MOTION ISLAM ET LAÏCITE

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Congrès National de l'ADLPF

Réuni à Port Leucate (Aude) les 22 et 23 mai 2009

Le Congrès constate que l'islam, même quand il est dit « modéré », est fondamentalement incompatible avec la laïcité. Le Coran est, pour le croyant, un guide aussi bien religieux que politique. Ce guide est interprété par des imams, souvent autoproclamés qui accentuent le caractère agressif et discriminatoire de cette religion.

L'islam se revendique ouvertement comme la religion supérieure et universelle (voir avant projet Durban II). Comme beaucoup d'autres religions, il pratique le prosélytisme. Le sien est actif, efficace et même outrancier (entre 1989 et 2008 le nombre des musulmans dans le monde est passé de 650 millions à 1milliard 320 millions).


Le but déclaré de l'islam est la conquête et la domination du monde ainsi que le montrent les déclarations du leader Algérien Houari BOUMEDIENE appelant à l'invasion de l'Europe « par le ventre des femmes » et de Mouammar KADHAFI : « les cinquante millions de musulmans en Europe la transformeront en continent musulman ». Le refus de l'introduction de la Raison dans l'application des préceptes du Coran et, en fonction de cette attitude, le refus des principes de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme rendent cette religion intolérante et totalitaire.

Pour les musulmans pratiquants, comme pour les intégristes des autres religions, il n'y a pas de citoyenneté possible quand ils n'acceptent que la loi de dieu : vérité révélée et sacrée, indiscutable. Notre passé colonial, dont les partis politiques ne se sont toujours pas libérés, nous fait maintenant accepter l'inacceptable. La culpabilisation de ce passé colonial est accentuée sciemment par l'église catholique qui espère en tirer profit pour reprendre une position dominante dans la société.

Les organisations islamiques utilisent nos lois sociales et culturelles, nos lois démocratiques, notre valeur de tolérance, pour légitimer leur démarche et ainsi asseoir leur domination. Les attaques régulières contre les valeurs de notre République laïque ne font l'objet d'aucune contestation de la classe politique en général. Ainsi, pour les islamistes, la laïcité est l'ennemi principal.

Notre devoir de citoyen et, plus encore, celui de nos institutions républicaines, sont de faire respecter les valeurs laïques et républicaines par tous et par toutes.



                                  

 

Publié dans ADLPF

Commenter cet article