L’arbre de la laïcité a été vandalisé durant le week-end

Publié le par Jean Claude CANAL

Midi Libre:                                                                          lien [...ici...]

Fabien Hisbacqle 16/01/ 2013

  arbre 507116 510x255

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une plainte a été déposée. (F.H.)

Il avait été planté à Mende il y a à peine un mois.

L’arbre de la laïcité, planté début décembre dans le parc urbain du Tuff, à Mende, a été sectionné le week-end dernier. C’est le service des espaces verts de la mairie qui l’a découvert. Mais personne ne peut affirmer avec certitude quand cet acte a été commis. "C’est dans une zone mal éclairée", a fait remarquer la mairie, qui a d’ailleurs annoncé que l’éclairage arriverait dans la zone d’ici deux à trois mois.

"Symbolique"

En attendant, la mairie a porté plainte contre X, hier, pour "vandalisme". Et s’interroge sur les raisons d’une telle attaque. "Acte symbolique ou violence gratuite ? On ne sait pas", a prudemment résumé le directeur de cabinet du maire, Matthias Bötsch.

Symbolique car ce week-end se déroulait à Paris une grande manifestation contre le mariage pour tous. Et pour Joël Illes, le secrétaire départemental de la FSU, qui fait partie de l’Observatoire de la laïcité de Lozère, c’est plus qu’une éventualité. "J’imagine que les gens qui ont fait ça sont dans la symbolique", a-t-il réagi hier. Ajoutant : "Quand on s’attaque à ça, on s’attaque à beaucoup de choses". Ce soir, l’Observatoire doit se réunir. Et décider des suites à donner au fait divers. Il pourrait ainsi suivre la démarche de la mairie et porter plainte à son tour.

L’arbre de la laïcité avait été planté le 7 décembre dans le parc urbain du Tuff. Il était par là question de commémorer la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État.

Publié dans LAICITE

Commenter cet article

BRANCARD 24/06/2013 11:41


Nous faisons appel à la raison des Français et cela est bien. Mais nous n'arrêterons les ambitions de l'organisation catholique que par la force, comme en 1789.

GODDARD François 17/01/2013 19:33


C'est évident les libres penseurs et la laïcité sont attaqués par cet acte qui traduit la lâcheté et l'hypocrisie. Les libres penseurs défendent le mariage pour tous comme ils ont
défendu le droit à l'avortement. Ceux qui refusent le mariage pour tous au nom de leurs dogmes imposent brutalement leur idéologie à l'ensemble de la population: ils l'imposent par le haut, sans
nuances ni possibilité de discussion. Mais une loi sur sur le mariage pour tous ne représente aucune contrainte pour ceux qui n'en veulent pas, car elle met à égalité tous les citoyens qui
souhaitent le mariage. Celles et ceux, homosexuels ou hétérosexuels qui veulent vivre en union libre pourront continuer à le faire. Qu'on nous permette de rappeler cette évidence:la loi sur
l'avortement n'a jamais obligé l'avortement pour une femme qui n'en veut pas, mais elle rend libre la femme qui le souhaite en la mettant à égalité avec  celle qui le refuse, chacune pour
des raisons strictement personnelles. Ce principe d'égalité républicaine est insupportable aux yeux des dogmatiques. Les mêmes qui défilent pour refuser le mariage pour tous, vont-ils défiler
pour refuser la pédophilie ou vont-ils défiler pour demander le mariage des prêtres sans l'imposer à ceux qui, homosexuels ou non,préfèreraient l'union libre? L'obscurantisme est
mère de tous les vices. Il convient de ne pas traduire en terme d'inégalité ce que la nature a mis sur le plan de la différence et que le principe d'égalité respecte sans discrimination.


François GODDARD. ADLP 74


PS: Petit rectificatif pour la citation de la loi du 09 décembre 1905: c'est la loi de séparation DES Eglises et de l'Etat.