Petit billet à ceux qui prétendent défendre "la famille"

Publié le par Régis BOUSSIERES

C’est bien comme cela qu’ils se présentent : Mesdames Christine Boutin (ex UMP, Parti Démocrate Chrétien), Frigide Barjot, Béatrice Bourges (Printemps Français), Marion Maréchal Le Pen (Front National), Farida Belghoul (Egalité et Réconciliation), messieurs Hervé Mariton (UMP), Henri Guaino (UMP), Jean-Claude Martinez (ex F.N) … Ils défendent la famille et non pas les familles, qui sont pourtant multiples : famille monoparentale, famille recomposée, famille en concubinage, pacsée… Pourquoi défendre un seul modèle? Au nom de quoi, sinon de préjugés et de moralité moyenâgeux ? En quoi, ce modèle (un papa, une maman et des enfants) est-il le meilleur ? Y a-t-il une famille type ? Qu’est ce qui le prouve de manière rationnelle ?


En tous les cas, ce ne sont pas les chiffres alarmants de la Protection de l’Enfance. Le jugement de valeur « nous défendons la famille » est insupportable et démontre que tous ces catholiques commettent un péché capital, celui de l’orgueil. En quoi ceux qui vivent dans le péché d'un autre modèle familial veulent-ils "détruire" la famille ? Pourquoi ces mécréants n'accorderaient-ils pas la même attention que les autres à leurs enfants ?


Christine Boutin, qui rêve de devenir député Européen - les places sont bonnes et bien rétribuées - a osé déclarer "si la manif pour tous s’était transformée en parti, il y aurait eu 300 000 adhérents, plus qu'à l’UMP". Donc, pour elle, il s’agit bien de faire de la politique et non pas défendre la famille.

Bel aveu !


Elle se présente aux élections Européennes avec des ex-Front National comme Martinez et des musulmans, dit-elle. C'est l’alliance de tous les réactionnaires contre les féministes et les homos. Mais, elle qui prétend défendre la famille, qu’a-t-elle fait quand elle fut Ministre du Logement, alors qu’il y a des millions de personnes qui vivent dans de véritables taudis, quand elles ne sont pas à la rue ? Certes, elle a fait voter une loi (sous la pression des associations) sur le logement opposable, mais qui n’a rien changé sur le fond ! A Lyon, comme dans beaucoup d’autres villes, des gens dorment dehors faute de place. Le délai moyen d’attente pour un HLM est de 3 ans. Qu’a-t-elle fait pour « les familles » en tant que députée, sinon lutter contre le PACS ou l’avortement ? Rien !


A-t-elle fait un projet de loi pour la création de structures adaptées pour les enfants handicapés ? Actuellement, dans le Rhône (là où je travaille) des enfants n’ont pas de place dans les I.M.E (Institut Médico-éducatif). Faute de moyens, ils ne sont pas pris en charge malgré un diagnostic médical et éducatif. A-t-elle proposé une loi pour donner plus de moyens aux services de protection de l’enfance ? Non ! Pourtant, les chiffres sont effarants :un enfant meurt chaque jour sous les coups de ses parents biologiques (1).

A-t-elle défendu les RASED (Réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté), quand Sarkozy les a – en partie - démantelés ? Non !

Bel enfumage de sa part et des Mariton, Gaino et autres UMP et FN. Va-t-elle s’insurger (par exemple) sur le fait que, dans le Rhône, le budget de la P.J.J (Protection Judiciaire de la Jeunesse) a perdu un million d’euros par rapport à l’année dernière ? De tout cela, nos matamores de la défense de la famille n’ont rien à faire. Pire, ce sont eux qui ont démantelé ce qui existait. Ce qui importe pour eux, c’est l’hétérosexualité et la défense de la famille traditionnelle, non pas au niveau de son bien être, mais sur le fait qu’il y a un papa, une maman. Le reste n’a pas d’importance. Même si des enfants sont violentés, voire tués par leurs vrais "papa et maman", cela ne semble pas déranger les grenouilles de bénitier.


Avec Boutin et les autres co-responsables du fait que des enfants handicapés ne bénéficient pas d’établissements spécialisés, ou que d'autres dorment dehors, les familles sont très mal défendues. Ne les laissons pas se présenter comme les défenseurs de "la" famille. Démontrons leur tartufferie !

 

Régis Boussières

 

  1. Gérard Lopez « enfants violés et violentés » éditions Dunod, 2013.

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article

régis 25/04/2014 15:40


Défendre un seul système de famille, héterosexuelle, marié et patriaracal, c'est être réactionnaire. Pas très compliqué à comprendre. Boutin n'est pas réactionnaire pour vous? C'est une
progressiste? Et quand Barbarin dit qu'après le mariage gay il y aura des mariages à trois, c'est pas de la démago? La vision de la famille de l'Eglise c'est quoi?Elle ne reconnait que les
couples mariés, elle refuse même le divorce, mais c'est pas réactionnaire... Quant au charbia sur les chrétiens qui font ceci ou cela c'est hors propos ce n'est pas le sujet de l'article...

HOMSY 22/04/2014 21:46


Monsieur,


Je trouve votre article plein de raccourcis, de termes inaprorpriés et d'inexactitudes.


Pour commencer, le terme de réactionnaires désignent des individus souhaitant revenir à un régime politique autrefois en
vigueur (ex. les royalistes). Les participants à la manif pour tous n'ont pas manifesté pour un changement de régime politique.


Je ne suis ni réactionnaire ni homophobe et néanmoins j'ai participé à la Manif pour tous.


Pourquoi?


1/ D'abord, j'ai voulu défendre une décision de précaution, dans l'intérêt de l'enfant. En effet, les pédopsychiatres,
auditionnés au Sénat, n'étaient pas unanimes sur la question de l'opportunité de l'adoption d'un enfant par un couple composé de deux personnes du même sexe. Certains pédopsychiatres ont déclaré
qu'une telle adoption serait néfaste pour le psychisme de l'enfant. Comment, alors, peut-on être raisonnablement favorable à une évolution en matière d'adoption lorsque des pédopsychiatres
émettent des avis très défavorables et lorsque l'on n'est pas soit même médecin? J'ai préféré que rien ne soit changé, dans le doute, non pas contre les couples homosexuels mais pour protéger
l'enfant. Je ne suis ni réactionnaire ni homophobe


2/ Ensuite, j'ai défendu les idées de la Manif pour tous car j'ai le sentiment, sans être ni réactionnaire ni homophobe, qu'un
enfant sera plus heureux s'il est élevé par un couple composé d'un homme et d'une femme, pourvu, bien-entendu, que ledit couple soit bien-vieillant, psychologiquement équilibré. Pourquoi? Parce
que je crois que si la nature a voulu qu'un enfant est le fruit de l'union d'un homme et d'une femme, l'enfant doit, pour avoir un maximum de chance d'être heureux, d'être élevés par un couple
composé d'un homme et d'une femme. Je n'affirme rien. J'ai peut-être tort et je changerais volontiers d'avis si l'on me persuade du contraire.


Enfin, je tiens à vous dire que je vous vous trompez lorsque vous metter tous les catholiques dans le même panier et faites
des accusations: Je suis catholique croyant et pratiquant. Et pourtant, je ne pense pas que les non-catholiques seront de moins bons parents que les catholiques. S'agissant des problèmes liés à
l'enfant (infanticide, brutalité, pédophilie, prostitution forcée, traffic d'organes, enfant droguée, mendicité forcé, travail forcé, analphabétisme .......la mal nutrition, les enfants mariés de
force, les enfants victimes d'handicapes physiques, les enfants victimes d'handicapes mentals), des membres de l'Eglise catholique, des associations catholiques, des prêtres, des religieux, des
religieuses essaient d'améliorer la situation des enfants dans le monde, informent, recueillent des fonds...L'Eglise tente de réparer les fautes dégats des prêtres pédophiles.


Mais, ne mettez pas, de grâce, tous les cathliques dans le même paniers: Il est faut de dire "catho = facho", "catho =
réactionnaire", "catho = homophobe" ou encore "prêtre = pédophile". La réalité est plus variée plus complexe. Il y a des catholiques homosexuels pour le mariage pour tous. Il y a des homosexuels
non croyants contre le mariage pour tous.


Vous voulez connaître les catholiques et les chrétiens?


1/ Allez à leur rencontre! Parlez leur! Ils sont tous différents. Il y a des types de catholiques, des types de
chrétiens.


2/ Partez à la rencontre de Chrétiens d'Orient et renseignez-vous sur les églises catholiques d'Orient.


3/ Lisez L'Agence Fides, Radio Vatican, l'Oeuvre d'Orient, L'Aide à l'Eglise en détresse, la Croix, famille chrétienne, la
Vie, Pélerin.


4/ Renseignez-vous sur le travail éducatif, caritatif des religieux et religieuses en Europe de l'Est, en Afrique, en Arabie,
en Asie, en Amérique du sud, du centre et du nord.


Il y a des religieux, chrétiens, musulmans, juifs, hindoux, boudhistes, fanatiques, mais tous ne le sont
pas!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Il y a des laïcs intégristes, violemment et haineusement anti-religieux, mais tous ne le sont pas!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Michael HOMSY

michel-la-six 01/04/2014 18:29


     Loin du mythe catho, laïc (non prêtre) par ma naissance dans un milieu sans dogme mais traditionnel, ayant eu cette chance de pouvoir évoluer, je suis pour
aujourd'hui très antireligieux, hostile aux religions, à leurs dogmes, leurs rites, imposés par imman, curé, rabbin ou autres dalaï, dieu soi-même, s'il vous plaît, tous escrocs nous vendant des
choses qu'ils n'ont pas, n'ayant pour fondement qu'un motif d'intérêt. Quant à la politique, mon petit rang social me situe forcément dans le tout petit peuple, n'ayant voix au chapitre
que par bulletin de vote, sans autre affiliation qu'un souhait de justice pour voir mieux répartir les briques du bonheur, sans succès jusqu'ici.


     Pourtant, sur la famille, qui peut prendre en effet bien des formes aujourd'hui, étant donné qu'il faut, c'est la loi naturelle, à chaque enfant sa mère et forcément
un père, quoi qu'on fasse de sa vie avant qu'il soit adulte, sa propre identité découlera de ça plus que toutes relations qu'on lui imposera, qui s'y ajouteront ou bien s'y confondront
par le hasard des cas de libertés nouvelles qu'on s'accorde au présent, sans parler de demain. Tous les cercles élargis ne posent pas problème si l'on garde la source dont on ne peut
s'extraire, qui nous a créés tous, certains mots, réservés à ce titre, ne peuvent être échangés.


     De même mariage est un mot réservé, propre à ne définir, dans cette optique là, que la loi naturelle. L'étendre à des couleurs peut bien se concevoir, hors de notre
propos, mais mariage est un mot, plus, précision par le choix qui désigne un objet pour ne pas le confondre. Sans celà, le chaos, car un chat est un chat, ou bien qu'on nous
prévienne et la célébration de l'Union Civile peut très bien côtoyer celle du Mariage pour décider sa vie, sans confondre les deux, qui sont bien différentes.   

Hans Peter Bordien 31/03/2014 21:05


"Pourquoi défendre un seul modèle? Au nom de quoi, sinon de préjugés et de moralité moyenâgeux ?" -
Bourgeois?