CONGRÈS NATIONAL 19-20-21 MAI 2023

18 Juin 2023

Notre congrès national, organisé par la Libre Pensée 47 Cercle Théophile de Viau, s’est tenu à AGEN dans le Lot et Garonne.

Ce congrès a mis en exergue une nouvelle dynamique de l’ADLPF. Un débat enrichissant sur la liberté d’expression et une conférence ont clos cette rencontre.

 

Ce congrès a fait l’objet de deux parutions dans la presse locale « La Dépêche du Midi ».

La Dépêche du Midi – vendredi 19 mai 2023

Les Libres Penseurs en congrès national à Agen

 L’Association Des Libres Penseurs de France (ADLPF) a demandé à sa section lot-et-garonnaise particulièrement dynamique et active d’organiser à Agen ce congrès aux enjeux importants. Outre le renouvellement de ses instances nationales, le congrès devra remettre en ordre de bataille une association qui comme beaucoup d’autres, a été malmenée dans son fonctionnement par la période covid.

L’actualité rappelle tous les jours ou presque les enjeux liés à la défense de la laïcité contre toutes les tentatives d’ingérences religieuses, et elles ne manquent pas ! « Le principe de laïcité longtemps porteur de progrès social et d’émancipation, , explique l’ADLPF, est aujourd’hui trop souvent déformé, conspué, trahi, empêché de regarder toutes les religions, quand il n’est pas récupéré pour en faire le contraire de ce qu’il est. Remettre ce principe debout et lui redonner sa place et son honneur est un des principaux terrains d’action des femmes et des hommes attachés à la Libre Pensée ». Cette lutte est menée en propre par l’ADLPF, et aussi au sein du Collectif Laïque National, avec d’autres associations attachées à la défense de la laïcité. Elle lutte aussi auprès de mouvements féministes de nombreux pays, contre toutes les formes de patriarcat et pour l’émancipation des femmes. Elle s’intéresse aussi à la lutte contre toutes les formes de bourrage de crâne, et en particulier à l’emprise sectaire. En guise de pause studieuse au milieu de ces débats internes sereins mais parfois complexes, la Libre Pensée 47 invitera les congressistes à une conférence de Pierre Robin, historien bien connu en Lot-et-Garonne, particulièrement du côté du « Vieux Nérac ». Le sujet de cette conférence est « Le soulèvement populaire de 1851 contre le coup d’état de Louis-Napoléon Bonaparte en Lot-et-Garonne ».

Cette conférence se tiendra samedi 20 mai de 18h à 20h, toujours au Stim’Hotel. Elle sera ouverte au public des Agenais curieux d’histoire locale, gratuitement mais sur réservation, le nombre de places disponibles étant limité. (réservations au 07 83 18 76 83)

 

La Dépêche du Midi – lundi 22 mai 2023

Le congrès national de l’Association des Libres Penseurs de France (ADLPF) se tient à Agen les 19 20 et 21 mai 2023 au Stim’otel à Agen.

En congrès national à Agen, l’association des Libres Penseurs de France a rappelé, par la voix de son président Thierry Mesny, ce qu’est la laïcité.
Dans le salon d’un hôtel agenais où l’Association des Libres Penseurs de France (ADLPF) tient, ce samedi 20 mai, son congrès national, ils sont une petite trentaine à écouter attentivement l’éloquent Thierry Mesny. Il est le président de l’ADLPF.
La section lot-et-garonnaise, réputée pour son dynamisme, a été chargée d’organiser ce congrès. Cela avait déjà été le cas il y a 7 ans à Boé. « Le Lot-et-Garonne est une vielle terre radicale laïque », sourit le président Mesny en rappelant l’importance des régions dans l’histoire de la Libre-Pensée.
Interrogé sur la place de l’ADLPF, 3 000 adhérents en France (environ 50 en Lot-et-Garonne), dans la société actuelle, son visage devient plus sérieux : « Aujourd’hui, la laïcité est très souvent attaquée. Nous essayons d’y répondre ».
« Éviter de financer le religieux »
La Libre-Pensée est une vieille dame dont l’esprit est toujours jeune. Les adhésions augmentent assure Thierry Mesny. Il y voit un signe que l’association est en pleine renaissance. « Les premières associations de libres penseurs remontent à 1848 », raconte-t-il avant de rappeler brièvement le coup d’accélération au début de la IIIe République au moment de la lutte pour la loi de séparation des églises et de l’Etat en 1905. Jusqu’aux années « 30 », l’association a été son apogée. Elle se bat pour la laïcité, pour la liberté d’expression, pour la liberté d’association. « Elle a toujours été portée par le peuple ».
Elle s’oppose à la qualification de la laïcité (il y a eu une laïcité ouverte). « Nous sommes sur une laïcité républicaine qui sépare le politique du religieux et surtout qui évite de financer le religieux, quelle que soit la confession, par des fonds publics ».
Un des combats chers au cœur des « Libres-Penseurs » est celui entre école publique et école privée « car nous pensons que l’école de la citoyenneté est l’école de la République ».
Concrètement, elle participe souvent avec le Collectif Laïque National – il regroupe des associations qui défendent la laïcité – à des actions de défense, de soutien et de vigilance par rapport à laïcité.
« En 2023, assure Thierry Mesny, la loi 1905 est toujours valable. Nous constatons que les confessions, quelles qu’elles soient cherchent toujours à gagner du terrain politique et, ça, nous sommes contre. La République ne fonctionne pas avec le religieux. Elle est indépendante, autonome. Nous défendons cette autonomie ». Dans le paysage laïque français, ADLPF compte. Sans doute parce que sa ligne de conduite est toujours d’actualité : liberté de conscience et instruction pour pouvoir juger par soi-même.
Bertrand Chomeil

 

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

5 + 6 =