Motion du congrès de Strasbourg

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Financement des manifestations anti-mariage pour tous

 

Des événements récents ont montré que les grandes organisations religieuses sont en mesure de déployer des moyens considérables dans le but de provoquer une mobilisation massive pour la défense de causes qui leur sont chères. De tels moyens ont de quoi surprendre en ces temps de crise. Ils deviennent tout à fait choquants lorsqu’on les compare à la pauvreté d’autres associations qui, cependant, continuent de mener des luttes courageuses qui sont, elles, essentielles aux besoins de la population.

Ces mobilisations spectaculaires, grandes consommatrices de moyens financiers, permettent à ces organisations religieuses de regagner une part de l’influence qu’elles ont perdue. La question se pose, en ces temps où l’argent corrompt tout, de connaître l’origine des fonds engagés dans de telles manifestations.

C’est pourquoi l’ADLPF, réunie en congrès à Strasbourg le 10 mai 2013, demande au ministre compétent de retirer la mention « intérêt général » à des associations républicaines telles que Civitas qui se caractérisent par la violence et la haine et demande le lancement d’une enquête publique afin que l’ensemble des citoyens soit éclairé, loin d’une propagande relayée par des média complaisants.

Publié dans ADLPF, CONGRES

Commenter cet article

François Ledru 15/05/2013 19:12


C'est vrai qu'on a établi que pour les plus grandes manifs de cette mouvance, des organisations pas plus sympa que Civitas et fort peu connues avaient mis largement la main à la poche...
Pour moi qui ai découvert les manifs à Nice 2000, voyant arriver les cars de la CGT Paris et banlieue payés par les militants, ça me fait mal de voir les brutes de l'extrême droite et leurs amis
se disant pacifiques bénéficier des robinets largement ouverts de l'argent du capital !  Ledru