Une tchagra s’est envolée

Publié le par Mireille POPELIN

Note de lecture:                    

                                         Une tchagra s’est envolée

                                              de Bassam Sassi

                                           éditions Publibook  2013

                                             Existe en version papier


une tcharga s'est envoléeLes tchagras, oiseaux d’Afrique, ne volent que la nuit et très haut. Symboles de l’esprit d’hommes qui n’acceptent pas, ou plus, les "vérités" des dogmes, dont le dogme officiel et pesant du Coran, qui régit toute vie en pays musulmans ( ici en Tunisie). Ceux qui veulent penser par eux-mêmes, les athées, les libres-penseurs.

    "Satisfaction", c’est le nom d’un garçon chétif, fils d’un père colosse de la nature,  fréquentant peu la mosquée et croyant plus à la solidarité de ses amis, conteurs et bons vivants. Satisfaction réussit peu à l’école, martyrisé par ses camarades, mais il est un as aux échecs. Un jour, il se rebelle et frappe le fils d’un "patron" : le père doit punir, mais il retient les coups, fier de son fils.

L’enfant est placé chez son oncle, riche et instruit. Il rattrape son retard et devient un étudiant brillant, il découvre les autres religions, et se détache de plus en plus de la religion officielle mais à quel prix !

   Ce livre, admirablement construit, à la fois un peu thriller et récit d’une enfance en pays musulman, est passionnant de bout en bout . Il témoigne du fait que les athées sont nombreux dans les pays musulmans et n’attendent que des "Satisfaction" pour oser lutter contre l’obscurantisme. Mais il leur faut beaucoup de courage, jusqu’à risquer et parfois perdre leur vie.

  Les différents chapitres ont tous un titre bien choisi, au vocabulaire recherché.

Vous voulez savoir ce qu’est la hiérophanie ? ( 1 )  Eh bien lisez le livre de notre ami Bassam Sassi !

Vous aurez ainsi une vision pure de la laïcité, je vous le promets.

 

                                                                                         Mireille Popelin  

Publié dans LIBRAIRIE

Commenter cet article

régis 21/02/2014 18:53


Il faut soutenir cet écrivain qui a le courage de parler de l'athéisme dans le monde arabe, en achentant son livre.