Laïcité dynamique à Bussy saint Georges, ou comment détruire la laïcité

Publié le par Dominique Boirayon

Bussy-st-Georges-2.jpgLe plus grand temple bouddhiste d’Europe a été inauguré à Bussy saint Georges le 24 juin 2012. C’est un avant-projet qui devrait à terme, voir la réalisation de :

A une trentaine de kilomètres de Paris, le premier « quartier cultuel» de France est actuellement en construction à Bussy Saint-Georges. En effet, après l’inauguration, le 24 juin 2012, de la plus grande pagode bouddhiste d’Europe (Pagode Taïwanaise Fo Guang Shan), une mosquée, une pagode lao et une synagogue seront inaugurées d’ici la fin de l’année 2013. Soit quatre édifices voisins, situés à quelques centaines de mètres de l’église catholique Notre Dame du Val de Bussy, érigée dans les années 90.

Tous ces édifices seront en partie ouverts au public, comme le préconisaient les permis de construire délivrés. Ainsi, à travers des bibliothèques, des espaces d’exposition, des amphithéâtres et des lieux de rencontres (salon de thé,…), chacun pourra venir découvrir à Bussy Saint-Georges les cultures des communautés représentées sur place.

 En respect de la loi sur la laïcité, ces édifices sont entièrement financés par les associations cultuelles.               (On peut se poser la question des prix des terrains ?)

Cette « esplanade des religions » présente de nombreuses perspectives d’attractivité et de rayonnement pour la commune de Bussy Saint-Georges.

 

Le Maire de Bussy Saint-Georges, Mr Rondeau Hugues (parti radical) a trouvé un nouvel adjectif pour la Laïcité, il s’agit de Laïcité DYNAMIQUE (je pense qu’il s’agit plutôt de Laïcité DYNAMITE).

Il précise : «  Nous faisons un usage dynamique de la loi de 1905, explique le maire. Nous ne sommes pas passifs. Quand on parle de laïcité, un élu doit accepter le fait religieux, et essayer de l'organiser »

Le moins que l’on puisse dire c’est que le fait religieux est très accepté par ce Maire ! Par contre, pas une ligne sur les laïques, les agnostiques et les athées… Ces formes de pensées n’existent -elles donc pas ?

E n effet sur le site de la mairie, nous trouvons toutes les adresses des lieux de cultes et la justification de la laïcité dynamique, les différentes religions y sont présentées y compris sur le plan historique, comme si c’était le rôle d’une Mairie de parler des religions sur son site internet :

« Pourquoi une mairie soutient-elle un projet cultuel et culturel d’une telle envergure ?

Hugues Rondeau : 
La quintessence de l’action publique locale consiste à comprendre et agir pour que se construise et s'institutionnalise le dialogue social. En initiant un projet interculturel et interreligieux unique en France, la ville de Bussy Saint-Georges a décidé d’être un élément moteur en la matière. En effet, garante de la cohésion sociale et de la diversité culturelle de son territoire, la municipalité, en tant qu’autorité politique locale, se doit de nouer des relations fructueuses avec l’ensemble des communautés et groupes religieux, et ce au bénéfice de l’ensemble de la population.

Cela fait aussi partie des récentes préconisations du Conseil de l’Europe…

Hugues Rondeau :
Effectivement, le Conseil de l'Europe invite toutes les autorités locales à adapter dans un champ particulier d'intervention ses orientations fondamentales en matière de dialogue interculturel. La diversité culturelle est un atout économique, social et politique et une donnée dont il convient de prendre conscience. Le dialogue entre les cultures se fonde sur le respect des droits de l'homme, de la démocratie et de l'État de droit. L'objectif déclaré est d'instaurer la sphère religieuse non plus en problème mais en ressource, de façon à associer le religieux à la gestion démocratique du pluralisme.

Pensez-vous que les habitants adhérent à la démarche et au projet?

HuguesRondeau :
Je l’espère. En attendant, nous avons tout fait pour. La mairie a soutenu le dialogue entre les communautés à travers des événements œcuméniques, comme Le « Monde en fête », organisée tous les deux ans par la paroisse catholique ou la kermesse des moines laos, qui réunit, chaque premier dimanche du mois du juin un millier de personnes sur la place de Verdun. Ces rendez-vous, bien connus des Buxangeorgiens, sont autant d’opportunités de faire se rencontrer les communautés. Nous avons également programmée une conférence « Les religions dans la ville », en novembre 2011, avec la totalité des représentants religieux et l’intervention d’universitaires spécialistes de la question interreligieuse, afin que chacun puisse rencontrer les représentants des cultes et découvrir l’essence même du projet. Nous avons mis en place une chartre de respect mutuel impliquant l’ensemble des associations cultuelles pour que la « cohabitation » se déroule dans les meilleures conditions. Enfin, il faut que les Buxangeorgiens comprennent, croyants ou laïcs, que ce quartier cultuel et culturel, représente une formidable opportunité de découverte et d’apprentissage. Je pense que l’ouverture prochaine des édifices au public devrait permettre à chacun de s’en rendre compte ».


Je vous invite à aller sur le site de la commune, http://www.bussy-saint-georges.fr ou vous verrez dans la rubrique Bussy pratique, l’onglet cultes ou l'on trouve :

4 cultes protestants (ils sont tellement tolérants qu’il en faut bien quatre !),

1 église catholique,

1 église chrétienne orthodoxe,

vous noterez qu’ils sont tous chrétiens tolérants mais qu’ils ne se mélangent pas, alors qu’ils auraient très bien pu faire un lieu de culte commun ! Pour compléter le panier de crabes nous avons aussi

1 culte musulman,

1 israélite

et bien sur 1 bouddhiste.

Nous avons là notre futur modèle de société (comme le préconise l’Europe), un mélange de multi-cultuelles/culturalismes, ou la Laïcité ne sera plus qu’un nom synonyme d’intolérance et de sectarisme vis-à-vis de ces dictateurs de conscience.

                                                                                       Dominique Boirayon

Publié dans LAICITE

Commenter cet article

Vaïtéfoderr 02/03/2015 16:44

Vous êtes un ignare: catholicisme, protestantisme ce n'est pas la même chose...des différences cultuelles inconciliables les séparent. Suggérer leur réunion dans un lieu de culte commun montre que vous n'y connaissez pas grand chose. Comme bien des laïcards maçons, d'ailleurs..

Bosdeveix Martine 16/09/2013 16:16


Qui est naïf? A mon avis, plus certainement ceux qui "croient" ou veulent faire croire que les religions sont "amour , paix et rapprochemlent
entre les peuples". En étudiant l'histoire, comme tout un chacun, j'y ai plutôt vu guerre et volonté de domination, asujettissement des individus et servitude! Et cela continue de plus belle!
L'amour existe entre tous les individus et il n'y a pas besoin de religion pour cela: le goût de l'autre, l'amitié, la connaissance de l'autre, en toute liberté, sans aucune suggestion,
obligation, limite, sont des qualités humanistes. Le don, le partage, la solidarité...pas besoin de religion pour cela.

François Da Silva 16/09/2013 15:09


Tant il est vrai que l'Histoire a démontré à quel point les religions étaient amour, paix et rapprochement entre les Hommes, surtout ceux qui ne partagent pas les mêmes croyances.


Une telle naiveté en 2013 est triste à pleurer, monsieur.

Serge Krief 19/08/2013 18:18


Bonjour,
Votre aveuglement laïcitaire à tout prix vous empêche d'imaginer les bienfaits d'un tel projet, et la possibilité de voir des humains se rapprocher semble ne pas vous séduire..c'est bien dommage,
il faut respecter les croyances de chacun quelqu'elles soient, et la laïcité en fait partie..
Bonne continuation,