La femme mutilée...et ça continue !

Publié le par Martine BOSDEVEIX

 

           Waris DIRIE et Son combat contre l'excision  

Pour en savoir plus, je suis allée sur le site Droit des enfants [...ici...]

 

L'excision des fillettes [...ici...]

 

Excisée à l'âge de trois ans, comme le veut la tradition, Waris Dirie n'a que treize ans lorsqu'elle s'enfuit du camp nomade où vivent ses parents, ses frères et sœurs, pour échapper à un mariage forcé (par son père) avec un homme d'une soixantaine d'années contre cinq chameaux.

Après plusieurs jours d'errance dans le désert somalien, elle rejoint Mogadiscio (capitale de la Somalie) où elle vivra successivement, chez sa sœur aînée et chez deux de ses tantes, pour une période d'un an.

À quatorze ans, un de ses oncles, nouvellement nommé ambassadeur de Somalie à Londres, décide de l'embaucher comme domestique. Quatre ans plus tard, le mandat de celui-ci ayant expiré, la famille repart en Somalie. Mais Waris, qui a alors dix-huit ans, décide de rester au Royaume-Uni, dans l'espoir de commencer une carrière de top-model, comme sa cousine Iman.

Après quelques mois de travail chez McDonald et logeant dans un YMCA, elle est repérée par un photographe britannique et par la suite repérée par le célèbre photographe britannique Terence Donovan qui la fera poser pour la couverture du prestigieux calendrier Pirelli en 1987. Une carrière de Top Model International commence enfin pour cette jeune femme brillante.

Au milieu des années 1990, lors d'une entrevue pour le magazine Marie-Claire, elle livre un témoignage bouleversant sur son excision et — en général — sur les mutilations sexuelles subies encore par des millions de fillettes en Afrique. Elle est alors contactée par le Fonds des Nations unies pour la population et devient "ambassadrice de bonne volonté" de l'ONU contre les mutilations génitales féminines. Elle a toutefois abandonné ces fonctions depuis 2003 préférant continuer son action au travers de sa Fondation.

En 2005, elle est naturalisée autrichienne et le 12 juillet 2007, elle a été élevée au titre de Chevalier de la Légion d'honneur pour son travail humanitaire

Sources Wikipédia


 


 

 

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article