Quelques réflexions sur l’affaire Dieudonné

Publié le par Régis BOUSSIERES

Les fans de Dieudonné hurlent à la censure suite à la décision du conseil d’État d’interdire son spectacle Le Mur qui était prévu à Nantes. Ils se veulent, comme leur mentor, les chantres de la liberté d’expression. Ils oublient que leurs gourou, de par ses prises de position est loin d’être un démocrate puisqu’il soutien ouvertement la dictature théologique iranienne qui a massacré, il y a peu, ses étudiants.

Dieudonné soutien aussi Bachar El-Assad, le richissime dictateur Syrien (allié de l’Iran). Il lui a même remis le prix de la "quenelle d’or" en 2013 prix "anti sioniste" et "anti impérialisme", pas directement car Bachar El-Assad n’a pas pu venir, il est occupé à tuer son peuple.

Cependant, une délégation officielle syrienne est venue chercher ce prix. Une belle quenelle ensanglantée… Ce sont là les modèles de Dieudonné, des personnages niant la liberté, dont la liberté d’expression et de la presse.

 

Dis moi qui sont tes amis, je te dirai qui tu es.

 

Mais les fans de Dieudonné préfèrent ne pas réfléchir à ce genre de contradictions.

Autre contradiction, Dieudonné qui serait "victime d’un acharnement judiciaire", a déposé des plaintes pour diffamations envers de nombreux médias dont, Libération, BFM TV, France 2, Le Figaro, Le Monde

Il est donc, lui aussi dans un acharnement judiciaire. Dès lors pourquoi s’en plaint-il, puisqu’il fait de même ?

 

De plus, il démontre ainsi qu’il n’aime pas la liberté de la presse, puisqu’il attaque ses détracteurs par des procès et non par le débat démocratique. Etrange paradoxe, de surcroit, de voir celui qui dit que la France est dirigée par les sionistes, saisir la Justice. Si elle est aux mains des sionistes, notre antisioniste n’a aucune chance... dès lors pourquoi porter plainte ?

 

Autre fait, il réclame, via une pétition qui a regroupé des dizaines milliers de signatures, la dissolution de la LICRA pour… "Antisémitisme". Parmi les signataires, il y a Alain Soral bien sûr, mais aussi Fofana et toute une tripatouillé de criminels et meurtriers qui doivent être voisins de cellule de Fofana.

Demander la dissolution d’une association prouve le degré du respect de la liberté d’expression de Dieudonné !

Qui, par contre, dans son spectacle demande à ce que le "pauvre" Fofana soit libéré… Doit t‘on rappeler qui il est ?

C’est celui qui, à la tête du "gang des barbares" a kidnappé Ilan Halimi parce que juif, afin de réclamer une rançon (car un juif est forcément riche, la preuve : la mère d’Ilan est secrétaire…). Il fut, durant 24 jours torturé. Il fut laissé pour mort, nu, au bord d’une route. Il décédera des suites de ses nombreuses blessures, il avait 24 ans…

                           Rions avec Dieudonné, c’est de l’humour, il déconne….

                                                                                                                Régis BOUSSIERES

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article