Laïcité à Saint Etienne 

Publié le par ADLPF Rhône

 Après la laïcité ouverte, la laïcité positive, la laïcité dynamique, nous avons la laïcité participative.

Mr Queyranne président du conseil régional, Mr Vincent sénateur-maire de Saint –Etienne, tous deux socialistes, ont rendu un vibrant hommage à Aristide Briand (député de la Loire et rapporteur du gouvernement pour la séparation des églises et de l’Etat, Loi de 1905) en allant inaugurer une mosquée (financée aux 2/3 par le roi du Maroc, élue démocratiquement comme chacun le sait …) à Saint Etienne.

 

Bien évidemment ils étaient accompagnés par d’autres élus, la préfète et les représentants des autres cultes comme en témoigne l’article ci –dessous :

Après sept ans de travaux et plus de 20 ans d’attente, la Grande mosquée Mohammed VI de Saint-Étienne (sud-est de la France) a pu enfin voir le jour mardi 19 juin grâce au soutien financier déterminant et décisif du roi Mohammed VI qui a fait don de cinq millions d’euros. Le coût total étant de 8 millions d’euros.

image.jpg

 

Le ministre marocain des affaires religieuses entouré des autorités politiques et religieuses de Saint-Etienne

Représentant le souverain marocain, le ministre des Habous et des Affaires religieuses, Ahmed Taoufiq, a inauguré mardi 19 juin cet édifice cultuel et culturel de 10 000 m2, en présence de toutes les autorités politiques et religieuses de la ville de Saint-Étienne et du département de la Loire. 
Des fidèles ont afflué par centaines vers cette grande mosquée, monument architectural impressionnant par la finesse de sa décoration marocaine. Des artisans marocains ont
sculpté plus de 2 400 m2 de cèdre et de plâtre et plus de 1 800 m2 de Zellig ornent la mosquée qui pourrait accueillir jusqu’à 5 000 personnes. 
Pour le ministre marocain, « Construire cette grande mosquée à Saint-Étienne est un message que le roi Mohammed VI lance au monde entier que nous pouvons nous entraider pour préserver les valeurs de paix, de sécurité, d’entente et d’harmonie, ainsi que préserver la dignité humaine au-delà des confessions et des convictions de chacun ». 
Selon M. Taoufiq, cette mosquée, qui promet l’islam du juste milieu dans le respect des valeurs du pays d’accueil, a été édifiée avec le soutien du roi Mohammed VI à la demande de l’association cultuelle qui gérait le projet, indiquant que ce soutien a été octroyé en toute transparence pour que cette mosquée puisse voir le jour et accueillir tous les musulmans de toutes origines et bien au-delà. 
Après avoir souligné les droits et devoirs des Stéphanois musulmans en tant que citoyens comme les autres, le sénateur-maire, Maurice Vincent, s’est félicité qu’ils disposent désormais d’une « grande mosquée et un lieu de prière de très haute qualité ». « Je suis sûr qu’il contribuera à manifester de façon paisible la présence parmi nous de cette religion importante qu’est l’islam ». 
« Je constate, aussi, avec intérêt, que notre patrimoine monumental de Saint-Étienne vient s’enrichir d’un nouvel édifice qui est en même temps une œuvre d’art. Au nom des Stéphanois, je remercie tous ceux qui ont contribué à sa réalisation, la communauté des croyants musulmans dans son ensemble, le royaume du Maroc et bien entendu les ouvriers, les artisans, les ingénieurs qui y ont déployé leurs talents », a-t-il ajouté. 
Même son de cloche de la préfète du département de la Loire, Fabienne Buccio, qui constate que la grande mosquée est aussi un patrimoine pour la ville de Saint-Étienne mettant ainsi en exergue la diversité des cultures et l’universalité des valeurs de tolérance, de paix et de respect que portent les religions. 
Elle s’est également réjouie que les musulmans de Saint-Étienne et de la Loire inaugurent enfin « cette mosquée tant attendue, dans laquelle ils trouveront un lieu propice à l’exercice, digne et paisible, de leur religion ». 
Quant au président du Conseil Français du Culte Musulman, il a eu à cœur de rappeler que l’espace total alloué, en France, au culte musulman en 2005, était de l’ordre de 250 000 m2. Selon des statistiques, 850 000 fidèles (soit 17 % de la population musulmane de France) participent à la prière hebdomadaire du vendredi. À raison de 1 m2 pour chaque fidèle, il en faudrait au total 850 000 m2 pour les accueillir dans de bonnes conditions. « C’est dire qu’il faudrait, au moins, doubler la surface dont dispose actuellement le culte musulman pour faire face à la demande à laquelle il est confronté », a-t-il estimé. 
Après avoir béni cette « maison de Dieu », le grand rabbin Wertenschlag a rappelé que « Notre patriarche Abraham est le père de tous les croyants ». 
Rendant hommage au roi Mohammed VI pour sa contribution à l’édification de cette mosquée, le grand rabbin a souligné que les juifs du monde entier ont une éternelle reconnaissance au grand père du souverain, Feu Mohammed V, pour avoir protégé leur communauté pendant la Seconde Guerre mondiale. 
Pour l’évêque de Saint-Étienne, « Il est juste que la communauté musulmane puisse avoir un lieu de culte répondant à la conscience de ses membres (...) Beaucoup de Stéphanois peuvent même être fiers de voir un édifice d’une telle qualité architecturale dans leur ville ». 
Enfin pour le recteur de la grande mosquée, Larbi Marchich, cet édifice cultuel et culturel symbolise « notre attachement à l’islam du juste milieu ». « Je souhaite que la Grande mosquée Mohammed VI de Saint-Étienne soit le flambeau de la lumière qui éclairera les générations à venir sur le vrai message de l’islam, qu’elle soit un nouvel havre de paix où l’on invoque et loue Dieu », a-t-il dit. 

Mardi 19 Juin 2012 – 14:27

Par Hasna Daoudi (à Saint-Etienne)

Vous pouvez constater que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Je vous invite à cliquer sur le lien :

http://rhone-alpes.france3.fr/info/saint-etienne/inauguration-de-la-grande-mosquee-mohammed-vi-74577146.html?onglet=videos

 

Visiblement ce n’est pas vraiment l’harmonie présenté dans l’article de presse… Puisque des fidèles musulmans en sont venus aux mains et qu’il a fallut l’intervention de la Police pour les séparer. Tout ceci parce qu’un imam a été remplacé sur ordre du Roi du Maroc ce qui n’a pas fait plaisir à certains croyants…

A quand l’inauguration de l’église François Mitterrand en Algérie, le temple François Hollande au Maroc ?

Le grand rabbin à rappelé qu’Abraham est le père de tout les croyants. Étant donné leur infinie tolérance qu’ils aillent tous dans un lieu de culte commun…et plus de problème de lieu de prière.

 

Préfète ou prêtresse ? :Même son de cloches de la préfète du département de la Loire, Fabienne Buccio, qui constate que la grande mosquée est aussi un patrimoine pour la ville de Saint-Étienne mettant ainsi en exergue la diversité des cultures et l’universalité des valeurs de tolérance, de paix et de respect que portent les religions. 

Voila des arguments irréfutables et nous avons tous en mémoire l’application de ces principes universels à travers l’Inquisition ou la Charia…

 

Les religions sont des idéologies totalitaires au même titre que le nazisme ou le communisme. Les valeurs quelles représentent sont l’obscurantisme, la soumission, l’inégalité homme/femme…

Je reprendrai les principes de Hendlé :

Une lutte entre deux conceptions antinomiques de la société : l’une asservissante au nom du dogme religieux et du particularisme communautaire, l’autre émancipatrice au nom de la raison et de l’égalité. C’est cette dernière que vous devez défendre Messieurs les politiques !

 

Votre présence dans les lieux de cultes est inacceptable, elle ne correspond pas à la tolérance, la paix ou le respect, elle correspond à la démagogie, la bassesse et le reniement de nos valeurs républicaines et laïques.

                                                                 Dominique BOIRAYON

                                                           ADLPF Cercle Maurice ALLARD

Publié dans RHONE

Commenter cet article

DAHAN 11/08/2012 22:12


 


Une fois encore la perversion de l'histoire quand un rabbin amnésique vient bénir ses anciens persecuteurs !


La présence juive au Maroc est attestée dès
le iie siècle av. J.-C. notamment à Volubilis à l'époque
romaine et y reste présente jusqu'au VIIe siècle après
J-C, renforcée par l'arrivée de migrants Juifs d'Espagne qui fuient les persécutions wisigothes suivant le viie siècle. Avec l'arrivée de l'Islam, la population juive passe
sous la domination musulmane et obtient le
statut de dhimmis (inferieurs). 


Succèdent des périodes de crises, de révoltes, de luttes entre tribus
berbères et pouvoir central, ou de simples rivalités politiques qui émaillent l’histoire du Maghreb du ixe au xie siècle. Les Juifs s’efforçaient de rester à l’écart de ces événements mais étaient
souvent pris pour cible ou entrainés dans ces crises, notamment pour la communauté de Fès : déportation en 979,
massacre de milliers de Juifs par un cheikh berbère qui saccage la ville en 10327.


 les Almohades soulignaient le
fait que cinq cent ans après l’apparition de Mahomet, de toute évidence, le
Messie d’Israël n’était pas encore venu et que, d’une manière non moins certaine, le Christ n’était pas revenu. Juifs et Chrétiens ne pouvaient plus longtemps persévérer dans leur erreur et
n’avaient plus que le choix entre l’Islam et la mort. L’application de cette politique au fur et à mesure des conquêtes marocaines installa une terreur profonde et provoqua de nombreuses
conversions forcées mais aussi des exécutions : un document mentionne l’exécution de 150 Juifs à Sijilmasa, le chef de la
communauté juive de Fès, rabbi Juda Hacohen ibn
Shoushan est exécuté en 1165. Certaines familles juives parviennent pourtant à s’enfuir, notamment celle de Maïmonide

Abi Hiram 16/07/2012 12:25


"Même son de cloche..." ? Dans ce cas, le mot ne prend-il pas un "s" ?

Association des Libres Penseurs de France 31/07/2012 08:58



Merci