Plantation d'un arbre de la laïcité à Draguignan

Publié le par Patrice Decorte

Logo-Comit---1905.jpg                             9 décembre 2010

 

 

                                    Mesdames, Messieurs, cher(e)s ami(e)s,

 

                                     Merci à vous d’être venus

Cela fait chaud au cœur de nous voir nombreux réunis ce soir pour participer à cet acte hautement symbolique qu’est la plantation d’un arbre de la laïcité.

C’est une grande joie !…mais en même temps, quel paradoxe ! …dans la République Française, des républicains laïques sont obligés de planter un arbre de la laïcité…

Cela pourrait paraître absurde et ridicule si n’étaient en cause les fondements mêmes de notre République !

C’est aujourd’hui le 9 décembre, 105ème jour anniversaire du vote de la loi de 1905

C’est ici, Dans le jardin Anglès en 2006, que le Comité 1905 a organisé son premier rassemblement laïque à Draguignan

nous y avions rendu hommage à Georges Clémenceau et à Maurice Allard , respectivement sénateur et député du Var, deux des importants artisans de la séparation

Mais vous le savez, notre souci n’est pas de pratiquer des célébrations-enterrements ! ni d’arroser un arbre mort, comme le dit si bien notre ami Gilbert.

Dès sa création, en regroupant au départ une dizaine d’organisations laïques de Draguignan, l’objectif du Comité 1905 a été de travailler à la réalisation de l’unité de tous les républicains laïques !

En 2006, il s’agissait alors très concrètement de défendre l’existence même de la loi de 1905, menacée par les conclusions du rapport de la commission Machelon constituée à la demande de M. Sarkozy, à l’époque ministre de l’intérieur.

Depuis, nous n’avons cessé de prendre des initiatives de défense et de promotion de la laïcité correspondant à nos responsabilités : lettre ouverte au Président de la République, bataille pour l’unité contre l’accord Vatican-Kouchner, combat contre le vote de l loi Carle…

Et ce soir, nous allons planter un arbre de la laïcité, c’est à dire l’arbre des droits et libertés ! L’arbre aussi de l’égalité et de la solidarité.

- la laïcité , c’est la liberté absolue de conscience pour tous et toutes, c’est d’elle que découle la liberté d’avoir et de pratiquer une religion, d’en changer ou de ne pas en avoir.

- c’est l’égalité de traitement de tous les citoyens sans discrimination d’aucune sorte, quelles que soient leurs options philosophiques ou religieuses.

- c’est aussi la fraternité car l’égalité et la fraternité républicaines se concrétisent dans le développement des services publics,

et c’ est là une des spécificités de notre République.

Mais la laïcité, c’est également la neutralité et l’indépendance de la puissance publique ; celle-ci doit s’abstenir de toute prise de position sur les options philosophiques ou religieuses, et ne doit connaître pour principe fondamental que le bien commun, l’intérêt général qui doit toujours primer sur tout intérêt particulier.

Chacun comprend alors que tout qualificatif , tel que « ouverte », « plurielle », « moderne », « apaisée », « positive », etc… est alors inacceptable, car il ne peut que nier ou dénaturer le contenu même de la laïcité, et ne peut qu’ouvrir la porte à des dérives communautaristes et sectaires.

 

Nous aurions pu planter un arbre vieux de 105 ans, mais nous avons choisi un arbre jeune qui exprime mieux la situation dans laquelle nous nous trouvons…

En effet, la laïcité n’est pas enracinée telle un vieil arbre centenaire…et depuis sa reconnaissance comme principe fondamental de la République, elle n’a cessé d’être rognée, remise en question, et elle n’est toujours pas appliquée sur tous les territoires de la République !

Il s’agit pour nous de faire en sorte qu’elle prenne définitivement racine en se reconstruisant notamment dans la seule Ecole de la République que doit être l’école publique laïque et dans le re-développement des services publics qui seuls peuvent assurer l’égalité….

Sur la plaque dont une version définitive sera bientôt posée…nous avons inscrit la définition de la République donnée par l’article 1 de la Constitution et aussi,les articles 1 et 2 de la loi de 1905 qui sont les fondements de l’institutionnalisation du principe de laïcité dans notre pays …

Ce soir, nous voulons ainsi réaffirmer solennellement que la laïcité n’est pas une opinion mais un principe républicain qui n’est pas négociable.

Notre rassemblement n’est donc pas un rassemblement de commémoration ou de nostalgie … !

C’est un rassemblement militant pour mobiliser les républicains laïques que nous sommes pour dire haut et clair… que ceux qui nous gouvernent ne doivent pas mener la République à sa perte !

Car aujourd’hui, nous le disons solennellement, la République laïque est en danger !

Les droits et libertés de tous, ceux reconnus aux femmes en particulier sont sournoisement mais systématiquement remis en cause !

L’école de la République, les services publics, l’aide médicale, l’aide sociale, sont tout simplement menacés de disparition !

 

Alors, nous allons prendre de nouvelles initiatives :

Après demain, Samedi 11 décembre a lieu au Cannet des Maures notre 4èmeFête de la Laïcité avec pour thème Femmes et laïcité

en effet, dès qu’il y a des reculs , des retours en arrière réactionnaires dans les droits et libertés, dans les acquis sociaux , ce sont les femmes qui pâtissent les premières et le plus durement !

Le vendredi 11 février aura lieu à l’Espace Saint Exupéry le colloque « Pour l’Ecole de la République »

Et en juin nous organiserons un débat sur l’indispensable dimension sociale de la Laïcité !

Nous poursuivrons la construction du Front Unitaire Républicain d’Action Laïque car ce combat pour l’unité des républicains laïques va de pair avec celui pour reconstruire La laïcité dans notre pays. 

Pour mener à bien ce travail, Nous avons besoin de vous, de toutes les énergies, nous avons besoin de tous ceux qui ont la conviction profonde que la défense des institutions laïques de la République est un combat d’avant-garde, inséparable de la lutte contre les réformes réactionnaires mises en place aujourd’hui !

C’est là le sens que nous voulons donner à l’acte symbolique auquel nous allons procéder maintenant.

Merci à M. le maire de Draguignan et à son adjoint à la culture Richard STRAMBIO ici présent… qui nous ont permis de tenir ce rassemblement.

Merci encore à vous toutes et à vous tous !

Merci aux organisations amies…DDEN et CADAC

Je voudrais aussi rendre hommage à mon ami et camarade Antoine THIVEL, ancien président de l’ADLPF décédé il y a quelques jours, qui aurait si volontiers participé à notre rassemblement !

 

Et je termine par le vœu formulé par Michel PARTAGE dans son message de soutien :

« Je souhaite que cet arbre porte haut et fort les valeurs de la laïcite. »

 

                                                                                 Patrice Decorte, président du Comité 1905

Publié dans LAICITE

Commenter cet article

guy georges 16/12/2010 15:37



Remerciements au Comité 1905 de s'être associé à la manifestation nationale "aux arbres citoyens" et d'avoir ainsi contribué à sa réussite avec les quelques centaines de communes qui ont planté
symboliquement l'arbre de la laïcité..Et on continue car les dangers sont toujours là