N'oublions pas le juge Luigi Tosti

Publié le par Martine BOSDEVEIX

Après réception d'un message , voici les informations et liens nécessaire pour suivre cette affaire grave , mais également pour soutenir le juge Luigi Tosti dans son combat. En se mettant en danger personnellement , il nous ouvre le chemin vers la conquête d'une laïcité européenne.
                                                                             Martine Bosdeveix
                                     ______________________

Le juge Luigi Tosti... révoqué par le Conseil Supérieur de la Magistrature
(lien à suivre)
de bright nantes » 03 Fév 2010 06:36 am

Le juge Luigi Tosti... révoqué par le Conseil Supérieur de la Magistrature . Attention pour celles et ceux qui pourraient avoir du mal à suivre : en juillet dernier nous informions de la suite de la procédure judiciaire : la cour de cassation cassait le jugement qui avait condamné le Juge (à 7 mois de prison, disons pour faire court "avec sursis" même si en Italie cela ne fonctionne pas comme cela, et un an de suspension). Il est aujourd'hui question de la poursuite de la procédure disciplinaire (au sein de la magistrature). Le juge Luigi Tosti, qui était, sur le plan disciplinaire, déjà suspendu de ses fonctions et salaires pour trois ans depuis 2006 est, à l'issue de ces trois ans, désormais révoqué.

Dans le blog du juge LUIGI TOSTI : http://tostiluigi.blogspot.com/

........................."le 22 Janvier de cette année 2010 le Conseil Supérieur de la Magistrature m'a révoqué de l'ordre juidiciaire parce qu'elle a estimé qu'il est «juste» que l'Italien oblige les juges à tenir des audiences avec des crucifix catholiques suspendus au dessus de leur tête et leur refuse le droit d'afficher d'autres symboles religieux. En substance, le Conseil Supérieur de la Magistrature, «récompense» Ministre de la Justice «raciste» et punit les victimes d'actes discriminatoires. Je ferai appel de cette décision grotesque devant la Cour de Cassation et en cas de décision négative je saisirai la Cour européenne des droits de l'homme. La plus grande diffusion de cette nouvelle est la bienvenue. Salutations cordiales.


commentaire : comme nous le voyons, la stratégie de défense de notre ami est toujours double ; d'une part, sur le terrain de la laïcité institutionnelle, ce qui lui a valu l'annulation du jugement précédent, en plaidant sur le fait que la présence des crucifix dans les salles d'audience serait en contradiction avec la constitution italienne ; d'autre part, dans l'optique de la cour européenne des droits de l'homme, en plaidant la discrimination envers les autres religions et convictions

Publié dans LAICITE

Commenter cet article