L'eau bénite et la prière il n'y a que ça de vrai !

Publié le par Régis BOUSSIERES

Le comité doctrinal de la Conférence des évêques catholiques des Etats-Unis s'est prononcé le 25 mars "contre l'usage de la médecine alternative japonaise (de type Reiki) dans les institutions catholiques".

Le Reiki est une des médecines orientales qui puise son origine dans le bouddhisme notamment. Les évêques partent donc en guerre comme au bon vieux temps de l'inquisition pour dénoncer les fausses croyances qui mènent forcément le fidèle catholique vers l'hérésie (c'est à dire le droit de choisir : ce mot vient de là). Or, il n'y a pas de choix possible; seule l'Eglise a la vérité et le salut du pêcheur dépend du respect et de la pratique des seuls enseignements de l'église. Derrière les beaux discours sur l'œcuménisme et la tolérance se cache toujours cette machine ultra totalitaire et liberticide de l'Eglise. Ainsi, tous les arguments sont bons pour contrecarrer la progression de pratiques religieuses subversives, même les arguments scientifiques sont mis en avant par les évêques (ils invoquent la science quand cela les arrange). L'évêque William Lori déclare "que le Reiki n'a pas été reconnu par les communautés scientifiques et médicales comme une thérapie efficace et qu'il n'existe pas d'études scientifiques dignes de foi attestant de son efficacité". Ce qui est vrai... mais on aimerait autant de clairvoyance de la part de ces prélats concernant l'existence de Dieu : est elle prouvée scientifiquement? Ou la création du monde en 7 jours de la Bible est-elle juste scientifiquement? Et que dire de l'eau bénite qui soigne ou des pseudo miracles de Lourdes (ont-ils eu une reconnaissance médicale? Sont ils prouvés scientifiquement?...). Avant de voir chez les autres l'Eglise ferait bien de balayer devant sa porte au niveau des superstitions et des pseudo-guérisons miraculeuses, elle n'est pas la dernière... Mais les prélats vont plus loin et rappellent aux chrétiens qui pratiquent cette médecine ou que les malades qui l'utilisent, encourent des "risques importants au niveau spirituel", car un vrai catholique ne peut pas mettre sa confiance dans le Reiki qui opère dans le royaume de la superstition, ce no man's land qui n'est ni la foi ni la science, mais qui est une déviation du sentiment religieux et affecte par là même le culte rendu au vrai Dieu...les gens tombent parfois dans la superstition par ignorance, aussi est-il de la responsabilité de tous ceux qui enseignent au nom de l'Eglise d'éliminer une telle ignorance, conclut le Comité des évêques. Les prélats insistent en affirmant que "ceux qui pratiquent le Reiki, doivent admettre, au moins implicitement (sinon, ils seront soumis à la question?), certains éléments essentiels d'une vision qui n'appartiennent ni à la foi chrétienne ni à la science naturelle".  Au moyen âge, c'est sur de tels propos que l' Eglise mena l'inquisition pour éliminer comme le disent ces évêques les fausses religions, les superstitions et les faux Dieux... Il n'y a dans ces paroles que du mépris pour celui qui croit en autres choses car, pour l'Eglise, il ne s'agit que de superstitions dues à l'ignorance... La religion catholique est donc la seule à être vraiment une religion et à détenir la vérité loin des superstitions et de l'ignorance... Pour autant, l'Eglise a toujours entretenu l'ignorance et les superstitions les plus grosses, par exemple, Marie qui enfante en étant vierge ce n'est pas de la superstition?  Comme si c'était prouvé par la médecine ou l'histoire?!! Jésus qui est le fils de Dieu et Dieu en même temps, sans compter le Saint Esprit (qui c'est celui-là) qui fait partie de Dieu et de Jésus, mais qui est aussi une entité à part, c'est logique scientifiquement. Cela fait-il appel à la raison ou à la superstition? D'ailleurs pour les autres religions le catholicisme n'est pas une religion mais une croyance dévoyée et Jésus un faux prophète.... Et face à toutes ces questions que posent les mécréants sceptiques l'un des pères de l'Eglise Tertullien n'a pu trouvé qu'un argument "je crois parce que c'est absurde", un autre (Origène) dira "toute science vient de Dieu" pour essayer de mettre un terme au conflit croyance/science. Un autre argument religieux a aussi été invoqué : la différence de l'origine de la guérison. En effet, le Reiki est une médecine basée sur les soins énergétiques par imposition des mains sur le corps du patient, il s'agit de transmettre une "énergie vitale universelle" du thérapeute au patient. Bref, il n'y a pas de trace de Dieu, l'homme soigne l'homme, ce qui provoque le courroux des prélats car "l'accès à la guérison divine se fait par la prière au Christ", ce qui, avouons le, est prouvé scientifiquement ! Aujourd'hui comme hier, chaque religion prétend être la seule à détenir la vérité, et, de ce fait, chaque religion combat l'autre qui n'est que fausse croyance, superstition, hérésie, apostat, ou blasphémateur... Tout cela se termine généralement par des menaces qui sont suivis d'effets quand la religion est, hélas, assez forte et cela l'histoire et l'actualité nous le démontre...


                                                                                               Régis Boussières

 

Publié dans SCIENCES

Commenter cet article