" Ma Vie à Contre - Coran " par Djemila Benhabib

Publié le par JAP

Note de lecture par JAP:

                    djemilabenhabib.jpg Née en 1972 en Ukraine, d'une mère chypriote grecque et d'un père algérien, Djemila Benhabib grandit à Oran dans une famille de scientifiques engagée dans les luttes politiques et sociales Très tôt elle prend conscience de la condition subalterne des femmes algériennes. Condamnée à mort, par les islamistes, sa famille se réfugie en France en 1994. En 1997, Djemila Benhabib s'installe, seule au Québec où elle poursuit des études en physique, en science politique et en droit international. Elle découvre, là-bas, comme elle l'a fait, précédemment en Algérie puis en France, les méthodes et l'interpénétration des islamistes intégristes. Elle est aujourd'hui employée du gouvernement canadien. Son livre publié au canada (V.L.B. éditions) en début d'année 2009 a connu un grand succès. Il vient de sortir en France, diffusé par Inter-Forum.

Dans cet ouvrage, écrit avec un don certain d'écrivain, dans un style très alerte, mais très personnel et dans lequel elle ne…voile pas ses convictions, Djemila Benhabib, nous fait partager, son amour pour son pays d'origine et sa volonté de ne pas subir."Vivre c'est s'engager, disait Camus et mes parents en faisaient un principe " ajoute-t-elle."Très jeune, j'ai compris que j'incarnais l'unité possible de composantes antagoniques J'étais un chaînon entre l'Orient et l'Occident, entre l'islam et la chrétienté entre la culture chypriote-grecque et la culture algérienne"; Mais ce n'est pas " sa vie " que nous raconte Djamila Benhabib, au contraire, elle nous fait partager ses réflexions et son combat contre l'intégrisme musulman.

Elle nous rappelle tout d'abord que " les musulmans ne forment pas un bloc monolithique: "Ils appartiennent à des classes sociales, à des cultures, à des nations différentes. L'islam se décline au pluriel et regroupe plusieurs visions antagoniques(…) Il existe une multitude d'islams, reste à savoir lequel est soluble dans la démocratie(…).

Puis , elle revient sur le voile islamique, en posant la question : " Est-il une prescription religieuse ou politique "Elle analyse longuement les différents points de vue et positions coraniques ,avant de rappeler le discours de Tarik Ramadan (…)" Plus de femmes porteront le hidjab, plus les choses changeront ." Alors dit-elle : "Le voile c'est le contrôle de la sexualité des femmes, c'est la manifestation archaïque de leur soumission et de leur oppression.(…) La bataille contre le voile islamique n'est que le début d'une guerre ouverte contre les intégristes ,dont l'issue dépendra de notre capacité à le disqualifier des institutions publiques, y compris de l'école et de l'université."

Elle développe ensuite , ce qu'elle appelle : "La stratégie gagnante des islamistes et ses quatre volets" :un caractère humanitaire et social, l'assassinat politique , l 'islamophobie et le racisme des occidentaux et, enfin, l'influence, des "nouveaux convertis au jihadisme"

Dans sa conclusion, Djamila Benhabib, appelle à se " mobiliser contre les intégrismes religieux et affirme : " La laïcité est la seule voie de cohabitation possible". Elle cite Elisabeth Badinter, Condorcet, Victor Hugo, Henri Pena-Ruiz et précise " Dans une démocratie, les mêmes règles s'appliquent à tous. Le" vivre ensemble", ce n'est pas la juxtaposition ou l'addition d'individus :le lien civique doit primer par rapport aux particularismes religieux et aux liens claniques qui sont exclusifs. Les identités religieuses sont mutuellement exclusives tout accommodement religieux autorisant à déroger à une règle commune ne peut que consolider davantage l'appartenance à une communauté religieuse et renforcer la perception de vérité absolue que cette communauté a de sa religion".

A l'heure du problème posé, en France par la Commission parlementaire sur la burqua, au moment où est lancé le débat, sur l'identité nationale, ce livre apporte un éclairage objectif et basé sur du vécu. A lire absolument …avant de porter tout jugement !

Publié dans LIBRAIRIE

Commenter cet article

Lady de Nantes 20/12/2009 22:21


Voilà qui justifie de nos luttes, la laïcité bafouée en France, y compris et surtout par son propre gouvernement, se trouve portée haut et fort au delà de nos frontières. Son universalité qui
devait être le fer de lance de la construction européenne retrouvera irrémédiablement sa place et ses sombres années resteront bientôt un mauvais souvenir.

Et c'est encore une fois une femme qui se bat. C'est un courage que nous n'apprécions pas toujours à sa juste mesure.