SAINTS PATRONS

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Jean Meslier en son temps déjà s'emportait contre ses coreligionnaires, conscient qu'il était que la collusion patrons/religion était le cocktail qui permettait d'asservir les peuples.

les-saints-patrons.png

Ce qu'il traduisait à peu près par quelque chose comme :


Il nous faut pendre le dernier patron avec les boyaux du dernier curé ...

Rien de changé sous le soleil et sa recette retentit d'une terrible fraîcheur. Curieusement ses calotins troquent ici leur morale pour la déguiser en éthique. Quoi de mieux que de twister les mots pour leur faire rendre gorge.

Le chemin d'espérance pour le MEDEF consiste à faire de chaque travailleur un gentil petit mouton ; à partir à la recherche de chaque brebis égarée pour, de gré ou de force, lui assener le message de la crise :

souffre, bosse, crève et tais-toi.

Les voies du saigneur sont impénétrables : de bons employés dociles sont aussi de bons soldats qui iront se coucher sans broncher sous les bombes de la troisième, vaguement persuadés que leur sacrifice servira à autre chose qu'à préserver la graisse de ces corbeaux.

 

Le site qui vend cette ignominie s'appelle "partenaire d'avenir".

Tout citoyen étant par essence un partenaire d'avenir, nous ne saurions trop encourager  les citoyens rouennais et alentours à prendre part à ce débat, ne serait-ce que pour rappeler à cet aréopage que nous ne manions pas espoir et éthique comme eux tricotent espérance et morale.

Ou si vous préférez,  que "travail, famille, patrie" ne remplacera jamais "Liberté, Égalité, Fraternité".

Citoyens, à vos piques !

D. CROS

Publié dans BILLET D'HUMEUR

Commenter cet article