Liberté de conscience

Publié le par Roland BOSDEVEIX

        Sous couvert de la toute puissance divine, une fois de plus la liberté de conscience

                                est mise à mal par des intégristes de tous poils.

 

                              A Paris, au Théâtre de la Ville, ce sont les chrétiens qui s'opposent à une comédie.

Ici encore, c'est le siège de la rédaction de Charlie Hebdo 800px-Francois_Cavanna.jpgqui est incendié par leurs mains malveillantes. A quoi bon indiquer les motifs, nous les connaissons fort bien. Ils nous rappellent que ces "zouaves" n'ont aucune espèce de considération pour ceux qui ne pensent pas comme eux. Masqués, ils mettent en acte ce qu'ils préconisent, à savoir leur volonté de modeler les sociétés et les hommes à leurs diktats religieux. Ils ne sont pas prêts à respecter les laïques et, plus généralement, tous les esprits libres qui ne se reconnaissent pas, d'une façon ou d'une autre, dans aucune de leurs religions. Alors, doit-on ne rien dire, faut-il se taire, sinon se dissimuler pour ne pas subir la foudre terrorisante de tous ces pseudos vengeurs  ?

 

A ma connaissance et bien que certains s'évertuent à nous faire accroire comme des "laïques intégristes"– dénigrement complètement stupide – j'aimerais bien que l'on nous signale combien de "laïcards" – encore une définition cherchant à installer la déconsidération - ont commis des actes aussi minables, honteux et déshonorant que ceux précisés ci-dessus ? Malgré et à cause de ces événements, nous continuerons à dénoncer les religieux et leurs institutions responsables de souffrances, d'autodafés, de tueries et de guerres en tous genres. L'histoire et l'actualité nous les renvoient.

 

Saluons les artistes, saluons les journalistes, bref, saluons tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, sont les victimes de cette lèpre qui se revendique : "Au nom de Dieu", ou d'"Inch Allah".

                                                                                      Roland Bosdeveix

                                                                                 http://rebrousse-poil.over-blog.com/

Publié dans LAICITE

Commenter cet article

Mtiness 19/11/2011 13:57


Je rejoins ton commentaire car moi je respect profondément l'intime de l'individu et j'estime que l'enseignement sur la Laïcité et les droits de l'homme devraient être les seuls évoqués aux
curiosités des esprits vulnérables car encore en formation.


Et, lorsqu'ils ont réellement acquis la capacité de juger par eux-mêmes, et donc que ce soit un choix mature et sans aucune pression sociale et sociétale, alors l'individu exercera son libre
choix en connaissance de cause.


Par exemple : comme l'enseignement philosophique réellement étudié (avant la fac, il est juste évoqué, et encore...) après l'entrée en université.


Il est vrais qu'une porte bleindéé rend l'accès plus difficile... On comprend que l'esprit des enfants est comparé à "de la cire" par les religieux !

jean hamel 18/11/2011 14:29


Les Religions sont synonyme d'intolérance. Croire OUI ou NON, mais ne pas obliger à OUI ou NON. Laisser le choix et ne jamais piéger un enfant comme le font toutes les religions et sectes. 

Serge Pitter 04/11/2011 15:33



Entre les cathos versaillais et les barbus qui incendient Charlie Hebdo, ça fait beaucoup, voire trop. Les citoyens éclairés (en reste-t-il ?) devraient pour le principe acheter un numéro de
Charia/Charlie Hebdo. Dans le même temps, je constate (car depuis 20 ans que c'est comme cela, je ne me fais plus d'illusion) le silence des francs maçons. Aucun d'eux pour s'exprimer à voix
haute dans les médias. Faudrait que les soeurs et les frères arrêtent de se "pignoler" sur les planches de symbolisme sur la corde à noeuds ou l'acacia, pour devenir enfin des maçons opératifs.
Les Lumières se retournent dans leur tombe et nous, nous assistons impuissants à l'effondrement de tout ce que des millions de femmes et d'hommes libres ont payé de leur sang à construire.



selda 04/11/2011 00:10



Je vous cite : "A Paris, au Théâtre de la Ville, ce sont les chrétiens qui s'opposent
à une comédie. Ici encore, c'est le siège de la rédaction
de Charlie Hebdo  qui est incendié par leurs mains
malveillantes."


L'anti christianisme vous aveugle ...


A plusieurs reprises des chrétiens ont cherché à empêcher la tenue d'une pièce de théatre qui, d'après ce que j'ai compris, finissait par maculer de merde un
portrait que le metteur en scène, les acteurs, l'auteur comme les chrétiens considèrent comme l'image de leur dieu. Lors de ces opérations, il n'y a pas eu de coup, encore moins d'incendie ou de
meurtre.


Le siège de Charlie Hebdo a été incendié (si vous voulez vraiment couvrir les islamistes) par on ne sait qui pour avoir tourné en dérision non une religion mais un
système poiltique et religieux.


On est pas dans la même cour. D'ailleurs, les conséquences des actions engagées ne sont pas les mêmes. Ne pas le reconnaître frise l'aveuglement. 


 


Il serait quand même temps de se rendre compte que les églises se vident et que les mosquées se remplissent.


Il serait quand même temps de se rendre compte que ce n'est pas dans les églises qu'on apprend que la sanction du voleur est l'amputation d'un membre, que l'apostat
mérite la mort, que la guerre sainte est un devoir, etc ... Profitez de la première occasion pour visiter la mosquée la plus proche et demander à votre accompagnateur (musulman) si on y enseigne
les aspects juridiques de l'islam ... vous serez surpris de la réponse. Je l'ai fais dans ma ville ... et maintenant je sais ce qu'il en est. Je sais où est le danger le plus important ici et
maintenant ce n'est certainement pas dans ces curés toujours prêt à excuser, à pardonner même ceux qui assassinent leurs "frères" chrétiens d'Egypte ou d'Irak.


Selda






Mtiness 03/11/2011 15:38