Communiqué : Maurice AZOULAY

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Ce 18 mars 2014, l'Association des Libres Penseurs de France est en deuil :

son président d'honneur Maurice AZOULAY vient de la quitter.


 

Maurice 1

 

 

Maurice Azoulay, né en Algérie le 3 octobre 1917, est décédé ce matin à Paris.

 

Avec son décès, c’est un chapitre entier de l’histoire de la Libre Pensée qui se termine. Il y avait adhéré il y a plus de soixante-dix ans, dès la reconstruction du mouvement, à la Libération. Responsable de la fédération d’Algérie, puis de celle de l’ancien département de la Seine, il deviendra un très proche d'André Lorulot. Avec son épouse Janine, il incarna ce mouvement humaniste et laïque d’émancipation populaire au sein duquel il occupa, durant de nombreuses années, divers postes d'administration au sein de la Fédération Nationale de la Libre Pensée et à la direction de son mensuel La Raison. En 1975, alors secrétaire administratif national, il fut le principal artisan de l’acquisition et de l’ouverture du siège social de la rue des Fossés St Jacques près du Panthéon.

 

Il défendait l’unité du mouvement libre penseur et, plus encore, son indépendance à l’égard des partis politiques. En 1995, quand il ne fut plus possible de faire entendre une réelle expression libre à l’intérieur de l’association, il créa, avec la plupart des anciens présidents et secrétaires généraux nationaux, ce qui allait devenir en 1998 l’Association des Libres Penseurs de France. Il présida de 1997 à 2001 ce mouvement qui dut se détacher de la fédération nationale, mais qui reste encore aujourd’hui au sein de l’ Union Mondiale des Libres Penseurs (héritière historique de la Fédération Internationale du Congrès de Rome de 1904). Il dirigea la revue qui reprit le titre de l’Association Nationale des Libres Penseurs de Marcellin Berthelot, Marcel Sembat et Maurice Allard du début du 20ème siècle : La Raison Militante. Il fut nommé président d’honneur en 2010, à l’issue de son dernier mandat au sein du Conseil d’Administration de l’ADLPF.

 

Maurice consacra sa vie entière à l'idéal libre penseur. Homme de conviction, il savait écouter et respecter ses interlocuteurs, fussent-ils ses adversaires. Organisateur rigoureux, militant infatigable, d’un dévouement et d’une générosité exemplaires, cet homme discret mais déterminé, rayonnant d’humour et de joie de vivre, fut depuis la seconde guerre mondiale jusqu'à nos jours, de tous les grands combats laïques, humanistes, pacifistes et libertaires. Au congrès de l’ADLPF de Bouvante (Drôme) en 2012, il participait encore activement et joyeusement à la vie de l’association. Avec lui, la Libre Pensée et bien d'autres associations auxquelles il appartenait perdent l'un de leurs plus fidèles amis.

 

En ce 18 mars, ce fidèle ami de la Commune de Paris et parisien lui-même, n'entonnera plus sur la Butte Montmartre ou au pied du mur des Fédérés "Le temps des cerises" qu'il affectionnait tant.

 

Pour le Conseil d’Administration de l’A.D.L.P.F.,
son président : Denis PELLETIER

 

Publié dans ADLPF

Commenter cet article

François LEDRU 05/04/2014 12:56


Maurice avait très vite compris les erreurs que vaudrait à la Libre Pensée l'attitude trop sectaire des militants d'un parti, avec Henri Lecoultre il a pris les mesures pour sauvegarder
l'esprit de la Libre Pensée. Actuellement les meilleurs militants comprennent déjà l'importance que ça avait, dans peu tous le verront !  Ledru