Visite à Lourdes

Publié le par Didier CROS

Miraculeusement sauvée des eaux bénites, Lourdes est aujourd'hui apaisée par le prompt engagement du président de la République prononcé le 15 juin, lors de sa visite officielle sur place: "Tout sera fait pour que les Sanctuaires puissent être de nouveau accessibles le plus vite possible."

 

     Généreux propos, qui interpelle cependant. que l'Etat souhaite voir les équipements publiques et les infrastructures remis en état au plus tôt, qu'il veille à ce que les assurances accélèrent les dossiers de sinistres des commerces et des particuliers reste des plus légitime dans de telles situations.

     En revanche, que l'on considère prioritaire le commerce de la superstition qui constitue une manne financière remarquable pour l'Eglise catholique n'est pas admissible.L'urgence sur laquelle l'état doit se pencher aujourd'hui est avant tout sociale et nationale. Les sanctuaires de Lourdes ont déjà très récemment subi de lourds dommages qui ont nécessités de lourds budgets pour permettre de préserver ce merveilleux gagne-pain. Il n'est pas question que l'argent public soit ainsi dilapidé.

      Mais si vous croyez aux miracles, pourquoi ne verriez-vous pas ici une redite d'un message divin déjà diffusé :«Chassez les marchands hors du temple».Ce n'est pas la première fois que ces sanctuaires se maintiennent contre la volonté divine. Alors quoi ! Un vrai miracle à Lourdes et c'est un athée qui vous le dit.

     En revanche, s'il est un sanctuaire républicain celui-là, c'est celui du Chevalier de la Barre qui le premier juillet 1766 fut torturé et décapité puis brûlé à 19 ans pour ne pas avoir salué une procession. Hors, sa statue, située à Abbeville vient justement d'être profanée par des fondamentalistes catholiques.

     Notre République aura subi ces derniers temps, les assauts répétés de cette frange réactionnaire de notre société qui montrent aujourd'hui au grand jour toute l'étendue de son intolérance ainsi que son incapacité au vivre ensemble.

Le Chevalier de la Barre fut condamné par ces mêmes illuminés pour les mêmes raisons. Le procès d'alors marqua profondément notre société. Il est l'un des évènements qui annonça le processus de déchristianisation de la France. C'était au XVIIIe siècle et nos profanateurs d'aujourd'hui viennent ici nous dire combien ils ont évolué depuis …Voltaire qui le défendit âprement disait ceci :      «Arlequins anthropophages ! je ne veux plus entendre parler de vous. »

 

Après avoir subi les pathétiques démonstrations des lobbies intégristes manipulés par les partis de droite et d'extrême-droite dans leur tentative d'obstruction au mariage homosexuel ; après avoir subi les manipulations vaticanes du groupe parlementaire «France-Saint Siège» ne serait-il pas temps que le gouvernement ouvre enfin les yeux sur ces manigances et se remémore l'un de ces engagements de campagne en matière de laïcité.

 

Alors, plutôt que d'aller faire montre d'allégeance auprès de l’évêque local, s'il est un sanctuaire à sauver aujourd'hui, il n'est pas à Lourdes, mais à Abbeville, c'est la statue de Chevalier de la Barre et elle vient d'être souillée!

Publié dans LAICITE

Commenter cet article