29 mars : Eglise et Droits de l'Homme

Publié le par Roland BOSDEVEIX

29 mars 1790

210e anniversaire d'une condamnation pontificale

 

DuchesneBibHistParis.jpgDe leur tombeaux, j'écoute le tintamarre fait par mes ancêtres. Carriers, journaliers, hommes de condition modeste, en ce jour de révolte et d'amertume la clameur de leurs cris a retenti. En ce 29 mars, le citoyen Adrien Duport, ancien noble rallié au Tiers-Etat et membre du Comité de législation de la Constituante, présente à l'Assemblée les principes et le plan d'une organisation judiciaire nouvelle s'appuyant sur les valeurs nouvelles de la Nation.

Mais… mes ancêtres se rappellent surtout de ce triste jour non pour ce débat, somme toute assez technique, mais pour la décision prise par le Ratzinger de l'époque : le pape Pie VI*. Le 29 mars 1790, lors d'un consistoire secret, il condamnera la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen promulguée le 26 août 1789, soit sept mois plus tard. Ce fut une journée qui marqua mes ancêtres et, depuis, toutes les générations futures...

En ce jour, il me semble bien difficile de ne pas rappeler cette mauvaise action de l'église catholique romaine. Malgré cette infamie, elle n'a aucune honte aujourd'hui à participer à des mouvements droits de l'hommiste. Et pourtant, elle n'en est pas à son premier coup. Que n'a-t-elle commis de crimes et justifier d'holocaustes sur tous les continents ? Fort d'un battage médiatique, l'accent est mis en ce moment sur la pédophilie perpétuée par ses représentants. Par la-même, ce sont donc aussi les Droits de l'enfant qui l'éclaboussent.

Avant que ne retombe le silence et l'oubli, concluons notre sinistre commémoration par cet emprunt à Dostoïevski (Les frères Karamazov) : "Je renonce définitivement, pour cette raison, à l'Harmonie supérieure. Elle ne vaut pas, à mon avis, une seule des larmes de l'enfant martyrisée qui se frappait la poitrine de ses poings dans un lieu nauséabond et priait "le bon Dieu" à travers ses pleurs inexpiables. Aucune harmonie future ne rachètera ces larmes-là".

Tout est dit. Mais, malheureusement, si rarement que ce bruit s'apparente souvent à un chuchotement.

                                          Roland BOSDEVEIX

                                                    de son blog   A rebrousse-poil

 

* Il n'en était pas à son premier ni dernier méfait. Cet homme d'église s'illustrera en stigmatisant dès la première année de son pontificat, c'est-à-dire en 1775, les Encyclopédistes. Inutile de préciser qu'il prendra fait et cause pour la réaction contre-révolutionnaire.

                                                   

 

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article

LEDRU François 18/04/2010 20:42



L'Eglise et ses satellites participent effectivement à des Organisations des Droits de l'Homme, il faudrait lui rappeler plus souvent que le catholique ne "fait le bien" que pour ...acheter son
paradis. La Querelle des indulgences me fait rire, c'était juste que là ça se voyait plus ! Ledru



libero 03/04/2010 08:26


Il faudrait en parler davantage, fair devenir cette date un jour à rappeler pour les dangers contre la liberté. de l'Italie.