Promouvoir la liberté de pensée et la liberté de conscience

Le monde contemporain, riche de nombreuses potentialités, n’offre pas encore toutes les garanties pour que la liberté de conscience soit une réalité pleine et entière.

De nouveaux espaces se créent pour cette liberté, mais, sans cesse, les dogmes, les cléricalismes tentent d’en limiter les possibilités.

Les articles du libre penseur

Minorité catholique, pandémie et Agitprop

Minorité catholique, pandémie et Agitprop

Le week-end a donné lieu à des manifestations à Bordeaux, Bourges, Strasbourg, Nantes et dans d’autres villes … de cette minorité de la minorité catholique qui va à la messe. Une façon de faire parler d’elle, d’encombrer les médias qui sont toujours contents, surtout les chaînes d’information en continu, d’avoir un feu de poubelle à rapporter lors d’un dimanche plutôt morne.

Samuel Paty, un dommage collatéral

Samuel Paty, un dommage collatéral

Un camarade bon connaisseur de l’institution scolaire, plongé au cœur d’une école dans un quartier difficile et héritier, il y en a encore mais parmi les derniers, des hussards noirs de la République nous fait part de ses remarques. En deçà de la question politico religieuse de l’islamisme, il y a aussi le système qui permet à des élèves et à leurs parents de conspuer un professeur… jusqu’à la mort.

L’ADLPF combat essentiellement sur le plan des idées, c’est pourquoi elle appelle tous et chacun des citoyens à épouser ce combat

L’ADLPF combat essentiellement sur le plan des idées, c’est pourquoi elle appelle tous et chacun des citoyens à épouser ce combat

Il ne sert à rien de vitupérer à chaque ignoble attentat si l’on ne prend pas la mesure de la besogne à mener en termes d’éducation populaire. Les islamistes disposent d’écoles, certaines hélas sous contrat mais plus souvent hors de la vue des autorités, financées, comme les mosquées qui peu à peu couvrent le pays, par des pays islamisés du Maghreb ou des Moyen et Extrême-Orient. C’est par ce moyen, l’éducation, ici orientée non sur l’éveil des esprits mais sur leur fermeture et l’endoctrinement, qu’ils parviennent à former des individus déterminés à « punir l’Infidèle » et le « Mécréant ».

Nos camarades organisateurs du 19ème atelier d’éthique contemporaine du 1 octobre lui avaient donné comme thème : « Pour une éthique non violente des libres penseurs »

Nos camarades organisateurs du 19ème atelier d’éthique contemporaine du 1 octobre lui avaient donné comme thème : « Pour une éthique non violente des libres penseurs »

L’histoire de l’humanité est émaillée, à toutes les époques et en tous lieux, de violences et de barbaries épouvantables. Tuer était une option pour vivre, se venger, se défendre, c’était la légitime défense. Il s’agissait alors de défendre l’intérêt et la dignité de la Personne, étant donné que refuser le recours à la violence revenait parfois à accepter le triomphe du crime ou le maintien de l’injustice. Il était souvent nécessaire de pallier les insuffisances ou l’inexistence du droit.

Communiqué de Presse Charlie Hebdo ADLPF

Communiqué de Presse Charlie Hebdo ADLPF

L’Association Des Libres Penseurs de France (ADLPF) assure de son soutien sans faille Marika Bret, DRH de Charlie Hebdo, et la journaliste Zineb El Rhazoui, poursuivies par la vindicte islamiste et menacées de mort, suite à leurs témoignages lors du procès des sanglants attentats de janvier 2015.

Nul républicain ne saurait tolérer que s’installe un régime de terreur et d’appréhension du fait d’extrémistes endoctrinés par une lecture ignare des livres d’une religion quelconque.

Appel contre la racialisation de la question sociale

Appel contre la racialisation de la question sociale

Tout en restant fidèle à ses principes de non-alignement sur tout parti ou mouvement politique, l’ADLPF a signé l’appel suivant, qui correspond à sa position sur les méfaits du communautarisme envers la République laïque.

À propos d’une étrange délégation….

À propos d’une étrange délégation….

À propos d’une étrange délégation….
L’ADLPF s’est associée à l’UFAL, aux Cercles Édouard Herriot et Maurice Allard, au Réseau 1905 et à « Esprit laïque » pour rédiger la lettre suivante :
Monsieur le Maire,
Nous avons appris avec stupéfaction que vous aviez créé une délégation d’adjoint intitulée « Droit, égalité, mémoires, cultes et spiritualités ».

Concordataires, encore…

Concordataires, encore…

Darmanin est aussi le ministre des Cultes.
Le nouveau ministre de l’Intérieur, M. Darmanin, est en charge de la relation avec les Cultes et il a des idées qui fleurent bon le Concordat.
Pour lui, un « Grand Conseil de l’Islam de France » devrait être créé qui aurait des pouvoirs étendus: il nommerait les imams dans chaque mosquée et regrouperait l’ensemble des lieux de culte, qui y seraient obligatoirement affiliés. À sa tête, un Grand imam de France élu en son sein

Étranges nominations après les municipales

Étranges nominations après les municipales

La technique des religions a toujours été le grignotage, l’usure lente mais continue et puis, quand cela est possible le coup de chien, le coup de maître.
Pour l’heure, le grignotage est à l’œuvre et de nombreux maires s’en font les complices en suscitant des installations et des intitulés proprement scandaleux.

Transfuges, pompiers et autodafés

Transfuges, pompiers et autodafés

Un gouvernement rock’n’roll.
Dupond-Moretti : « Plaider c’est bander ; convaincre, c’est jouir », la presse n’en peut plus de savourer ce nom et de spéculer sur de futurs affrontement avec l’ultra rigide, le sarko-boy Darmanin. Ah les beaux jours que cela nous promet ! À part cela, retour de Roseline, l’exquise snobinarde qui aime Verdi « parce qu’il vous prend par les couilles », cette fois à la Culture et, pom pom pom ♫♫ sacre de Pompili missionnée pour « verdir » les deux années à tirer avant de retourner aux urnes. Chez Macron, on sait récompenser les transfuges. Tout ça pour ça ?

Ramasse-Miettes N°189

Ramasse-Miettes N°189

Chantage, mensonge et petits arrangement scélérats
L’outrage à personne dépositaire de l’autorité est l’arme la plus insane dont dispose policiers et gendarmes. Tous n’en abusent pas mais ceux qui le font sont à blâmer.
Si une personne blessée porte plainte alors qu’il n’y a pas de preuves, les policiers se retournent contre elle en parlant d’outrage et de rébellion. La victime des violences devient l’accusé. Dans un tribunal, c’est la parole des policiers contre la parole d’un quidam et celle-ci ne pèse pas lourd. C’est un système de double peine puisqu’il est à la fois puni dans la rue, et sanctionné au tribunal.

Séparation des pouvoirs et intelligence collective

Séparation des pouvoirs et intelligence collective

Grâce à Montesquieu la République s’enorgueillit de la séparation des pouvoirs, cependant on peut en douter à écouter les récrimination de certains magistrats qui se plaignent de « pressions » sournoises, forcément sournoises.

L’ancienne patronne du Parquet national financier, Éliane Houlette, a déclaré sous serment avoir subi des « pressions » lors de l’enquête sur les emplois fictifs de madame Fillon, ce qu’il est convenu d’appeler depuis : « l’affaire Fillon ». Libérer le Parquet des directives plus ou moins pressante du ministère est une ardente obligation républicaine.

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

6 + 11 =

Les combats du libre penseur

L’ADLPF est une association qui s’inscrit dans le combat que le libre penseur a mené depuis 1848 pour que la liberté de conscience et la liberté de penser soient une réalité dans la cité. Elle s’appuie sur la raison, le libre examen et le libre choix pour le citoyen de ses croyances et de ses conceptions métaphysiques. Elle reste fidèle en cela à l’esprit de ses illustres fondateurs que furent F. Buisson et M. Berthelot et attache une attention particulière à la laïcité et à sa défense.

Elle entend faire prévaloir les principes et les valeurs humanistes : raison, paix et laïcité institutionnelle telle qu’elle a été définie par la loi du 9 décembre 1905, dite « Loi de 1905 de séparation de l’église et de l’Etat »

L’ADLPF est membre de l’Union Mondiale des Libres Penseurs (UMLP).

La liberté de conscience

Les hommes pensent que s’il est possible de contraindre les corps et bâillonner la parole, nul ne peut atteindre leur liberté de conscience parce qu’ils restent les maîtres ultimes de leurs pensées les plus intimes. Il faut désormais déchanter. Les nouvelles technologies de communication, les réseaux sociaux, la propagande, la publicité etc. font de terribles ravages, précisément dans les esprits. Ici, nous résistons, doutons, critiquons, bref pensons par nous-mêmes, sans jamais chercher à persuader.

Ramasse miettes

La revue de presse Ramasse miettes, souvent effrontée se veut ironique, se moque, approuve ou désavoue. Elle est l’œuvre d’un seul et ne peut donc pas être parfaitement exempte de parti pris. L’auteur le sait et l’assume pleinement, il souhaite seulement divertir – un peu – tout en informant – beaucoup, sachant que son lecteur dispose de sa pleine liberté d’analyse et de la distance critique propre à tout libre penseur.

Histoire de la Libre Pensée

Voici l’histoire de la libre pensée : Initiée par les libertins qui dénonçaient la mainmise de l’Église sur l’ensemble de la société au moyen de : la religion, la morale, l’enseignement, influençant l’organisation politique, judiciaire et même sanitaire dans les hôpitaux. La Libre Pensée peu à peu s’est émancipée de son déisme initial, a admis la possibilité de ne pas croire, et a mené victorieusement, avec ses alliés, le combat pour la laïcité. Au début du 20è siècle, elle devint « Libre Pensée » et compta plus de 50 000 adhérents, parmi lesquels de nombreux scientifiques.

Les combats de la Libre Pensée

L’ADLPF combat pour les valeurs d’émancipation de l’Homme, pour l’autonomie de la personne, pour la pratique active de la citoyenneté, pour la liberté absolue de conscience et plus généralement pour la Liberté pleine et entière, fondamentalement nécessaire au bon exercice de la démocratie, à laquelle elle est attachée. Elle ne s’interdit aucun sujet, débat autant de la préservation des victoires passées que de celles à venir telles les lois de bioéthique, le renouvellement de la citoyenneté et la remise de l’Éducation et de l’Enseignement républicains au centre des préoccupations de notre République.

ADLPF : l’Association des Libres Penseurs de France

Le monde contemporain, riche de nombreuses potentialités, n’offre pas encore toutes les garanties pour que la liberté de conscience soit une réalité pleine et entière.

De nouveaux espaces se créent pour cette liberté, mais, sans cesse, les dogmes, les cléricalismes tentent d’en limiter les potentialités.

L’ADLPF, le Libre penseur Laïque est une association qui s’inscrit dans le combat que les libres penseurs ont mené depuis 1848 pour que la liberté de conscience et la liberté de penser soit une réalité dans la cité. Elle s’appuie sur la raison, sur le libre examen et sur le libre choix pour le citoyen de ses croyances et de ses conceptions métaphysiques. Elle reste fidèle en cela à l’esprit de ses illustres fondateurs que furent F. Buisson et M. Berthelot et attache une attention particulière à la laïcité et à sa défense.

Elle entend faire prévaloir les principes et les valeurs humanistes : raison, paix et laïcité institutionnelle telle qu’elle a été définie par la loi du 9 décembre 1905.

L’ADLPF est membre de l’Union Mondiale des Libres Penseurs.