J’ ACCUSE

Publié le par Narcisse PRAZ

    J’accuse l’Église catholique en général et les évêchés de Sion et de Fribourg en particulier d’avoir, des décennies durant, sciemment et dans un but vénal et calculateur, incité sous la menace de sanctions divines aussi concrètes que fallacieuses les populations vivant sous leur autorité diocésaine à faire naître par milliers, à une cadence outrancière et choquante, des enfants inéluctablement promis à une vie de médiocrité intellectuelle, morale et matérielle.

    J’accuse ces mêmes entités religieuses d’avoir, des décennies durant, réduit des milliers de femmes catholiques à un rôle animal de reproductrices de descendants en nombre à tel point surabondant que leur survie matérielle même ne pouvait leur être garantie.

   J’accuse ces mêmes instances de crime contre l’humanité pour toutes les femmes décédées lors d’accouchements multiples dans des conditions de misère hygiénique et médicale dues à l’état de paupérisation générale consécutive précisément à la surpopulation engendrée sous la menace de châtiments divins planant sur le péché de chair improductif.

     J’accuse l’Église catholique en général et les évêchés de Sion et de Fribourg en particulier d’avoir participé à cette œuvre globale de surnatalité funeste sous la contrainte morale et la menace d’éternels châtiments. Ordre était donné d’essaimer urbi et orbi des rejetons catholiques dans un but de submersion démographique planétaire au nom de l’injonction évangélique clamant : « Allez, croissez et multipliez et baptisez toutes les nations… ».

     J’accuse l’Église catholique d’être à l’origine de toute la misère provoquée par l’application inconsidérée de la dite évangélique injonction dans les pays majoritairement soumis à son influence tels que l’Italie, la Pologne, l’Irlande, l’Espagne et le Portugal et cela dans le but d’y faire surgir une misère telle que leurs ressortissants en seraient réduits à l’exil vers la France laïque à reconquérir et vers les États-Unis d’Amérique qu’il fallait soustraire à l’influence des églises et sectes protestantes premières occupantes des lieux.

     Je témoigne avoir assisté à des séances de formation de séminaristes futurs missionnaires salésiens au cours desquelles le porte-parole de l’évêché de Fribourg prônait ouvertement l’impérieuse obligation de campagnes planétaires de procréation catholique intense en même temps que de condamnation, sous forme de péché mortel, de toute forme de contraception et surtout de l’avortement sous le spécieux prétexte de respect de la vie mais, dans la réalité, dans un but délibéré de submersion démographique catholique planétaire.

     Je témoigne que le Directeur général du Juvénat et séminaire des pères salésiens de Fribourg se donnait en exemple d’application de cette stratégie, ayant été désigné par Mgr. l’évêque de Fribourg du suivi matrimonial des pléthoriques –et pour cause ! - «  servantes valaisannes et fribourgeoises de Genève » dans le but revendiqué de reconquête de ce canton calviniste par le biais d’une submersion démographique catholique.

     L’Histoire témoigne du résultat de cette stratégie. En 1950 Genève ne comptait aucun parti catholique. Trente ans plus tard, un PDC y rivalisait déjà en influence avec le Parti Socialiste et le Parti Radical. La submersion valaisanne et fribourgeoise due à la misère créée dans ces cantons du fait de la surnatalité génératrice de misère avait payé. Comme a payé aux USA l’immigration massive de ressortissants catholiques Italiens, Polonais, Irlandais et Latinos américains chassés de leurs pays respectifs par la misère engendrée au nom de l’injonction évangélique « Allez, croissez et multipliez-vous et baptisez toutes les nations… ». La preuve ?

Après moins de 100 ans de forcing démographique un catholique irlandais, en la personne de J.F.Kennedy, accédait à la présidence des USA grâce à la Mafia importée d’ Italie.

     J’accuse l’Église catholique de crime contre l’humanité pour avoir, des siècles durant, sous la menace spécieuse de châtiments éternels et dans un but cupide et planifié de domination planétaire, sciemment réduit des populations entières à un état inique de misère matérielle, intellectuelle et morale due à la contrainte d’une procréation intensive outrancière les condamnant à un exil prévisible et forcé. A mettre au ban de l’humanité.

Narcisse Praz

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article

Martin 02/04/2016 23:28

Narcisse , évitez le Schnaps ...

Martin 02/04/2016 23:27

Non , Narcisse , la France n'est pas un pays laïc mais une dictature . La liberté d'opinion n'y existe pas .

pat3333 22/06/2014 17:53

Ce n'est pas plutôt contre le judaïsme qu'il faut faire ce article ? car là ça correspond tout à fait.

BRANCARD 23/06/2013 11:52


Merci pour j'accuse dont la liste pourrai encore s'alonger. Mais de grâce ne l'appelez pas église, mais organisation.