Joey Starr

Publié le par Alain NEBOUT

Comment se fait-il que l'on voie partout cet énergumène à la télévision ?

Chez Sébastien, chez Drucker, sur Canal Plus entre autres. Il tourne des films car il a, paraît-il, un certain talent d'acteur ; c'est fort possible, mais il y en a beaucoup d'autres qui ont du talent, et pas forcément d'engagements pour des tournages.

Joey Starr traîne un casier judiciaire qui donnerait des complexes d'infériorité à "nos" petits voyous des cités . Le fait qu'il soit si sollicité est-il à mettre là encore sur notre "complexe colonial" ? Des bonnes âmes déplorent la perte des valeurs  (et il s'agit souvent pour elles de la perte des valeurs les plus conservatrices). Mais le "succès" de ce voyou participe lui aussi à la perte des valeurs les plus nobles quand on connaît le nombre d'acteurs pleins de talent mais oubliés de nos réalisateurs.

 

                                                                 Alain NEBOUT

Publié dans BILLET D'HUMEUR

Commenter cet article

Martine Bosdeveix 26/01/2014 13:42


Je comprend ce billet d'humeur, sans pour autant l'accepter personnellement. Parce qu'il y a justice et lois de la République, et il y a la vie et la philosophie de la vie. Rien n'est noir, rien
n'est blanc, mais est ce que tout est gris pour autant?


Ainsi, je pense à Bertrant Cantat, dont j'apprécie vraiment la voix, les textes, et je suis ravie de le voir revenir pour l'entendre à nouveau. Et pourtant, je suis une militante libre penseuse,
enthousiaste, luttant pour l'égalité pour tous...et c'est là le problème! L'égalité n'existe pas!


Dans les deux cas, l'acteur et le chanteur, la vie et son issue, ne sont pas si simples! Je dirais bien comme pour la nôtre , mais nous, nous ne sommes pas médiatisé! le cheminement de notre vie
nous permet d'ouvrir des portes, et d'en fermer d'autres. n'est ce pas cela qui est important...

François Braize 26/01/2014 12:10


je découvre tout ça tardivement...


je pense qu'il faut dans ce cas là aussi s'en tenir d'abord au droit et à notre philosophie juridique républicaine


J Star a du purger les peines de tous ses méfaits; donc basta il a payé ce qu'il devait et je trouve que ça ne sent pas très bons de continuer à poursuivre les délinquants qui ont payé leur dû à
la société

Petrilli Jean 23/01/2014 11:10


Alors sans vouloir polémiquer , il aurait peut être fallu remettre les choses dans leur contexte , comme vous venez de le faire , mais également s'interroger sur les "icones" que notre société
présente à notre jeunesse. C'est un débat immense que vous connaissez et qui dépasse largement la personne de Joe Starr ...

Alain Nebout 22/01/2014 09:18


 


Pour M. Petrilli :
Je trouve le succès de Joey Starr profondément injuste. [Quand j'étais éducateur, j'ai du beaucoup batailler pour que des jeunes, auteurs de peccadilles, puissent accéder à un emploi
d'O.S., de
maçon ou de  peintre en bâtiment.]


 Seul, il avait acquis une petite notoriété en tant que rappeur (ce qui n'est déjà pas si mal) dans son groupe au nom si charmant de "Nique ta mère" (!). Je désapprouve les bonnes âmes
qui lui permettent de "briller" au cinéma et ailleurs, malgré son passé si peu reluisant.

Petrilli Jean 21/01/2014 10:30


Quel est l'intérêt de ce billet ? Que veut-il prouver ? ...

François LEDRU 18/01/2014 20:37


Entièrement d'accord avec Denis. En outre Joey Starr le mauvais garçon (qui s'appelle Didier Morville, nom métropolitain ou Antillais français c'est vrai) faisait partie de tous les groupes
cherchant à calmer les révoltés quand il y avait des troubles en banlieue. F Ledru

denis 17/01/2014 16:57


Je n'ai pas de tendresse particulière pour les repris de justesse, comme disait Coluche, mais le casier judiciaire vierge ne peut pas être un critère pour évaluer le talent, ni pour déterminer le
bien fondé de la fréquence du passage à la télé ! Je ne vois pas à quel complexe colonial notre ami Alain fait allusion concernant Joey Starr, né en banlieue parisienne et d'origine
mi-antillaise, mi-métropolitaine, je crois. Pour ses violences, que je réprouve bien entendu, il a pénalement payé. Enfant battu, il n'est malheureusement pas original en reproduisant ce
qu'il a subi.


Contentons-nous de juger l'artiste et, s'il commettait de nouveaux délits, laissons aux magistrats le soin de les réprimer. Mais on a le droit de considérer que les faits
antérieurs ne constituent pas nécessairement une tache indélébile empêchant définitivement d'être "rangé" ... et de se produire à la télé. Salut et fraternité, à toi Alain... et à tous ceux,
artistes ou non, qui ont eu un jour quelque chose à se reprocher.

Duvallet 17/01/2014 15:56


Je pense que chacun dans la vie a droit à une nouvelle chance. Joey Starr a commis de nombreux délits mais jamais de crimes au sens de la loi. Il n'a braqué ni tué personne. Ses fans le prennent
pour un bon rappeur mais je ne connais rien en ce domaine. En revanche, j'ai pu apprécier en plusieurs films l'énorme talent de ce garçon et une intelligence supérieure lors d'interviews
diverses. Dans "Poliss" notamment où il joue un poliicier (Eh oui!) de la brigade de protection des mineurs. A voir absolument.

Suzanne 17/01/2014 11:44


Parce que c'est un comédien........et qu'on lui fait gracieusement le mrolotion de ses films.


Gratuitement,en apparence.