actuellement à Paris, qui est fortement perturbée par des catholiques (220 arrestations en une semaine).

Une autre pièce est déjà dans le collimateur des fous de Jésus Golgota Picnic. Ainsi, chaque soir, des dizaines de catholiques prient devant le théâtre, exerçant ainsi une pression quotidienne sur le Directeur du théâtre, les acteurs et les spectateurs devant braver les fidèles pour rentrer. Qui osera rejouer cette pièce plus tard ?

Et les messages envoyés par mails : il s’agit de menaces et d’insultes parfois à caractère antisémite et raciste.

Rappelons la sortie du film la dernière tentation du Christ : au début, les catholiques priaient soit-disant pacifiquement devant les cinémas. En fait, ils obstruaient l’entrée des salles de cinémas, invectivaient ceux qui osaient entrer puis après ils avaient été plus loin en brûlant une salle à Paris (plusieurs blessés et un mort).

A Lyon, un groupe anarchiste était en face des prieurs jusqu’au jour où le service d’ordre du FN et autres fascistes sont venus en force pour soutenir les fidèles à coups de lacrymogène et barre de fer…

 

Tout cela pour dire que si les fortes pressions ne suffisent pas, les fous de Dieu passent à l’acte…

 

Enfin, Charlie Hebdo a été la cible d’un attentat ignoble qui a détruit son siège, dans le même moment son site internet était piraté par des islamistes et depuis quelques jours des menaces de mort sont proférés contre l’hébergeur du site internet. Le journal ayant osé parler de l’islamisme suite aux élections en Tunisie, ce qui n’a pas plus aux fondamentalistes qui ont piraté le site internet.

Ceux-ci ont revendiqué l’action par « une lutte contre une publication qui attaque nos croyances et nos valeurs ». Depuis, certains journalistes de Charlie Hebdo sont sous protection de la Police… Rappelons, pour exemple, qu’en Suisse (en 2005), une autre pièce de théâtre le fanatisme ou Mahomet le prophète de Voltaire a été annulée suite aux pressions exercées par les islamistes, Tariq Ramadan en tête.

Autre élément significatif, une manifestation organisée par les catholiques intégristes ayant rassemblé 1500 participants a vu défiler main dans la main des militants des plus fascistes avec les catholiques et les islamistes. Les extrémistes se rejoignent dans la haine de la démocratie, de la République, de la laïcité.

 

L’ADLPF, quant à elle rappelle avec force que la liberté de conscience, d’expression et de la presse sont des acquis indissociables de la démocratie.

L’ADLPF condamne avec la plus grande énergie tout acte de violence et de menace qui sont contraires à l’idée même de débat et de respect.

Nous appelons tous les laïques mais aussi plus largement tous les citoyens attachés à la démocratie à se mobiliser pour défendre la liberté de conscience.

Publié dans ADLPF

Commenter cet article

Marina Santorelli 06/11/2011 11:03



La gauche et la droite portent une lourde responsabilité dans le climat insupportable qui monte depuis l'époque Mitterrand. Les 2 composantes (avec leurs extrêmes) se sont essuyés les pieds sur
la LAICITE en croyant que la voie complaisante des canadiens et des anglais, à savoir le communautarisme béat, aurait été le clef de voute d'un clientélisme efficace. Il n'en a rien été. Bien au
contraire: les communautés ont prospéré et la LAICITE a été la grande absente du socle des valeurs de la majeure partie de la population. Au lieu que les composantes éclairées du peuple français
s'en emparent (elles sont bien muettes d'ailleurs, cf les francs maçons), c'est le FN et tous les groupuscules fascistes qui font de la LAICITE, le rempart contre l'invasion des intégristes
musulmans.



Association des Libres Penseurs de France 06/11/2011 11:10



Hélas, c'est la triste réalité!



Michel THYS 05/11/2011 21:09



Ces fous de "Dieu" sont inconsciemment sous l'influence de leur cerveau émotionnel, marqué dès l'enfance et de manière indélébile par une éducation religieuse et par un milieu croyant
unilatéral occultant volontairement toute alternative, surtout laïque. Lorsqu'ils passent à l'acte, notamment en incendiant, c'est même leur cerveau reptilien (agressif) qui est à l'oeuvre. Ces
fanatiques n'ont donc même pas choisi de croire en leur dieu, car la liberté de conscience et de religion, bien que constitutionnelle, n'est actuellement que symbolique. Elle ne sera effective
que lorsque chacun pourra choisir, aussi librement que possible, de croire OU de ne pas croire, lorsque l'école aura le droit de compenser les influences religieuses familiales, certes légitimes,
mais affectives et communautaristes. Hélas, actuellement, la laïcité, aussi bien politique que philosophique, est exploitée du fait de sa conception trop laxiste et électoraliste de la tolérance
et de la neutralité.


http://michel.thys.over-blog.org/article-une-approche-inhabituelle-neuroscientifique-du-phenomene-religieux-62040993.html



Association des Libres Penseurs de France 05/11/2011 21:41



Et je rajoute le lien avec votre blog


http://michel.thys.over-blog.org/


Merci pour ce commentaire très interessant