Laïcité à la mode de Bretagne

Publié le par Roger DUBREUCQ

 

pant rose 04    

Un fait divers regrettable défraie la chronique de la petite île de Houat (269 habitants) sise à quelques encablures du golfe du Morbihan, sur la route des ferries entre Quiberon et Belle Ile. L'initiative de cette étrangeté en revient à la volonté du Curé-Recteur de la paroisse qui organise illégalement depuis 2007 une procession le jour de la fête des Rameaux.

       Cette manifestation se déroule en place publique et, vue l'étroitesse des lieux, personne ne peut l'ignorer. Or il se trouve que tous les îliens ne sont pas catholiques, ce que l'on conçoit bien, que cette manifestation déplaît même à certains, ce que l'on conçoit encore plus au vu de l'exiguïté des lieux qui imposent prêche, prières et chants liturgiques psalmodiés dans des lieux publics et sous les fenêtres des habitants.

Le curé n'est-il pas obligé d'instruire ses fidèles du haut de la terrasse du Bar EZENN, haut lieu par ailleurs de libations plus réjouissantes ! Pendant ce temps, à deux pas, un jardinier du dimanche montre sa désapprobation et détourne l'attention des fidèles en tondant sa pelouse... déguisé en panthère rose. Rires de l'assistance !

Certes, nous sommes en terre bretonne et nul n'ignore qu'on y reste attaché à des pratiques folkloriques relevant autant de la foi que du tourisme. Mais encore.... cette manifestation nouvelle ne fait jamais que s'ajouter aux trois premières processions, admises par la jurisprudence du Conseil d'Etat relative aux libertés publiques: une fête patronale anciennement établie à la mémoire de Saint Gildas, une fête votive pour les « péris en mer » et enfin, éventuellement, l'accompagnement religieux d'un convoi funèbre (sous réserve d'un accord municipal). Au-delà, tout autre cérémonie est interdite.

Plusieurs protestations ont été élevées auprès de l'Evêché de Vannes qui a fini par déclarer ne pas avoir à tenir compte de l'avis de particuliers. Quant à la brigade de gendarmerie nationale présente deux fois pas mois à Houat en hiver, elle ignore cette activité répréhensible, doit interroger le Parquet de Lorient ….qui tarde à répondre...

Cette situation va-t-elle perdurer en 2014?

Force est de constater que ce rocher minuscule, un dimanche matin, loin de l'autorité publique, est une zone de non droit. Le restera-t-elle ?

Roger DUBREUCQ

trésorier de la section morbihannaise de l'ADLPF.

 

 

 

 

 

_______________________________________

Publié dans LAICITE

Commenter cet article

michel-la-six 13/12/2013 17:25


Un remède ? un placebo ? Peut-être un (mini mais bruyant) défilé avec banderoles de caricatures (mahomet, jésus ou autres dalaï...) ??   Avec vous, salut (salutations, pas rédemption).

régis 11/12/2013 09:24


Qui est imbécile?


Avec à peine 15 % de pratiquants, les cathos sont ultra minoritaires! Ils en sont à vendre des Eglises sur "le bon coin". De plus, qui suit les enseignements de l'Eglise,? Même les croyants ne le
font plus, ils divorcent comme les autres ou vivent en concubinage, prennnent des contraceptifs... Grace aux luttes victorieuses des laïques et des féministes...

penven 09/12/2013 20:54


Nous somme un pays a dominen,ce chretienne il est dommage que certain


soit des imbeciles

Association des Libres Penseurs de France 10/12/2013 09:45



pourquoi tout le temps parler des individus en associant la religion, car les statistiques prouvent qu'il y a plus de non croyants que de croyants. N'est il pas possible...un jour...de ne parler
que de citoyens. Les guerres de religion pourraient à ce moment là être évitées. La laïcité permet ce rassemblement des citoyens, et c'est à ce moment là qu'elle est un gage de
paix.



François LEDRU 06/12/2013 08:07


Vous avez compris, "moins-que-rien", l'evêché ne répond pas aux demandes des particuliers !!  Par contre si un seul catholique se dit choqué, ou variante, une dame voilée, ah, on réclame, on
bloque tout...  Ledru