Une atteinte de plus à la laïcité

Publié le par Régis BOUSSIERES

 
Voici le courrier que nous avons envoyé au Maire De Saint-Symphorien d'Ozon qui a cru bon de baffouer la laïcité et la loi de 1905 avec Mgr Barbarin, le Député Maire de Marennes (à qui on a aussi écris), et les représentants des pompiers et de la gendarmerie... Vous trouverez aussi l'article du Progrès qui nous narre ce moment de partage et de béatitudes religieuses...
                                                        Régis Boussières
                                          Président Cercle Maurice Allard ADLPF du Rhône
Article du journal Le Progrès [.....ici.....]
                          __________________________________________________________

 

Cercle Maurice Allard

17 Rue Ternois

69003 LYON

Lyon le 14 novembre 2011

 

                                                                           Monsieur le Maire Raymond Béal,

 

Suite à l’article paru dans Le Progrèsdu 17/10/2011 intitulé « deux nouveaux prêtres installés par le Cardinal Barbarin », nous nous permettons de vous écrire afin de vous signifier notre indignation et notre stupéfaction.

En effet, les élus représentants de tous les citoyens n’ont pas à afficher de préférence religieuse. Celle-ci est, dans une société laïque, du domaine de la conviction personnelle et privée. L’élu doit garder une neutralité vis-à-vis des croyances religieuses. L’article du Progrès relate votre présence lors de l’intronisation de deux curés et de l’inauguration de la maison paroissiale Saint-Claude la Colombière. Le Cardinal Barbarin a d’ailleurs « remercié les élus pour la réalisation de ce bel équipement ». Ainsi votre présence ne l’était pas à titre privé mais en tant qu’élu de la République.

Enfin toujours selon cet article, il semble que la Commune ait participé financièrement à l’équipement de la maison paroissiale. Nous ne vous ferons pas l’injure de vous rappeler que ce type d’édifice est de caractère cultuel catholique donc confessionnel et privé …

Si cette information s’avère exact nous sommes en présence d’une violation flagrante de la loi de 1905. Son article 2 précise : L'Etat ne reconnaît, ne salarie, ne subventionne aucun culte » .Il est grave et inadmissible que des élus violent des lois de la République. En votre qualité de Maire vous êtes censés les respecter, les défendre et en être le garant sur votre commune. De plus l’argent public (de tous) doit servir à l’intérêt à l’intérêt général c’est à dire au service de tous les citoyens et non pas au service d’une communauté religieuse quelle qu’elle soit. En agissant ainsi vous encouragez la montée du communautarisme religieux au lieu de promouvoir et de conforter la citoyenneté. Vous dressez des barrières au lieu de construire des passerelles entre les habitants de votre commune.

 

Nous déplorons également la présence d’un député (à qui nous écrirons également) et de deux hauts fonctionnaires tenus au devoir de neutralité comme l’a rappelé encore tout récemment le Ministre de l’Intérieur.

La Laïcité c’est le vivre ensemble au-delà de nos différences qui deviennent un enrichissement mutuel. Comme Émile Littré nous « dénions aux religions qui passent le droit de gouverner l’Humanité qui dure ».

 

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos salutations distinguées, laïques et républicaines.

 

Régis Boussières

Président du Cercle Maurice Allard

 

Publié dans RHONE

Commenter cet article