Nouvelle attaque de la loi de 1905

Publié le par Jack Bouetel pour Association des Libres Penseurs de France

Dans sa dernière édition, « L’Express » et certaines chaînes de télévision nous apprennent que  « des élus UMP et FN de Vendée et de Béziers ont été sommés de ne pas installer des crèches de Noël au sein des édifices publics. 
En Vendée, le tribunal administratif de Nantes a ordonné au Conseil général, présidé par l'UMP Bruno Retailleau, de retirer une crèche de la nativité installée dans le hall.
Motif: cette dernière ne respecte pas " la neutralité du service public à l'égard des cultes". Jeudi, c’était  au tour de la mairie FN de Béziers, tenue par Robert Ménard, de revoir sa décoration de Noël. Le Midi Libre révèle que la préfecture de l'Hérault s'est opposée au projet d'installation d'une crèche pour les mêmes raisons ». 
L'article 28 de la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise stipule :  
"Il est interdit, à l'avenir, d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions." 
Certain(e)s dénoncent l’application de la laïcité au « pied de la lettre » et « prêchent » pour une laïcité « positive ». « Positive, négative »… aucun qualificatif ne peut s’appliquer au respect de la laïcité.
« La loi…. c’est la loi » !
 
Jack BOUETEL

 

Publié dans LAICITE, SOCIETE

Commenter cet article

Webmaster 07/12/2014 17:05

Les expressions injurieuses, haineuses et sectaires ont obligé le webmaster à supprimer tous les commentaires à la suite de cet article. Il en sera de même pour les autres articles si cela se reproduit. Nous nous en excusons auprès des commentateurs ayant le souci des expressions diverses, mais correctes. Quand aux menaces directes, un dossier est ouvert. Notre site n'est pas le "terrain de jeu" des fanatiques de tous bords.