Laïcité sur le fronton d'une mairie

Publié le par René LECOCQ

Publié le 24/02/2010 à 15:13 Le Point.fr

Par Louise Cuneo

photo.jpg

 

Philippe Le Breton, maire de Joué-lès-Tours, a dévoilé lundi le mot "laïcité" sur le fronton de l'hôtel de ville, sous la devise républicaine © PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE

 

Restera, restera pas ? La mention Laïcité , que le maire socialiste de Joué-lès-Tours, Philippe Le Breton, a fait apposer lundi sur le fronton de sa mairie, suscite la polémique. Ce mot, placé sous le traditionnel Liberté - Égalité - Fraternité , modifie-t-il la devise républicaine ? Car seul le pouvoir constituant (députés et sénateurs réunis en congrès ou le peuple par voie de référendum) a le droit de transformer la devise fixée depuis 1946 par les constitutions de 1946 et 1958. La préfecture d'Indre-et-Loire juge donc l'initiative du maire illégale, et demande le retrait de la mention.

"On a fait plancher nos juristes, et la loi n'est pas claire sur le sujet", réplique Éric Bedoyan, directeur de la communication de la Mairie de Joué-lès-Tours. "Nous ne voulons pas d'un combat procédural. Une délibération sera soumise au prochain conseil municipal, le 8 mars prochain, pour retirer l'inscription laïcité et apposer sur le mur de l'Hôtel de Ville une plaque rappelant l'article 1er de la Constitution : "La France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale." Jusqu'à la fin de la semaine prochaine, la mention restera donc en place. Du côté de la Préfecture, on affirme cependant que Laïcité disparaîtra du fronton de la mairie avant, soit "d'ici la fin de cette semaine".

Un précédent à Étampes

Le maire de Joué-lès-Tours n'en démord pas. "Après le discours de Nicolas Sarkozy sur la laïcité positive en 2007, le débat très glauque sur l'identité nationale, la loi sur la burqa (...), la restauration rapide hallal, je me suis dit qu'il fallait entrer en résistance contre une banalisation du fait religieux dans la vie publique", a-t-il expliqué mardi à l'Agence France Presse. "Je ne stigmatise aucune religion, je veux que toute religion soit respectée, mais il y a des lieux de culte pour cela", a-t-il souligné.

Les élus de l'opposition municipale se sont dit quant à eux "scandalisés", déplorant que le maire n'ait "même pas demandé l'avis du conseil municipal" et lui demandant de retirer la mention. Philippe Le Breton a rappelé qu'une initiative du même type avait été prise avant lui par un maire UMP. En janvier 2004, en effet, le député-maire d'Étampes Franck Marlin était même allé plus loin encore, et avait apposé des blasons portant l'inscription Liberté, égalité, fraternité, laïcité dans tous les lieux publics et édifices municipaux. Il avait déposé dans le même temps une proposition de loi visant à modifier l'article 2, alinéa 4 de la Constitution, qui fixe la devise républicaine. Fin mars 2004, le maire a reçu une lettre du préfet lui demandant de retirer ces blasons, puisque la devise n'était pas encore modifiée. Si Franck Marlin s'est exécuté, il n'a pas pour autant abandonné sa cause. Aucune suite n'ayant été donnée à la proposition de loi à l'époque, Franck Marlin en a redéposé une le 14 décembre dernier. Affaire à suivre.

42 COMMENTAIRE(S)

BON SENS

A quoi cela sert-il

mercredi 24 février | 19:56

Ce n'est pas cela qui devrait figurer sur les frontons de nos édifices publics mais plutôt responsabilité ce serait plus intelligent et plus utile à la nation, car s'il est un mal dont souffre cruellement la FRANCE c'est bien du manque de responsabilité, des citoyens que nous sommes tout d'abord et ensuite des hommes politiques, des entreprises, des administrations etc...

Aristote

Tous les croyants approuvent

mercredi 24 février | 19:51

Les lois de 1905 étant notre meilleure protection contre les restrictions de pratiquer notre religion (quelle qu'elle soit), je me considère comme un fervent défenseur de ces lois et de la laïcité y afférant. En tant que croyant, ce rajout ne me dérange donc pas de ce point de vue là.

toulouse

Raison

mercredi 24 février | 19:48

Que l'on soit de droite ou de gauche, il faut soutenir l'action courageuse de ce maire. [...] Que d'autres maires suivent son exemple. Bravo

cloclo

Laïcité

mercredi 24 février | 19:26

Quel mot magnifique !!! Tous les maires devraient en faire autant !!!

luxemburg

Liberté, égalité, laicité

mercredi 24 février | 19:17

Excellente initiative : on pourrait peut-être supprimer le mot "fraternité" qui n'a plus de sens dans une société matérialiste et individualiste.

Hiram

Résistance

mercredi 24 février | 19:17

Bonsoir, Bravo à cet élu du peuple pour son initiative. Tous les maires de France devraient en faire autant.

vabi

Bravo Mr LEBRETON

mercredi 24 février | 19:15

Vous avez d'autant plus de mérite, que vous avez aidé, et que trop défendu, cette catégorie de population lors de DE l'exercice de vos différents mandats.

Canac

Et quoi encore ?

mercredi 24 février | 19:13

Pourquoi pas permissivité (pour les briseurs de vitrines et autres voyous), ou autre slogan. Lançons un concours de suggestions, Monsieur le Maire de Joué les Tours pourrait remettre un prix au meilleur slogan accolé à notre vieille et classique trilogie! LIBERTE, héritage de la civilisation grecque ; ÉGALITÉ, héritage de la civilisation romaine ; FRATERNITÉ, héritage de la civilisation chrétienne. Mais, petit rappel linguistique : le mot grec "laïkos" signifie d'abord "populaire". Est-on bien sûr d'employer le mot à bon escien t?

Emile ZOLA

La laïcité protège la liberté de conscience

mercredi 24 février | 19:08

Belle initiative prise par ce maire, la réaction du préfet est vraiment stupide. La laïcité protège ce que nous avons de plus précieux : la liberté de conscience, consubstancielle à l'idée de République.

ced

mercredi 24 février | 19:05

Si la religion est d'ordre privée, supprimons les écoles religieuses et spécialement catholiques, le secours catholique, Emmaus, la Croix-rouge en France etc Ridicule hypocrisie qui rejette la religion dans la sphère privée quand elle dérange mais ne crache pas sur elle quand elle "dépanne" !

[ Voir tous les commentaires ]

 

 

Publié dans LAICITE

Commenter cet article