Fêtes de Jeanne d'Arc à Rouen

Publié le par Régis BOUSSIERES

Communiqué du Cercle Maurice ALLARD

 

Cercle Maurice Allard

17 Rue Ternois

69003 Lyon

Tel : 06 14 63 00 24

www.libre-penseur-adlpf.com                                                                        LYON le 08/05/2013

 

 

 

Objet : Fêtes de Jeanne d'Arc à Rouen

                                                                                 

Madame la Ministre,

 

Lors de la dernière campagne présidentielle, nous vous avions adressé un texte portant sur le devenir de la laïcité et des solutions à envisager pour en assurer sa pérennité dans notre République. Il avait suscité votre intérêt et vous souhaitiez alors, être tenue informée de nos activités. Nous nous étions félicités de votre réponse : enfin une personnalité politique lyonnaise qui marquait son intérêt réel pour la laïcité.

Aussi avons nous été très surpris , étonnés, de lire dans un petit encart du journal Le Figaro, du 2 mai 2013, que lors des cérémonies consacrées à Jeanne d’Arc le samedi 25 mai , à l’issue d’une messe, de votre intention de prononcer un discours à Rouen .

ministreNous n’osons imaginer qu’en votre qualité de Ministre de la République vous puissiez participez à une messe célébrée par l’archevêque de Rouen, mais aussi, excusez du peu, du nonce apostolique en France ?

Nous avons le sentiment que « le miracle » n’a pas eu lieu ; encore une fois, une personnalité politique prétend promouvoir la laïcité tout en la bafouant allégrement. En assistant à une messe vous démontriez votre peu d’estime du respect de la loi de 1905 qui stipule « que l’État ne reconnait aucun culte». Dans les périodes troubles auxquelles nous sommes confrontées il est fondamental de penser à la portée symbolique des actions entreprises par nos gouvernants

Enfin, vous êtes aussi la ministre des Droits de la femme. Vous défendez courageusement la cause des féministes. Si vous deviez participer à cette messe vous cautionnerez une église catholique qui ne reconnait toujours pas le divorce, la contraception, l’IVG même en cas de malformation du fœtus ou de viol, la procréation médicalement assistée…

Certes nous comprenons votre souci de ne pas laisser un personnage important de l’histoire républicaine capté par l’extrême droite. Mais précisément dans les périodes troubles auxquelles nous sommes confrontées il est fondamental de penser à la portée symbolique des actions entreprises par nos gouvernants. Au moment où l’église catholique s’oppose violemment et ouvertement contre les institutions démocratiques votre présence serait alors une véritable capitulation et abjuration de votre combat et de tous ceux et celles qui le partagent. Elle ne manquerait pas d’en tenir compte dans les combats futurs qu’elle entend mener notamment sur l’école.

Face à tous les pouvoirs qu’ils soient cléricaux ou financiers un gouvernement, qui s’affiche pour le progrès et le bien-être de son peuple, doit être ferme et déterminé dans la défense des valeurs de laïcité et plus généralement républicaines et féministes.

En espérant que notre inquiétude ne soit au final qu’hypothétique nous vous adressons, Madame la Ministre, nos salutations laïques et républicaines.

Régis Boussières

Président de l’Association

Publié dans RHONE

Commenter cet article