Riposte Laïque : une mise au point indispensable

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

L’éditorial du journal en ligne Riposte Laïque n° 174 appelle quelques précisions et rectifications. Ne souhaitant ni déclencher une polémique, ni participer à la rédaction du prochain numéro de Riposte Laïque, fût-ce par la demande d’un droit de réponse, j’ai choisi notre site pour cadre de cette nécessaire mise au clair.

 

 

Cet éditorial pourrait laisser imaginer un compagnonnage entre Riposte Laïque et l’A.D.L.P.F. dans la mesure où y sont cités un de nos adhérents (Jean-François Chalot), un ex-adhérent (Hubert Sage) et notre vice-président Antoine Thivel qui vient de décéder.

 

1 – Concernant Jean-François Chalot, bien que le ton général du passage de l’édito le concernant laisse croire que ce camarade reste proche de R.L., par exemple en l’appelant par son prénom,les choses sont néanmoins claires, car on peut lire : « Jean-François (…) est totalement en désaccord avec notre alliance ponctuelle (1) avec les identitaires. »

Cette position est aussi celle de l’A.D.L.P.F., réaffirmée lors de son dernier congrès en septembre 2010 :

« L’idéal laïque et humaniste des Libres Penseurs est contraire aux pratiques d’exclusion, de ségrégation en fonction de l’origine ou de la nationalité.L’action des Libres Penseurs ne peut rien avoir de commun avec celle qui s’abrite derrière les principes laïques pour véhiculer une idéologie et une politique de refus de l’étranger, du basané, du nomade. Ainsi, la lutte déterminée que mènentaujourd’huiles Libres Penseurscontre les pratiques communautaristes, impérialistes, dogmatiques et rétrogrades des fondamentalistes religieux dans nombre de domaines (vestimentaire, alimentaire, relation hommes-femmes, culte sur la voie publique…) ne peut être confondue avec celledes adversaires du progrès social ou des tenants de la préférence nationale. S’il n’en était ainsi, l’action laïque perdrait (…) son caractère… laïque ! »

 

2 – L’édito de R.L. en question évoque l’action de Hubert Sage dont l’association, nous dit-on, « a décidé (…) de soutenir les assises contre l’islamisation de l’Europe ». Deux lignes auparavant, il est rappelé qu’Hubert Sage « était le porte-parole de l’A.D.L.P.F., lors de son audition au Parlement, par la mission présidée par André Gerin ».

Contrairement à ce que pourrait légitimement penser le lecteur moyen non averti de Riposte Laïque, l’A.D.L.P.F. n’est en rien partie prenante des « assises contre l’islamisation de l’Europe », ni d’ailleurs d’aucune des initiatives de R.L. et de ses alliés de l’extrême-droite nationalistes et identitaire. En effet, l’édito omet soigneusement de préciser qu’Hubert Sage n’est plus membre de l’A.D.L.P.F., qu’il en a été radié en mars 2010, sur décision unanime du Conseil d’Administration alors présidé par Antoine Thivel.

 

3 – Enfin, l’éditorialiste de R.L. rend hommage à notre camarade Antoine Thivel dans les termes suivants : « Un autre laïque que nous respectons, Antoine Thivel, décédé le 2 décembre dernier, ancien président de l’Association Des Libres Penseurs de France (ADLPF), et ami de Riposte Laïque… »

Là encore, le lecteur non averti pourrait croire à une proximité, un compagnonnage entre notre association et R.L. Pour mieux étayer la thèse de son « amitié », R.L. publie même deux textes qu’Antoine avait rédigés pour ce journal en ligne… mais en omettant soigneusement de préciser que, depuis 2007, année où ils ont été écrits, Antoine a eu le temps de remettre en cause l’appréciation positive qu’il portait alors sur R.L. C’était avant « l’alliance avec les identitaires » aujourd’hui patente et avouée.

Nous sommes très nombreux les militants qui, signataires de la pétition de soutien à Fanny Truchelut lancée par Riposte Laïque, avons ensuite pris nos distances avec les responsables de ce journal, au fur et à mesure que nous est apparue leur convergence, leur alliance avec ceux qui, pour nous, ne peuvent se réclamer du camp de la laïcité. Antoine était de ceux-là : il s’était clairement démarqué des rédacteurs de R.L.Sa rupture a été consommée après la conférence à laquelle, avec ses camarades Libres Penseurs niçois, il avait invité Maurice Vidal à s’exprimer. Il avait condamné la propension de celui-ci à « attiser la peur de l’immigré » disait-il. Si bien que, quand Antoine est devenu président par intérim de l’ADLPF en mars dernier, il n’était plus un « ami de Riposte Laïque ».

 

  • La Fédération Nationale de la Libre Pensée lutte contre la vaticanisation de l’Europe.

  • Riposte Laïque, Marine Le Pen, le Front National et les identitaires luttent contre l’islamisation de l’Europe.

  • Pour sa part, l’A.D.L.P.F. lutte pour la laïcisation de l’Europe. Elle tient les deux bouts de la ficelle et se garde de toute attitude d’exclusion des individus et de refus de l’étranger. Même si certains de ses adhérents sont encore des lecteurs intéressés par Riposte Laïque, notre mouvement ne peut pas être compté au nombre des soutiens de ce journal ni, a fortiori, être assimilé à son orientation, ses initiatives ou ses mots d’ordre.

                                                                                Damville, le 10 décembre 2010,

                                                                                Denis PELLETIER

                                                                                Président de l’ADLPF.

 

 

(1) Peut-on qualifier de « ponctuelle » une alliance qui s’est systématisée et pérennisée ? Quoi qu’il en soit, même s’il ne s’agissait que d’une cuillerée de goudron « identitaire » qu’on y aurait plongée, c’est bien la totalité du fût de miel laïque qui serait gâtée et pervertie.

Publié dans LAICITE

Commenter cet article